Chroniques parisiennes et drouaises https://analytics.google.com/analytics/web/?authuser=0#provision/CreateAccount/
logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

14/03/2009

DROUAIS MAGAZINE-17-

 medium_1-durocasseries_pierlouim.4.jpgCette semaine paraît dans le 
"DROUAIS MAGAZINE"'
une dix septième Durocasserie : 

.

.

SI LES RUES DROUAISES NOUS ETAIENT CONTEES.
-
3- NOUVEAUTES ET CURIOSITES. 

VICTOR ET ADELE : Au 16 de la rue Godeau, une plaque rappelle que le 3Juillet 1821 Victor Hugo âgé de 19 ans  vint à ied de Paris pour retrouver celle qui devait devenir sa femme et que ses parents refusaient alors au jeune poète. Dreux ne pouvait qu’immortaliser cette aventure pédestre hugolienne.

medium_medium_Victor_hugo-plaque_2.2.jpg


Récemment, non loin de l’école maternelle qui porte le nom du grand homme, une rue Victor Hugo fût ouverte ainsi qu’un quai. Adèle Foucher sur la Blaise.
Au lieu de séparer ainsi les époux Hugo, n’aurait-il pas été judicieux de donner le nom de Victor et Adèle, à l’endroit de la maison de rencontre, c'est-à-dire rue Godeau. Je suis persuadé que l’évêque de Vence aurait été enchanté de céder aux amoureux  un bout de la rue qui porte son nom.

Passage Jean LELIEVRE: L’éminent  historien Drouais décédé il y a quelques mois aurait mérité mieux qu’un simple passage. La place du musée pourrait s’appeler place Jean LELIEVRE..

medium_passage_jean_lelièvre.jpg

FACEL VEGA : La rue de l’auto :
 FACEL, "Forges et ateliers de Construction d'Eure et Loir"et VEGA comme l'étoile la plus brillante.
Les dernières voitures de grand luxe françaises furent fabriquées de 1954 à 1964 en grande partie à Dreux.
3000 mille véhicules construits en dix ans (un par jour.).

medium_facel_ruersdsc00625pb8.2.jpg

Je me souviens des lourds camions portant deux ou trois "Facel-Vega" sortant de l’usine située rue des Gaults.

.

Ne pas confondre LABICHE et de La BICHE.
Un jour les pompiers mal informés par téléphone se seraient trompés de rue et arrivés rue de La Biche alors que cela brûlait rue Emile Labiche. Il faut  bien préciser le nom de la rue en cas d’urgence.
 J’ai longtemps cru que ce Labiche était l’auteur de la Cagnotte et d’embrassons nous Follevile ! Je me trompais de prénom. Il ne s’agit pas d’Eugène mais d’Emile Labiche préfet puis sénateur et conseiller général d’Eure et Loir à la fin du XIXème siècle.
Quant à la rue de La Biche, une de ces mignonnes bestioles venait-elle folâtrer dans les vignes qui se trouvaient à cet endroit avant 1850?

.

Rue des soupirs : Comme pour le pont des soupirs à Venise, ne nous méprenons pas. Cet endroit récoltait les soupirs des pendus, car là  s’y trouvait le gibet Drouais.

medium_payant_IMG_8831.2.jpg

 Actuellement, cette rue débouche sur les locaux de la police municipale. Un hasard ?

.

Rues sans numéro : La sente le long de la Blaise au nom de l’évêque de Rodez Jean MENARD né à Dreux ne possède pas de numéro. La Rue Jean Cauchon non plus.

medium_Allée_jean_Ménard..jpg

.

La présence dans le quartier des Bâtes de rues portant le nom de cours d’eau européens m’intriguait. Je me suis vite aperçu que ces fleuves et rivières traversent les  villes jumelles de Dreux qui possèdent aussi leur rue.

-La Spree pour Bautzen, (Allemagne ex de l'Est)
-La Fulda pour Melsungen,(Allemagne ex de l'Ouest)

-Le Tibre pour Todi, (IOtalie). 
et enfin l’Avon pour Evesham.5Angleterre).

 Malheureusement, pas de rivière pour Koudougou.(Bukina fasso)..

Je remercie mes fidèles lecteurs et lectrices qui ont pu éclairer ma lanterne au sujet de la rue du curé de Moineville (Actuelle Av J Moulin).

Il me paraît nécessaire que l’indispensable livre de Charles MAILLIER terminé par Jean LELIEVRE en 1980
«LES RUES DE DREUX" soit  mis à jour et réédité par les historiens Drouais actuels.

 

20/02/2009

DROUAIS MAGAZINE-16-

 medium_1-durocasseries_pierlouim.4.jpgCette semaine paraît dans le  "DROUAIS MAGAZINE"'
une seizième Durocasserie : 

 

 

.

SI LES RUES DROUAISES NOUS ETAIENT CONTEES :
2-ILLUSTRES DROUAIS .

 

 

 

Certains drouais se sont illustrés dans les domaines les plus divers et se sont fait un nom qui maintenant orne une  rue, une place, une avenue drouaise.

.

-ROTROU le chouchou .

Un cumulard ce poète dramaturges né et mort à Dreux,  (1609-150) A Dreux son nom est partout : une place au milieu de laquelle trône sa statue en pieds  , une rue, avec son buste au fonds d’une cour privée, une sente prés de la Blaise et le lycée principal de la ville,de nombreuses statues au Musée Dessal, au théâtre, à la mairie

A Paris, la comédie Française possède un buste de Rotrou et joue parfois une de ses œuvres.medium_rotrou.2.jpg
Le théâtre de l’odéon est entouré de deux rues aux  noms des deux amis Corneille et Rotrou.  

.
Pouvez-vous nommer chers lecteur une pièce de Rotrou et quelques unes de ses rimes ?.....

Non ? Cela prouve  bien que l’amour de Dreux pour Rotrou vient d’ailleurs.

.

Rotrou pour mettre un peu de beurre dans les épinards, après sa fonction de théâtreux auprès de Richelieu avait acquis la charge de Lieutenant particulier au baillage de Dreux.. .

Lors d’une grave épidémie  pestilentielle, Rotrou refusant de quitter la ville reste  à Dreux pour aider ses administrés. Bien mal lui en pris, car il périt en quelques jours, encore jeune à 41 ans. S’il avait vécu plus longtemps peut-être que son nom serait plus connu dans les lettres françaises. C’est donc surtout le courage et l’abnégation d’un des leurs que les Drouais honorent  en Rotrou.

 

Dans un mois le 400ème anniversaire de Rotrou :

Vous saurez bientôt tout sur Rotrou, car au mois d’Avril sera célébré dans notre bonne ville le quatre centième anniversaire de sa naissance…

Petit scoop : Pour cette célébration, les élus de quartier font réaménager la place Rotrou, en dégageant les arbres qui font de l'ombre à la statue du grand poète .

medium_rotrou_travaux_place.JPG

   

 

----------------------------------------------------------------.

-PHILIDOR le délaissé :

medium_philidor_1.jpgLes Drouais  n’ont donné à ce grand bonhomme fondateur de l’opéra comique français, grand joueur et théoriciens des échecs qu’un petit bout de rue. En fait un escalier.
Il méritait beaucoup mieux.
Pas d' établissement scolaire ni la médiathèque (qui pourtant possède ses écrits et publications) ni l’école de musique ne portent son nom. Seul le cercle d’échecs Philidor l’honore.

medium_philidor_livre_analyse.jpg

A Paris, Philidor figure en buste sur la façade de l’opéra Garnier et possèdemedium_Philidor_Opera_Paris_1.jpg une rue au fin fond du 20° arrondissement.

Les Drouais ne lui sont pas trop reconnaissants, car  né à Dreux comme ses ancêtres musiciens du roi depuis Louis XIII, il a surtout vécu à Paris et mort en exil à Londres considéré comme « ci-devant » par les révolutionnaires guillotineurs…..

.

medium_philidor.JPG

 

------------------------------------------------------------------

 

-Autres « Importants  » Drouais.

-La famille des Métézeau grands architectes ont donné leur nom à la plus belle place de Dreux.

-Maurice VIOLLETTE après 52 ans de mairie et de nombreuses années comme député, gouverneur ou ministre a vu son nom rajouté à celui de la grande Rue. Mais cinquante après les Drouais disent plus volontiers je vais faire les soldes en Grande rue plutôt que je vais faire des folies rue Maurice VIOLLETTE. Un monument au square de la République. Un lycée technique porte son nom ainsi qu’une rue à Chartres. Sa maison pourrait devenir un petit musée.

-Antoine Godeau Homme de lettre puis évêque de Vence. Une rue une école quelque temps la bibliothèque  transféré en maison inter génération.

- et bien d’autres dont je ne peux citer que quelques uns : Les militaires, de Sénarmont, Billy, Doguereau, les savants Loiseleur Deslongchamps le docteur Guersant, Jumelle, les Historiens Donnant Leménestrel, Maillier. Etc…

 

------------------------------------------------

.

-Les oubliés.

Faire la liste des oubliés serait trop longue et trop subjective. Mais quelques noms cependant . Pratiquement tous les anciens maires de Dreux ont leur rue. Sénateur et maire  Jean Cauchon a été affublé d’un petit bout de pont sur la blaise. Mais Jean Rastel maire de 1959 à 1965?

Les peintres Drouais n’ont pas la côte. Ni René Bellanger, ni Antonio Garcia Lamolla, ni Tigrane Polat n’ont de rue. Et pourtant leurs œuvres sont accrochées aux cimaises du musée et de la mairie.

Enfin, passons…..

Dans quinze jours nous verrons les nouvelles rues et quelques curiosités. Vous pouvez retrouver les «Durocasseries» sur mon blog 

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique