Chroniques parisiennes et drouaises https://analytics.google.com/analytics/web/?authuser=0#provision/CreateAccount/
logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

06/02/2009

DROUAIS MAGAZINE-15-

 medium_1-durocasseries_pierlouim.4.jpgCette semaine paraît dans le  "DROUAIS MAGAZINE"'
une quinzième Durocasserie : 

 

.

 SI LES RUES DROUAISES NOUS ETAIENT CONTEES.

 

1-LES RENOMMEES.

-La nécessité de donner un nom spécifique à chaque rue date du moyen âge. (Ce qui n’est toujours pas le cas à Tokyo). Les premiers noms furent ceux de saints ou d’une utilité économique, ainsi les Rues St Pierre, St Martin, St Jean, Rues aux tanneurs, du grenier à sel, ou de lieu: la petite et grande falaise  Rieuville, Muzy, Moronval etc..

Vers 1793 certaines rues portèrent peu de temps des noms révolutionnaires: Saint Thibault devint Sans culottes, Saint Denis devint Bonnet rouge  etc.

.

medium_dreux_plan_ancien.2.jpg

-Puis au dix-neuvième siècle Par Arrêtés municipaux les Maires commençèrent à donner aux rues le nom de Drouais célèbres. En 1836 la rue au lait (là où on amenait les vaches laitières pour les traire et vendre aussitôt le lait) abandonna son nom pour celui de Jean Rotrou. En 1832, La rue Du Puy de la Chaîne, après s’être appelé Rue Voltaire pendant la révolution devint la Rue Godeau. Etc.

.

-Au vingtième siècle :

Mon père, vers 1950 employait encore d’anciens noms de rues : La Rue d’Orisson (où son père était né) le Val gelé, rue de la gare, etc.  

Ces rues après la grande guerre prirent le nom de sanglantes batailles dans lesquelles participa le 101ème régiment d’infanterie basé à la Caserne de Billy : Orfeuil, pour d’Orisson, Bois sabot pour le Val Gelé. Les Eparges et Bois des Fosses pour la rue de la gare, Ethe Virton pour la rue des Fontaines. Les rues du Val Gelé et des Fontaines ont été en partie conservées.

Une plaque encore visible rue d’Orfeuil, sur le mur de l’ancienne Gendarmerie rappelle le souvenir du 101ème..

medium_rue_101_eme_3.jpg

Pourquoi n’a-t-on pas donné le nom du valeureux régiment à une rue drouaise ? Cela serait plus méritoire pour la mémoire de ces braves soldats que les noms d’effroyables boucheries d’équivoques victoires. Pourquoi  la rue des granges ne deviendrait-elle pas «rue du 101ème régiment d’infanterie » ?
Ou plutôt le Bd Henri IX. Ce monarque à la poule au pot mérite-t-il d’avoir rue à Dreux ? .Il fit deux fois le siège de la ville en 1590 et 1593 et vainqueur fit pendre quelques notables drouais, raser moult maisons et démolir le superbe château fort du XIII° siècle. Souvenir douloureux pour Dreux.

.

--------------------------------------------------

Rue Bordelet. Ce nom très évocateur indiquait qu’un établissement pour débauchés Drouais  moyenâgeux «L’hôtellerie de l’Ecu» se tenait  dans cette rue.
En 1906, le prude conseil municipal débaptisa cette rue au nom trop évocateur, pour lui en donner un plus neutre, celui de Lamésange, maire de Dreux (1852-1855).

 

medium_maisons.3.JPG

Photo actuelle de la rue Lamésange. Cette belle maison n'est problement pas celle de l'hostellerie de l'écu. Le lieu de débauche devait se trouver au fond sur le mur d'enceinte. Le tout ayant disparu depuis belle lurette.....

---------------------------------------------------

-Le père, puis le fils :
 Il y a 10 ans une rue a été inaugurée pour rendre hommage à Francis Dablin, courageux résistant Drouais en présence de son fils Maurice.

medium_dablin_2.jpg

medium_dablin_4.jpg
Quelques années après, cette rue est devenue «Francis et Maurice Dablin».
Le fils a rejoint le père dans la mémoire drouaise

.

-------------------------------------------

Mon père parlait aussi d’une rue du «Curé de Moineville»
Je n’arrive plus à la situer, si cela vous dit quelque chose
.

-------------------------------------------

.

Si vous désirez avoir de plus amples informations historiques sur le sujet,medium_rues_de_dreux_maillier.4.jpg ici : 
je vous conseille fortement l’excellent livre de Charles Maillier.


«LES RUES DE DREUX».

.

Dans quinze jours nous visiterons les rues de Drouais célèbres.
A bientôt, si Dreux le veut bien. Pierlouim
.

 

P.S. En commentaire, l'ami Durocasse a répondu à ma question au sujet du Curé de Moineville et je l'en remercie :

"D'abord boulevard des Rochelles, la Rue du Curé de Moineville avait été ainsi baptisée en 1916 pour rendre hommage à la prétendue première victime de la guerre de 1914-1918, un prêtre du village de Moineville (Meurthe et Moselle) qui aurait été exécuté par les allemands selon une fausse nouvelle véhiculée par lapresse en 1914. Après la 2ème guerre mondiale la rue devint l'avenue Jean Moulin."

26/09/2008

DROUAIS MAGAZINE-6-

medium_1-durocasseries_pierlouim.4.jpgCette semaine paraît dans le  "DROUAIS MAGAZINE"'

 une sixième Durocasserie : 
«Dreux d’avant et de maintenant»

.

6- À LA ST DENIS, A DREUX, ON FAIT LA FOIRE.

Le silo dont je parlais dans ma dernière Durocasserie est situé dans un endroit chargé d’histoire Drouaise.

-En 1179- Robert 1er, Comte de Dreux édifie une chapelle dédiée à St Denis entre les chemins de Rieuville et de Nogent.

Il crée une foire annuelle de trois jours permettant aux Drouais, les vendanges terminées d’effectuer leurs achats pour l’hiver.

La chapelle après de nombreux déboires disparut définitivement à la révolution.
 

-Vers 1910, mon grand père maçon, construisant la maison toujours visible à cet endroit aurait trouvé des ossements et divers vestiges vites recouverts.
L’archéologie n’était pas encore à la mode à cette époque.

 

medium_st_denis_chapelle_2.jpg
dreux : Chapelle st Denis reproduite par J. Lelièvre d'aprés un dessin de Rotrou 1609.
Au début de son existence, la chapelle était accompagnée  d'un petit couvent,
détruit lors de l
a guerre de cent ans.
.
medium_st_denis.jpg
dreux : Chapelle St Denis : Dessin cadastral du 18°siécle .
.
.
medium_IMG_7903.JPG
L'emplacement de la chapelle actuellement.
(on aperçoit la silhouette du silo à gauche)

-Lors du siège de Dreux en 1421 les perfides Anglois balançaient du haut de St Denis des boulets de pierre sur le château et la ville qu’ils occupèrent après reddition pendant 17 ans.

-Lors de la bataille du 17 Novembre 1870. Les derniers combats eurent lieu au bas des Rochelles avant que les  vainqueurs Prussiens entrent dans Dreux.

 

-Après sept siècles d’existence paisible, la foire fut délogée en 1860 par le progrès technique. L’installation des voix de chemin de fer et de la gare obligea la municipalité à trouver un autre endroit pour la foire séculaire.
Ce fut la création de la place St Gilles, future place Mésirard.

 

medium_gare_st_denis.jpg
Cette carte postale de 1904 montre assez bien l'emplacement séculaire de la Foire de st Denis.
Au dessus de la ville.

medium_St_denis_celebre_chansonnier_chartrain_Morainville....jpg

Au XIX ème siécle ,
 le célèbre Chansonnier Chartrain Morainville animait les foire Saint Denis

-Dans les années 1950/60 La Saint Denis était un événement Drouais important.
Elle avait lieu les samedi dimanche et lundi proches du 9 Octobre, date officielle de la St Denis.
 Les instituteurs libéraient l’après midi du lundi pour permettre aux jeunes Drouais comme moi d’aller à la foire.
La braderie des commerçants, le bagout des camelots les différents stands des commerces non sédentaires et l’animation exceptionnelle tout autour de la grand-rue me captivaient.

Mais ce que j’aimais le plus c’était la foire foraine place Mésirard. Les manéges, mais surtout les loteries. Leur attraction me fascinait : Dépassant d’in rideau, un visage d’homme ou de femme, maquillé, un chapeau ou des nattes artificielles sur le crâne. Juste en dessous, un corps de marionnette manipulé avec des gestes brusques. La tête humaine minait les paroles de chansons à la mode crachoté par un disque 45 tours. :Les paroles faisaient hurler de rire : « La tacatique du gendarme» ou « Rosalie, elle est partie, si tu la vois, ramène la moi ! ».

A la St denis les édiles prennent des risques :

medium_st_denis_gaspard.jpg 
(Françoise Gaspard à la 800ème foire en 1979). 

 .

-Avez vous connu « Pierrot »  l’automate, attraction de nombreuses « St Denis dans les années 50 ?.

Je l'ai vu plus d'une fois. j'étais fascinné par cet automate aux gants blancs...

medium_st_denis_pierrot_1.jpg

 

.

-Au fil des ans, la foire de la St Denis a changé, malmenée par la concurrence de nombreuses manifestations commerciales : les périodes de soldes, la foire de Dreux l’installation de « plein sud » et des « Coralines » etc. Mais elle est toujours là, en partie excentrée vers le champs de foire et le parc des expositions,.

 

.

Une légende :
Beaucoup de couples se seraient rencontrés à la St Denis, prélude à de nombreux mariages.

.

Alors. Bonne chance à vous et

 Vive la 829ème St Denis.

medium_IMG_8044.JPG


Rigolo, j'ai retrouvé sur le net la chanson que je voyais interprérée par des marionnettes au visage humain, lors des spectacles de parades des loteries à la St denis :

interprétée par Anny Flore en 1961 :

Voici au moins le refrain : 
Rosalie, elle est partie
Et depuis ce jour, j'ai l'mal d'amour
Où est-elle ? Mon cœur l'appelle
Si tu la vois, ramène la moi
Car je suis sous, je suis sous, je suis sous, je suis sous son charme
Mes yeux sont mou, sont mou, sont mou, sont mouillés de larmes
Rosalie, elle est partie
Si tu la vois, ramène la moi.

Dans quinze jours je vous parlerai des cinémas Drouais.

 

A bientôt, si Dreux le veut bien. Pierlouim.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique