Chroniques parisiennes et drouaises https://analytics.google.com/analytics/web/?authuser=0#provision/CreateAccount/
logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

16/02/2017

UN TUNNEL ENCORE TROP BAS

simplet.jpgVers 1960 dans l' "Action Républicaine" de Dreux, je lisais des petites chroniques humoristiques sur la vie quotidienne à Dreuxpetites chroniques humoristiques sur la vie quotidienne à Dreux.Ces petits billets signés "SIMPLET", un râleur impénitent, se terminaient souvent par une supplique à un mystérieux ami QUI DE DROIT. 
Permettez-moi, de temps en temps de faire mon SIMPLET en vous envoyant ces petits billets d'humeur et en invoquant notre ami QUI DE DROIT.  
En faisant attention à ne pas trop écouter le faux ami ASQUONMADIT.

 ==========================================================

Dans ma note sur les promesses de nos édiles pour la nouvelle année 2012, j'avais écrit :

 2-La mise en conformité du tunnel de Saint Denis à Dreux.

tunnel st denis echos juin 2011

Depuis 35 ans, le tunnel remplace un passage à niveau sur la voie ferrée et la passerelle pour piéton (un bon souvenir des gamins des Rochelles des années 60/70).

Mais le concepteur de l'époque n'avait pas le compas dans l'oeil, puisque le pont n'est pas assez haut pour recevoir les gros camions du SAMU et des Pompiers. Alors qu'à l'époque (1975) l'hôpital et la Caserne des pompiers se trouvaient déjà au plateau Sud. Promis juré, en 2012, les véhicules de secours, n'auront plus à faire le tour par St Martin ou la rocade pour se rendre ou revenir du centre ville.

=====================================

Après plusieurs années et des mois de travaux et de gène pour les riverains un tunnel tout neuf est enfin inauguré en octobre 2016.

ob_59934f_tunnel-10.JPG

ob_7d4f59_tunnel-19.JPG

On voit tout de suite que le bus passe à peine en hauteur et qu'il peut difficilement  croiser un autre bus venant en sens inverse.

C'est pour cela que le tunnel St Denis est depuis quelques jours interdit aux véhicules de plus de 3m50 de hauteur.

ob_1ea123_tunnel-st-denis-1.JPG

 

Et pourtant, deux ponts datant de la construction du chemin de fer en 1870 construits avec des pioches et des pelles laissent passer des véhicules plus haut sous les  ponts de St Martin (4m1) et de Vernouillet (3m9)

UN TUNNEL ENCORE TROP BAS. UN TUNNEL ENCORE TROP BAS.

Je ne ferai pas de commentaires sur cette erreur incompréhensible ni sur la complexité des accès et sorties de ce tunnel vers les Rochelles (peut être une nouvelle note) car installer un deuxième rond-point aurait été plus pratique et moins onéreux....

Il faudrait offrir à ces ingénieurs surdoués un compas pour se le mettre dans l’œil.

07/01/2017

Les alpinistes de l'église St Pierre de Dreux.

eglise 1MG_7875.jpg

 

Peu de temps avant Noël, des travaux de rénovation  ont été effectués sur la toiture et les tours de l'église St Pierre de Dreux. Ces travaux ont nécessité la participation de professionnels de travaux d'accès difficile en hauteur.

En quelque sorte des alpinistes. Impressionnant.

 
 

 

 

eglise 3.jpg

 

eglise 5.jpg

 

eglise 6.jpg

eglise 4.JPG

28/12/2016

PETIT JESUS DROUAIS

aCrêche vivante 2016 - (2).JPG

 

Pendant deux jours une semaine avant Noël, une créche grandeur nature était installée devant l'église Saint pierre de Dreux. Des paroissiens volontaires formaient un tableau vivant avec âne moutons et chèvres..

 
 
 
  

aCrêche vivante 2016 - (7).JPG

 aCrêche vivante 2016 - (4).JPG

Creche st pierre  (1).JPG

 

Le lendemain de Noël, le petit Jésus était rentré bien au chaud, à l'intérieur de l'église st Pierre.

 
 
 
 
 

creche st pierre.JPG 

Creche st pierre  (5).JPG

 

 

 

 

Au-dessus de la crèche et la naissance du petit Jésus, la crucifixion et la mort du Christ. Troublant et symbolique raccourci....

 
 

 

26/12/2016

LE BEFFROI DE DREUX VIENT DE SOUFFLER SES 500 BOUGIES

 

500 ans beffroi a.jpg

 

 

Notre bon beffroi construit sous le règne de François 1er a désormais plus de 500 ans.

 Avant de vous parler des cérémonies d'anniversaire, voyons la biographie de ce monument cinq fois centenaire.

  

 

- Construction du Beffroi de Dreux 
Des touristes, en passant devant notre vieux Beffroi, pensent qu’il s’agit d’un monument religieux. C’est tout le contraire. Ce bâtiment essentiellement laïc, affirmait la puissance économique communale des bourgeois drouais face à l’autorité royale, représentée par le comte dans son château et celle religieuse, des chanoines de la collégiale Saint Etienne

À la période faste de la Renaissance la ville de Dreux, grâce à ses nombreuses activités comme la vente de draps, de cuirs et de vin était devenue indépendante et riche. Pour le faire savoir, rien de tel que d’ériger une magnifique et haute maison de ville, devant la Grande Rue près de la halle aux grains et regardant en ligne droite l’arrogante forteresse comtale et l’élégante collégiale St Etienne.

En 1512, le maire de Dreux, Pierre Gravelle, décida avec l’appui du comte Alain d’Albret de construire une majestueuse maison de ville. Pendant 25 ans, sous le règne du roi François 1er, les Drouais érigèrent leur Hôtel de Ville avec l’aide bienveillante de leurs comtes, Alain, Jean et Jeanne d’Albret. Cet Hôtel de Ville construit comme un donjon fut nommé au vingtième siècle (quand il ne fit plus office de mairie), le «Beffroi». Il remplaçait au même endroit un édifice beaucoup plus modeste. Selon certains, cet Hôtel de Ville se trouvait à la Porte Chartraine, entre la tour actuelle Hennequin et une tour disparue. En réalité la mairie s’y serait probablement réfugiée provisoirement pendant les longs travaux du nouvel Hôtel de Ville
En 1512, Pierre Caron maître maçon commença le creusement des fondations, des travaux longs et difficiles dans un sol sableux infiltré d’eau. L’emploi de nombreuses poutres de chêne fut nécessaire pour stabiliser le monument. Cela nous évoque la construction d’un parking sous-terrain en 1990 qui entraina de nombreuses fissures à notre pauvre Beffroi devenu branlant. Nos contemporains n’avaient donc pas retenu les leçons de nos ancêtres drouais.
En 1516 à la mort de Pierre Caronles fondations terminées, le maître maçon Jean Desmoulins commença l’édification du futur beffroi. Il fut assisté puis relayé par le maître maçon Clément Métezeau.  Le terme d’architecte n’existait pas à cette époque. Le titre «d’architecteur» apparut vers 1650 et fut attribué au premier fils de Clément Métézeau, Pierre–Jean, maître d’œuvre de la ville et de l’église St Pierre. Les petits-fils de Clément, Louis et Clément II, devinrent «architectes du roi» d’Henri IV et de Louis III.

• Clémen1er Métezeau participa à la fois à la construction du beffroi et à l’élévation du premier étage des deux tours et du portail de l’église Saint Pierre. Les pierres blanches, incrustées de silex noir, utilisées pour l’édification de ces deux monuments provenaient des carrières de Vernon. Les ardoises, pour la toiture du Beffroi, venaient de Rouen. Ces matériaux étaient transportés par les cabotières navigant sur l’Eure et la Blaise. Certaines similitudes dans la mise en place des éléments de construction du Beffroi et de l’église font penser que les mêmes maçons et tailleurs de pierre ont travaillé par intermittence sur les deux monuments
Découverts vers 1990 lors de travaux dans l’actuel restaurant Dante, des graffitis datés de 1483 et deux enveloppes de cartes à jouer de 1540, prouveraient l’existence, à cet endroit, d’une maison de compagnonnage des maçons et tailleurs de pierres œuvrant à Dreux.

Le Beffroi : architecture et fonctions


La construction du Beffroi de Dreux
 dura près de 25 ans, de 1512 à 1537. Pendant cette longue période, l’architecture évolua en passant du style gothique au style renaissance.

beffroi restauration 1.jpgCe changement est tout à fait perceptible dans la construction et les décors sculptés de notre Beffroi drouais

Le rez-de-chaussée, conçu à partir de 1516 par Jehan des Moulins,(date dont nous fêtons les 500 ans) conserva le style gothique flamboyant, notamment par une superbe porte d’entrée ogivale sur la Grande Rue. Les étages furent construits de1520 à1537 par Clément Métezeau qui adopta pour le premier étage, le style gothique de transition.

Le second étage est de pur style renaissance. La Maison de Ville dans son donjon carré fut terminée en 1537 et commença pour plus de trois cent ans son rôle de Mairie. Remarquons que le Beffroi dresse fièrement sa superbe façade ornée de cinq magnifiques fenêtres, face à la grande rue et au château représentant l’autorité royale.
• Par contraste, deux autres côtés sont en partie aveugles et l’arrière reste austère sans décoration particulière, donnant sur un enchevêtrement de maisons autour d’une cour et d’un puits, car la place Métézeau ne sera dégagée qu’au 19°siècle. L’entrée de cette cour dite «Cour Maupin» se faisait par un porche d’une maison accolée au Beffroi, dont on voit encore la trace du pignon sur le côté rue St Pierre. Côté Porte Chartraine, la Rue au Change, tournant entre les maisons et les fortifications de ville, menait au cimetière le long de l’église St Pierre.
• A l’intérieur de ce donjon municipal, 3 salles carrées de 15 mètres de côté en étage sont reliées par un étroit escalier de pierre en colimaçon.
La salle basse possède une voûte remarquable de style gothique flamboyant. Elle 500°beffroi photos plafond.JPGrecevait les réunions publiques, en particulier les séances du tribunal civil, présidées par le lieutenant général du baillage représentant la justice du roi et remplaçant le maire en cas d’empêchement. Cette salle communale était ouverte au public et s’ouvrait directement sur la Grande Rue par le beau portail en ogive.Le maire et ses échevins officiaient aux premier et second étages. Ils entraient par la petite porte privée donnant côté Rue au Change et montaient aux étages de la mairie, par l’étroit escalier en pierre. L’accès de la salle basse réservée aux représentants du roi était séparé de cet escalier par une porte souvent fermée.

• La salle du premier étage.  dont on peut admirer le «plafond français» en caisson, servait de bureau et de salle de réunion au maire et à ses échevins.
• La salle du second étage au plafond typiquement renaissance servait de réserve utile en cas de siège. Nourriture, sacs de blé et armement y étaient transportés par un système de monte-charge, par l’extérieur, que l’on peut encore observer de la place Métézeau.
Contrairement à la salle basse, dévolue au public, les étages réservés à la mairie sont dotées de cheminées magnifiquement ornées.
• Le Beffroi, d’une hauteur de 34 mètres, servait à la fois de poste d’observation, en prévention à d’éventuels incendies ou mouvements de troupes hostiles et de support à la cloche le «bourdon», fondue en 1561, qui avertissait les habitants de Dreux d’événements importants et des réunions du conseil municipal. Une charpente impressionnante de 15 mètres de haut, couverte d’ardoises et surmontée d’un campanile, termine cet élégant Beffroi.

• Le Beffroi fit fonction de mairie de Dreux jusqu’à la fin du XIX° siècle. 

dreux,beffroi,500ans du beffroi

 

Si vous n'avez pas eu l'occasion de visiter ce monument historique, fierté de la la ville de Dreux, ou pour mieux le connaître, je vous conseille vivement l'ouvrage collectif dirigé par Eric Lenud. (que l'on peut acquérir à la librairie de la Rose des Vents).

 

 

 

-------------------------------------------------------------------------------------------------- 

En 2016 nous fêtions les 500 ans de la pose de la première pierre de la construction du beffroi.
En 2035 nous célébrerons la mise en fonction de l'hôtel de ville par la dépose des clefs de la ville par le maire de la ville et ses échevins.
En 2037, nous célébrerons l'achèvement définitif des travaux en présence de la comtesse de Dreux,Marie d'Albret.

Je ne sais si vous y assisterez....Mais moi c'est sûr j'y serai

(je n'aurai que 91 ans).....

28/01/2010

LA CHAPELLE ROYALE DE DREUX SUR FR 3.

chapelle-royale-IMG_3120.JPG

Si vous voulez tout savoir (ou presque) sur la chapelle royale de Dreux je vous invite à visionner le reportage que lui a consacré il y a peu la chaine télé FR 3.
Cette émission dure environ 20 minutes.
Cliquez sur l'adresse suivante. 

http://www.france3.fr/STATIC/video/index-fr.php?titre=La%...

En rab : Une émission similaire sur le château de Maintenon :
maintenon
http://paris-ile-de-france-centre.france3.fr/emissions/le...

11/12/2009

IONESCO A DREUX.

En feuilletant le bulletin officiel Municipal de 1974,
je me suis arrêté sur un article parlant de l'association
"Théâtre en Dreux".
Et surtout sur une photo datée du 11 Janvier 1973.

ionesco dreux image.jpg

"Venu assister à Dreux à la "première" de sa pièce "Macbett", Georges IONESCO (une belle coquille de journaliste, car Ionesco se prénomme bien sûr Eugène), à droite en compagnie du metteur en scène Jacques MAUCLAIR, au centre, est reçu au foyer de la salle des fêtes par les Amis du "Théâtre en Dreux".
Depuis, la salle des fêtes est devenue le "Théâtre" et attend pour incessamment sous peu sa modernisation et son agrandissement.
"Théâtre en Dreux" est devenu les "Amis du Théâtre" et fêtera à la fin de l'an prochain son quarantième anniversaire.
Eugène IONESCO né le 26 novembre 2009, aurait donc cent ans cette année.
Un certain nombre de manifestations sont prévues comme une exposition à la grande bibliothèque F. Mitterrand de Paris.

Je n'ai pas trouvé ni photo ni vidéo de la "première" (était ce vraiment la première de cette pièce à Dreux ?) de "Macbett"
Tout de même deux vidéos :
Une représentation récente de "Macbett" et une interview d'Eugène IONESCO.

 
==========================================================================================

ANECDOTE PERSONNELLE SUR IONESCO.


En 1964, j’effectuait un stage (on dirait actuellement en « alternance ») dans les locaux du siège du « Gaz de France » porte Pereire à Paris, dans le service comptable centralisant les situations mensuelles des agences régionales.
Je travaillais avec une brave dame d’une cinquantaine d’années qui m’apprenait le rudiment du métier de comptable.
Elle portait une blouse rose, car ce n’était pas encore le règne de l’ordinateur et les carbones pour les taches cela craint.
Bref, J’étais assis en face d’elle et nous partagions le même téléphone.
Un jour, le téléphone sonnant, la dame (Si mon souvenir est exact elle s’appelait Mme Desjardin) saisit le combiné et je l’entend répondre :
-« C’est toi Gégène » puis s’ensuit une longue conversation assez animée.
En raccrochant la dame me dit :
"J’avais au bout du fil Eugène IONESCO, vous savez bien celui qui écrit des pièces de théâtre. Nous sommes lui et moi, amis d’enfance. Il écrit un livre sur cette période de sa vie. Il me demande sans arrêt des précisions sur des faits dont il se souvent à peine."
En riant, elle ajoute :
- "Avec tout ce que je lui raconte il devrait me payer des droits d’auteur."

En effet « Gégène » téléphonait souvent. A plusieurs reprises, la dame étant absente j’ai répondu au téléphone. J’ai ainsi connu quelques brèves conversations sur des banalités convenues comme dans la « cantatrice chauve » avec le maître de l’absurde…

Enfant le jeune IONESCO « Gégène » à vécu entre 1917 et 1919 à la Chapelle Anthenaise prés de Laval avec sa sœur en pension chez des paysans. . C’est là que ces deux amis d’enfance ont vécu une période qui restera dans leur souvenir comme un temps très heureux.
Je pense que les indications de mémoire de ma collègue se retrouvent dans « Souvenirs en miettes » paru au Mercure de France en 1967.
 

20/02/2009

DROUAIS MAGAZINE-16-

 medium_1-durocasseries_pierlouim.4.jpgCette semaine paraît dans le  "DROUAIS MAGAZINE"'
une seizième Durocasserie : 

 

 

.

SI LES RUES DROUAISES NOUS ETAIENT CONTEES :
2-ILLUSTRES DROUAIS .

 

 

 

Certains drouais se sont illustrés dans les domaines les plus divers et se sont fait un nom qui maintenant orne une  rue, une place, une avenue drouaise.

.

-ROTROU le chouchou .

Un cumulard ce poète dramaturges né et mort à Dreux,  (1609-150) A Dreux son nom est partout : une place au milieu de laquelle trône sa statue en pieds  , une rue, avec son buste au fonds d’une cour privée, une sente prés de la Blaise et le lycée principal de la ville,de nombreuses statues au Musée Dessal, au théâtre, à la mairie

A Paris, la comédie Française possède un buste de Rotrou et joue parfois une de ses œuvres.medium_rotrou.2.jpg
Le théâtre de l’odéon est entouré de deux rues aux  noms des deux amis Corneille et Rotrou.  

.
Pouvez-vous nommer chers lecteur une pièce de Rotrou et quelques unes de ses rimes ?.....

Non ? Cela prouve  bien que l’amour de Dreux pour Rotrou vient d’ailleurs.

.

Rotrou pour mettre un peu de beurre dans les épinards, après sa fonction de théâtreux auprès de Richelieu avait acquis la charge de Lieutenant particulier au baillage de Dreux.. .

Lors d’une grave épidémie  pestilentielle, Rotrou refusant de quitter la ville reste  à Dreux pour aider ses administrés. Bien mal lui en pris, car il périt en quelques jours, encore jeune à 41 ans. S’il avait vécu plus longtemps peut-être que son nom serait plus connu dans les lettres françaises. C’est donc surtout le courage et l’abnégation d’un des leurs que les Drouais honorent  en Rotrou.

 

Dans un mois le 400ème anniversaire de Rotrou :

Vous saurez bientôt tout sur Rotrou, car au mois d’Avril sera célébré dans notre bonne ville le quatre centième anniversaire de sa naissance…

Petit scoop : Pour cette célébration, les élus de quartier font réaménager la place Rotrou, en dégageant les arbres qui font de l'ombre à la statue du grand poète .

medium_rotrou_travaux_place.JPG

   

 

----------------------------------------------------------------.

-PHILIDOR le délaissé :

medium_philidor_1.jpgLes Drouais  n’ont donné à ce grand bonhomme fondateur de l’opéra comique français, grand joueur et théoriciens des échecs qu’un petit bout de rue. En fait un escalier.
Il méritait beaucoup mieux.
Pas d' établissement scolaire ni la médiathèque (qui pourtant possède ses écrits et publications) ni l’école de musique ne portent son nom. Seul le cercle d’échecs Philidor l’honore.

medium_philidor_livre_analyse.jpg

A Paris, Philidor figure en buste sur la façade de l’opéra Garnier et possèdemedium_Philidor_Opera_Paris_1.jpg une rue au fin fond du 20° arrondissement.

Les Drouais ne lui sont pas trop reconnaissants, car  né à Dreux comme ses ancêtres musiciens du roi depuis Louis XIII, il a surtout vécu à Paris et mort en exil à Londres considéré comme « ci-devant » par les révolutionnaires guillotineurs…..

.

medium_philidor.JPG

 

------------------------------------------------------------------

 

-Autres « Importants  » Drouais.

-La famille des Métézeau grands architectes ont donné leur nom à la plus belle place de Dreux.

-Maurice VIOLLETTE après 52 ans de mairie et de nombreuses années comme député, gouverneur ou ministre a vu son nom rajouté à celui de la grande Rue. Mais cinquante après les Drouais disent plus volontiers je vais faire les soldes en Grande rue plutôt que je vais faire des folies rue Maurice VIOLLETTE. Un monument au square de la République. Un lycée technique porte son nom ainsi qu’une rue à Chartres. Sa maison pourrait devenir un petit musée.

-Antoine Godeau Homme de lettre puis évêque de Vence. Une rue une école quelque temps la bibliothèque  transféré en maison inter génération.

- et bien d’autres dont je ne peux citer que quelques uns : Les militaires, de Sénarmont, Billy, Doguereau, les savants Loiseleur Deslongchamps le docteur Guersant, Jumelle, les Historiens Donnant Leménestrel, Maillier. Etc…

 

------------------------------------------------

.

-Les oubliés.

Faire la liste des oubliés serait trop longue et trop subjective. Mais quelques noms cependant . Pratiquement tous les anciens maires de Dreux ont leur rue. Sénateur et maire  Jean Cauchon a été affublé d’un petit bout de pont sur la blaise. Mais Jean Rastel maire de 1959 à 1965?

Les peintres Drouais n’ont pas la côte. Ni René Bellanger, ni Antonio Garcia Lamolla, ni Tigrane Polat n’ont de rue. Et pourtant leurs œuvres sont accrochées aux cimaises du musée et de la mairie.

Enfin, passons…..

Dans quinze jours nous verrons les nouvelles rues et quelques curiosités. Vous pouvez retrouver les «Durocasseries» sur mon blog 

18/02/2009

ANCIENNE NOTE RAFRAÎCHIE -6.

Voici la note du 24 mai 2007, restée sans commentaire : 

---------------------------------------------------------- 

VICTOR HUGO
A DREUX ET CHERISY.

Sur une façade de maison, au 16 de la rue GODEAU à  Dreux , une plaque :

medium_Victor_hugo-plaque_2.jpg


Mai 1821 : "alors que Napoléon meurt...
Victor HUGO vit son premier Amour et trouve l'inspiration en traversant Chérizy. en allant à Dreux. Il y écrit "Ode au Vallon de Chérizy".
(Chérizy est un charmant village à trois kilomêtres avant Dreux, venant de Paris, Sur les bords de l'Eure.)


medium_hugo_2.jpg

Victor HUGO et Adèle FOUCHER sont amoureux l'un de l'autre; Madame Hugo et les parents Foucher ne sont pas d'accord et leur ont défendu de se voir. Ils s'écrivent cependant en secret.
Madame Hugo meurt au mois de juin 1821.
 Victor a revu Adèle et les Foucher sont venus faire une visite de condoléances chez les Hugo. Les fiançailles ne sont toujours pas décidées et les Foucher cherchent un séjour d'été assez éloigné de Paris afin que Victor , qui n'a pas d'argent, ne puisse pas venir les rejoindre.
Ils choisissent le bourg de Dreux.
medium_Hugo.jpgVictor désemparé, décide de partir à Dreux à pied.
Le 16 juillet, sur le chemin qui le mènera à Dreux, il écrit à Alfred de VIGNY :
-"J'ai fait tout le voyage à pieds par un soleil ardent... Je dois beaucoup à ce voyage.".
Durant ce long voyage, Victor fera deux haltes : il s'arrête à Versailles chez G. de PONS et dans le Vallon de Chérizy où il écrit une élégie. Malgré sa tristesse, sa jeunesse l'emporte et il jouit de la beauté des paysages de ce petit bourg installé dans la vallée de l'Eure.
Le 19 juillet il est à Dreux dont il parcourt les rues, espérant rencontrer monsieur Foucher, ce qui arriva.
Victor lui écrit une lettre charmante qui finit par l'attendrir et il est donc reçu chez la famille Foucher et leur renouvelle son intention d'épouser Adèle...

Ainsi Chérizy eut une influence favorable sur le premier et sincère amour de Victor pour Adèle.

.

ODE TROISIÈME AU VALLON DE CHERIZY
Factus sum peregrinus... et quoesivi qui simul contrista retur, et non fuit - Ps. LXVIII.
Perfice gressusmeos semitis tuis - Ps. XVI.


Je suis devenu voyageur... et j'ai recherché qui s'affligerait avec moi, et nul n'est venu.
Permets à mes pas de suivre ta trace.

Le voyageur s'assied sous votre ombre immobile,
Beau vallon; triste et seul, il contemple en rêvant
L'oiseau qui fuit l'oiseau, l'eau que souille un reptile,
Et le jonc qu'agite le vent !

Hélas ! l'homme fuit l'homme; et souvent avant l'âge
Dans un coeur noble et pur se glisse le malheur;

Heureux l'humble roseau qu'alors un prompt orage
en passant brise dans sa fleur !

Cet orage, ô vallon, le voyageur l'implore.
Déjà las de sa course, il est bien loin encore
Du terme où ses maux vont finir;
Il voit devant ses pas, seul pour se soutenir,
Aux rayons nébuleux de sa funèbre aurore,
Le grand désert de l'avenir !

De dégoûts en dégoûts il va traîner sa vie.
Que lui font ces faux biens qu'un faux orgueil envie ?
Il cherche un coeur fidèle, ami de ses douleurs;
Mais en vain; nul secours n'aplaniront sa voie,
Nul parmi les mortels ne rira de sa joie,
Nul ne pleurera de ses pleurs !

Son sort est l'abandon; et sa vie isolée
ressemble au noir cyprès qui croît dans la vallée.
Loin de lui, le lys vierge ouvre au jours son bouton;
Et jamais, égayant son ombre malheureuse,
une jeune vigne amoureuse
A ses sombres rameaux n'enlace un vert feston.

Avant de gravir la montagne,
Un moment au vallon le voyageur à fui.
Le silence du moins répond à son ennui.
Il est seul dans la foule; ici, douce compagne,
la solitude est avec lui !

Isolés comme lui, mais plus que lui tranquilles,
Arbres, gazons, riants asiles,
Sauvez ce malheureux du regard des humains !
Ruisseaux, livrez vos bords, ouvrez vos flots dociles

A ses pieds qu'a souillés la fange de leurs villes,
Et la poudre de leurs chemins !

Ah ! laissez-lui chanter, consolé sous vos ombres,
Ce long songe idéal de nos jours les plus sombres,
La vierge au front si pur, au sourire si beau !
Si pour l'hymen d'un jour c'est en vain qu'il l'appelle
Laissez du moins rêver à son âme immortelle
L'éternel hymen du tombeau !

La terre ne tient point sa pensée asservie:
Le bel espoir l'enlève au triste souvenir;
Deux ombres désormais dominent sur sa vie;
L'une est dans le passé, l'autre dans l'avenir !

Oh ! dis, quand viendras-tu ? Quel Dieu va te conduire,
Être charmant et doux, vers celui que tu plains ?
Astre ami, quand viendras-tu luire ?
Comme un soleil nouveau, sur ses jours orphelins ?

Il ne t'obtiendra point, chère et noble conquête,
Au prix de ces vertus qu'il ne peut oublier;
Il laisse au gré du vent le jonc courber sa tête;
Il sera le grand chêne, et devant la tempête
Il sera rompre et non plier.

Elle approche, il la voit; mais il la voit sans crainte
Adieu flots purs, berceaux épais,
Beau vallon ou l'on trouve un écho pour sa plainte,
Bois heureux où l'on souffre en paix !

Heureux qui peut, au sein du vallon solitaire,
Naître, vivre et mourir dans le champ paternel !
Il ne connaît rien de la terre,
Et ne voit jamais que le ciel !

juillet 1821
Victor HUGO, lors d'une halte au Vallon de Chérizy

16/02/2009

DREUX 2: En peinture, en carte postale 1900 et en photo actuelle.

Un petit diaporama sur Dreux (N°2).

Comparons des aspects  de Dreux  représentés de trois manières différentes par : 

1-Une carte postale du début du XXème siècle.

2-Une peinture du même siècle ou actuelle.

3-Une photo prise en 2008.

...........................................

Aujourd'hui,  Quatre lieux :

1-L'abreuvoir du quai aux arbres (Rue Esmery Caron. La Blaise et le Beffroi).

2-La Grande rue, la nuit.

3-La rue Rotrou et l'église St Pierre.

4-La rue de Sénarmont et l'église st Pierre.

A SUIVRE... Car je posséde d'autre cartes postales images et photos actuelles... 

09/02/2009

ANCIENNE NOTE RAFRAÎCHIE -5.

Je suis un peu à court d'idées par manque de temps en ce moment.
J'ai trouvé un truc simple et pratique .
Je ressors en les actualisant des notes anciennes .
Je choisis de préférence celles qui à l'époque n'ont obtenu aucun commentaire.
Comme je reçois actuellement plus de visites qu'avant, notamment de Drouais, ces notes"oubliées"  peuvent certainement trouver leur public.

Voici la note du 24 AVRIL 2007, restée sans commentaire : 

---------------------------------------------------------- 

1 9 0 7 - 2 0 0 7.


Mon père aurait eu cent ans cette année (en 2007-il aurait 102 ans  ce 9 février 2009) .
Il est parti un 11 septembre (en 1994) suite aussi à une canicule.


J’ai cherché dans mon grenier des objets datant de 1907, des objets centenaires :

-1-Une pièce de monnaie de 1905 :

medium_1907-pièces_de_1905.jpg


.

-2-Un coupe papier publicitaire :

medium_1907-coupe_papier_1.jpg

medium_1907-coupe_papier_2.jpg


.

-3-Un Almanach Drouais. Mes grands parents apparaissent dans l’annuaire.:

medium_1907-annuaire_rotrou.jpg


.

-4-Humour glané dans cet Annuaire "LE ROTROU":

medium_1907-humour_1.jpg

medium_1907-humour_2_6_crayons.jpg
Le Maître -Elève Chalumeaus, combien, avec 0fr65, pouvez-vous acheter de crayons à 0fr10 ?.
L'Elève : -M'sieu, 6 crayons... et un sou de billes!



.

Heureux Hasard :
Le musée rétromobile de Dreux vient de recevoir une voiture de 1907 : Une superbe De Dion Bouton, un vrai bolide mono-cylindre qui atteignait les 45km/h.. Cette voiture a participé en Mai/juin 1907 à la course Pekin/ Paris remporté par le Prince Borghèse.:

medium_1907-de_dion_2.jpg

Action Républicaine 01 Avril 2007–Johanny Duterte (fondateur RMCD) et Maurice Glais (donateur), au volant de la De Dion Bouton de 1907.

20/01/2009

ANCIENNE NOTE RAFRAÎCHIE -2.

Je suis un peu à court d'idées par manque de temps en ce moment.
J'ai trouvé un truc simple et pratique .
Je ressors en les actualisant des notes anciennes .
Je choisis de préférence celles qui à l'époque n'ont obtenu aucun commentaire.
Comme je reçois actuellement plus de visites qu'avant, notamment de Drouais, ces notes"oubliées"  peuvent certainement trouver leur public.

Voici donc celle publiée le 05 mars 2007 soit deux jours après l'ouverture des Durocasseries de Pierlouim. 

------------------------------------------------------------------------ 

DREUX CENTRE ET LE DESERT POISSONNIER.


medium_Dreux_ancienne_vitrine_Kosbach_.JPG

DREUX-Ancienne boutique de la poissonnerie KOSBACH.

Encore une histoire de vitrine, me direz-vous, la dernière, pour l'instant... j’en aurais bien d’autres à raconter. plus tard…

Cette façade anonyme dans une rue sans circulation et un peu en retrait était il y a plus de quarante années une poissonnerie. La disposition et la forme des fenêtres rappellent bien la vitrine du magasin qui occupait le rez-de-chaussée de cette maison.
C’était une poissonnerie au nom bretonnant de KOSBACH.
J’y accompagnais souvent ma maman. J’aimais m’aventurer dans le fond de la boutique et dans la cour. Là se trouvaient des viviers dans les quels s’ébattaient en clapotis poissons et homards.
Cette poissonnerie a arrêté son activité vers 1970. Puis ce fut celle de la place Rotrou, remplacée par un dépôt vente de vêtements, puis celle de la rue St Martin remplacée par une boutique de produits bio. Et enfin celle de la rue st Pierre par un lunetier ou une agence immobilière….je ne sais plus .
Il n’y a donc plus à ce jour dans le centre de Dreux de poissonnerie. Bien sûr on peut acheter du poisson frais, certains jours, le matin sous le marché couvert.
Oui, mais si une envie inextinguible de chair iodée vous envahit le soir, n’ayant pu le matin faire votre marché, tout simplement parce que vous travaillez dans la journée. que faites vous ?
Il faut sortir du centre ville et prendre votre véhicule pour acheter en grande surfaces ?.....


Les nutritionnistes de tous poils et les médias inspirés clament à longueur de temps, qu’il faut, pour garder la ligne et la santé consommer des fruits des légumes et du poisson.
Les fruits et légumes ne sont d’ailleurs plus guère proposés en dehors du marché que par deux petites supérettes.
Alors que faire pour garder la ligne ?
D’ailleurs Dreux n’est pas la seule petite ville à ne plus proposer en dehors du marché et des surfaces grandes et petites, fruits légumes et poissons….
.Le petit commerce se meurt ma pauvre .dame !!……..

medium_dreux_poissonnerie_Kosbach.jpg

DREUX; réclame pour la poissonnerie. Action Republicaine 19 MARS 1958.

07/01/2009

DES FLOCONS SUR DREUX...

Pour le jour de l'an 2009,  de la neige sur DREUX..

Mais elle a vite fondue..  Ayant trop attendu je n'ai pau en faire de belles photos...

medium_IMG_9493.JPG
medium_IMG_9491.JPG

L'ami Balbuzard a été plus rapide que moi.

medium_NEIGE_balbuzard1.jpg

Dreux sous la neige au début du siècle (dernier)...

medium_NEIGE_gde_rue.jpg
Bon, d'accord  j'ai raté aussi les flocons du 5 Janvier.. Mais j'ai pu voir la neige à Paris..

18:00 Publié dans -DREUX actualité. | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : dreux, neige

30/12/2008

BONNES FETES DROUAISES. 2009.

 

medium_fetes_2.jpg

Aprés l'agitation des flambarts,  la ville de Dreux a retrouvé sa sérénité.....

La ferme en grande rue.

medium_IMG_9356.JPG

La patinoire.

medium_IMG_9355a.jpg

Le beffroi.

medium_IMG_9369a.jpg

Malgré les avis de tempêtes annoncés pour 2009....
bonne année 2009 à Dreux et partout ailleurs..

18:00 Publié dans -DREUX actualité. | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : dreux, 2009

18/12/2008

FLAMBARTS -3-

La fête des FLAMBARTS à Dreux dure trois jours.
12, 13 et 14 Décembre 2008. 

A la fin du cortège de la "grande drouaise" se tient le :
.

"POUSSE-TROUSSE".

medium_IMG_9331.JPG
medium_IMG_9327.JPG
Pousse-trousse autour de l'esplanade de la Grande Rue.

 

medium_IMG_9333.JPG
medium_IMG_9335.JPG
medium_IMG_9342.JPG

.

.

AGUILANNEUF .

Les "Importants" lancent des fenêtres  du beffroi des boules de cocos que les Drouais se disputent dans la bonne humeur.
(Ces boules représentent symboliquement le Gui des anciens Druides drouais).
Et " Aguilanneuf" que l'on se souhaitait  pour le jour de l'an est devenu la devise de la ville de Dreux.

medium_Beffroi_lancer_de_coco.2.JPG

Pour moi un petit pincement au coeur :
Le bourdon du beffroi se met à tinter avec les sirênes et le carillon de l'Hotel Dieu.
Ce bourdon que je n'avais pas entendu sonner depuis plus de vingt ans...
Les trois tonnes de cette grosse cloche ne sont  pourtant pas lancées à toute volée. 

 Le beffroi fissuré aprés les travaux malheureux du parking placé à ses fondations, pourrait par les vibrations s'écrouler  sur la foule avide de boule de cocos.

C'est normal que le bourdon du beffroi soit associé à cette fête car sur son pourtour est gravée une frise représentant la cérémonie des flambarts.

medium_flambarts_bourdon...jpg
.
.
Lancer des boules de cocos par les "importants" (maires de dreux et des communes de l'agglo)
On entend bien (même s'il est en sourdine) sonner le bourdon du beffroi qui annoncait jadis les grands évènements drouais.

Avez vous remarqué les petits malins qui récupèrent les boules de coco avec leur  parapluie, baleines inversées et brandis à bout de bras ?.

Ayant un train à prendre je n'ai pu assister au final pyrotechnique place du musée....

Mais ce n'est pas grave, j'ai pu assister aux principaux évênements des FLAMBARTS 2008

Ce fut une belle fête, malgré un crachin tenu et tenace. Mais certaines années me dit-on, c'est pire, avec neige et vent glacial.

Que voulez-vous un carnaval crée pour accueillir  l'hiver  ne peut être accablé de chaleur.
Mais la bière "flambée" spécialement ce jour là,  réchauffe les coeurs.....

A L'ANNEE PROCHAINE...
(J'essaierai d'attraper beaucoup plus de boules de coco, pour mes Zouzous).

17/12/2008

FLAMBARTS -2-

La fête des FLAMBARTS à Dreux dure trois jours.  12 13 et 14 Décembre 2008. 

Cette année, le théme est : VENISE.

L'événement le plus attendu est bien sûr la grande parade de dimanche :

.

"LA GRANDE DROUAISE".

-Attente du départ.
C'est le Chef de gare qui donne le sifflet du départ à 15h14 précise.
(J'ignore la raison de cette heure pétante).

medium_IMG_9214.JPG
medium_IMG_9215.JPG

-Le départ du défilé.

medium_IMG_9222a.jpg

-Les édiles défilent et babillent.

medium_IMG_9229.JPG

-Musiciens "Flambards".

medium_IMG_9231a.jpg

.

-Venise vue par les quartiers , écoles et associations drouaises.
(Un tout petit échantillon des groupes présents).

medium_IMG_9243.JPG
medium_IMG_9246a.jpg
medium_IMG_9248.JPG
medium_IMG_9250.JPG
medium_IMG_9265.JPG
medium_IMG_9276.JPG
medium_IMG_9278.JPG

-Avenue Louis Terrier.

medium_IMG_9289.JPG

-Rue St Pierre.

medium_eIMG_9292.jpg

-Canon à confetti devant le beffroi.

medium_IMG_9295.JPG

-Petit tambour ....

medium_flambarts_tambour.2.jpg

.

-Ou l'on voit la municipalité danser sous une pluie de confettis. 

.

DEMAIN : SUITE ET FIN DES FLAMBARTS :
Pouche-trousse.Lancer de boules de cocos.

Opération "AGUILANNEUF".

16/12/2008

FLAMBARTS -1-

La fête des FLAMBARTS à Dreux dure trois jours. cette année les 12 13 et 14 Décembre 2008. 

Vendredi a eu lieu la régate des fambarts. Je n'ai pu y assister n'étant pas à dreux ce vendredi. 
Les enfants des écoles fabriquent de petites embarquations en matériaux de leur choix. Ces petits bateaux s'ils n'ont pas de jambes sont munis de bougies Ils  sont mis à l'eau sur la rivière la Blaise à l'office du tourismes. Le courant les entraîne doucement  et ces petites embarcations (plusieurs dizaines) traversent ainsi la ville de Dreux. Des canoîstes sont là pour les remettre dans le droit chemin.. 
Savez-vous que "flambarts" est aussi le nom porté par certains bateaux de pêche des côtes normandes et bretonnes..

.

SAMEDI 13 DECEMBRE.   

-CHARIVARI :

medium_IMG_9084.JPG
medium_IMG_9085.JPG
medium_IMG_9086.JPG
medium_IMG_9090.JPG

.

-PARADE DES IMPORTANTS.
Avec les 12 petites rosières qui représentent chacune une des communes de l'agglomération drouaise.

medium_rosières_2.jpg
medium_fambarts_rosière.3.jpg
medium_rosière.jpg
medium_IMG_9109.JPG
 
medium_IMG_9144.JPG

-L'ARRIVEE AU BEFFROI.

medium_IMG_9154.JPG
medium_IMG_9151.JPG

-LE BAN DES IMPORTANTS.


Les douze maires ouvrent officiellement la fêtes des flambarts.medium_ban_des_IMportants.jpg
(Communes de CHarpont, Dreux, Luray, Ste-Gemme-Monronval,
Vernouillet, Garnay, Vert-en-Drouais, Saulnières, Villemeux,
Boullaye-Thierry, Boullaye-Mivoye, Aunay-sous-Crécy.).
Chaque maire reçoit sa petite rosière et lui offre un cadeau. 

 

medium_rosières_beffroi.jpg
medium_12_rosieres_beffroi.jpg

.

-"AVANTFLAMBARTS."

Les maires d'antan haranguaient la foule Drouaise
des fenêtres du beffroi.medium_beffroi.jpg
8 jeunes représentant les différents quartiers de Dreux,
des fenêtres du beffroi prennent la parole et
livrent chacun leur message de paix et de solidarité.....

medium_IMG_9176.JPG

La journée se termine par une pluie de conféttis........

.

A DEMAIN, POUR LA PARADE :

 "LA GRANDE DROUAISE"..

  

15/12/2008

DREUX- FLAMBARTS 2008.

DREUX, chaque année , le week end d'avant Noël, la ville est en effervescence pendant trois jours.
Une tradition centenaire " les flambarts". 

C’est une coutume ou cérémonie anniversaire appelé les Flambards qui se fait encore aujourd’hui quelques jours avant Noël.

On voit, sur la cloche du Beffroi, fondue sous le règne de Charles IX, une représentation de cette fête.
Plusieurs prêtres, magistrats, échevins, femmes et enfants portant chacun un flambard et rangés en procession.

Les Flambards sont des morceaux de bois blanc, sans écorce, long de cinq à 6 pieds.
Quelques jours avant la fête de Noël, on fait sécher des flambards au four, et on les fend par éclats depuis le haut jusqu’à la moitié.
Vers 5 heures su soir, la cloche du Beffroi se met à sonner et commence une procession autour de la halle, qui fait le tour de l’église paroissiale en dehors, pour finir enfin devant le portail, et déposer à terre tous les flambards allumés qui se consument en un tas au chant de l’hymne de Marie.
Dans cette procession, tout le monde chante : Noël, Noël, Noël...
Rangés par ordre et par état, des violons et des tambours animent la fête.
On y voit plusieurs crèches portées sur des brancards

medium_flambards_10.jpg

Aujourd’hui la fête des Flambarts

Fête beaucoup plus païenne est l’occasion pour les Drouais de défiler dans les rues et elle donne lieu à diverses réjouissances pendant trois jours, avec comme thème central : le feu et la lumière.

Le Dimanche à la fin du grand Charivari, les '"importants" c'est à dire les édiles de Dreux et des communes proches lancent du premier étage du Beffroi à la foule des boules de friandise coco...

N'étant que rarement à Dreux en cette période de l'année Je n'ai pu assister à cette fête des Flambarts réintroduite depuis 1996.

Mais cette année j'ai pu assister à la fête des Flambarts.

medium_flambarts.jpg

.

.

A SUIVRE, TROIS NOTES SUR LES "FLAMBARTS"
A PARTIR DE DEMAIN.

medium_fambarts_rosière.2.jpg

.

-Mardi:  Les "Pré-Flambarts" de samedi 13 décembre :
Le Charivari,
 les "Petites Rosières
et le "Ban des importants.

 

.
.
medium_flambarts_tambour.jpg-Mercredi : Dimanche 14 Décembre  :
Défilé la "Grande Drouaise".  

.

.

-Jeudi : Dimanche 14 décembre :medium_Beffroi_lancer_de_coco.JPG
"Pouche Trousse"
 et "Aguilanneuf":
lancer des boules de coco
par les "importants" du haut du beffroi.

 

 

 

05/12/2008

DROUAIS MAGAZINE-11-

medium_1-durocasseries_pierlouim.4.jpgCette semaine paraît dans le  "DROUAIS MAGAZINE"'
une onzième Durocasserie : 

 

L'ECOLE BLANCHE.

- 1920- la population de Dreux qui n’atteint pas encore 11 000 habitants,connaît une grave crise du logement. La municipalité, sous l’impulsion du maire Maurice Viollette décide de créer un nouveau quartier sur le plateau sud: : »les Rochelles« (il sera fait de même au plateau nord)  

- Après achat des terrains, création d’un office de H.LM et construction des premières maisons,en 1930 furent construites  une école maternelle qui pris le nom de Jules FERRY .et en 1934 une école primaire qui prit le nom de Ferdinand BUISSON. Collaborateur de jules Ferry, il fut l’un des fondateurs de la ligue des droits de l’homme et prix Nobel de la paix en 1927 et mort en 1932.

 

-L’école « blanche ». Les gens des Rochelles l’appellent ainsi car elle est  recouverte en crépi blanc et non comme les autres établissements scolaires construite en  en pierre ou en brique rouge. Elle n’a pas d’étage. Elle est curieuse, elle a la forme d’un T. Dans la branche de gauche, quatre classes, celles des garçons, dans celle de droite les quatre classes des filles. Dans la barre du milieu qui, elle comporte un étage, la cantine, le bureau du directeur, les douches et en haut, quatre petits appartements pour les instituteurs. Oui, il y a des douches qui permettent aux enfants qui n’ont pas chez eux de vraies commodités de se laver entièrement une fois par semaine.

medium_ferdinand_buisson_d_avant.jpg

Devant l’école se trouve un square qui a pris le nom d’Alexandre 1er  roi de Yougoslavie, assassiné en octobre 1934 lors d’un voyage officiel à Marseille avec Ministre dees affaires étrangères français Louis Barthou(qui a donné son nom à la rue qui longe l’école blanche.

 

-L’école «noire» Pendant la période noire de l’occupation, les allemands l’ont réquisitionnée et pour se dissimuler aux regards des avions alliés, l’ont badigeonnée à la peinture noire. .Les instituteurs et institutrices de l'école ont du se répartir avec leurs élèves dans différents endroits aux alentours : hangars, ateliers ou granges aménagés de façon sommaire en salle de classe

Le square Alexandre 1er de Yougoslavie comporte en son milieu un bassin d’environ quinze mètres de diamètre et d’une profondeur d’à peine un mètre. Les jeunes soldats allemands s’y baignaient souvent. Mais tout nus. Les mamans d’alentour horrifiées récupéraient leur progéniture jouant dans ce square.

 

 

medium_ferdinandIMG_8679.JPG- Mon école des années cinquante- Si je devais raconter mes souvenirs de jeunemedium_ferdinand_IMG_8681.jpg écolier à l’école blanche, il me faudrait écrire moult chroniques…Enumérons seulement quelques noms, Louis FAUVEL, Emile CARON,(les directeurs) :.Jean SAVIN, Mme GUENARD, Mr et Mme CHAUVET, Mr et Mme AUBRETON (les instits)

medium_Iferdinand_MG_8684.jpg
medium_Iferdinand_MG_8685.jpg

 

-L’école condorcet. Quand je suis parti de Dreux en 1960, une école destinée aux filles était en construction le long du square. L’école « Blanche »fut consacrée entièrement aux garçons. .La «mixitude» n’arriva sur les deux établissements scolaires qu’en1969.

medium_ferdind_IMG_8688.jpg

- Le Ferdinand Buisson nouveau :
Revenant après quarante cinq d’absence loin de Dreux, j’assiste à la destruction de l’école Condorcet à la rénovation de Ferdinand Buisson.(En moins d’une vie, on peut ainsi voir construire et détruire des bâtiments réputés solides et construits pour longtemps)

Complètement transformé, après deux ans de fermeture, l’école blanche a été rouverte à la dernière rentrée scolaire.. La façade blanche a été fermée…

medium_ferdinand_Buisson_reste_l_école_blanche..JPG

L'entrée de l'école se fait dorénavant par l'arrière, rue Louis Barthou.

medium_ferdinand_buisson_2008.JPG

Longue vie à la nouvelle école Ferdinand Buisson...... 

 

 

Lire mes souvenirs de l'école Ferdinand Buisson dans ma chronique AN PAR AN :

 

http://lesdurocasseriesdepierlouim.blog50.com/archives/ca...

 

 

Tout particulièrement Les années 1952 à 1959

  

 

 

Dans quinze jours je vous parlerai de Dreux, la bataille…

A bientôt, si Dreux le veut bien. Pierlouim

28/11/2008

DREUX : La fresque du tunnel de St Denis fête ses 20ans

En 1988 plusieurs gamins de CM2 des école Anne Frank et St Martin de Dreux ont participé à un concours de dessin.

Les meilleures oeuvres ont été choisies pour figurer en fresque murale à l'entrée du tunnel sous la voise ferré en haut de la rue St Denis...

medium_IMG_8843.JPG

Je me souvient alors avoir vu le peintre James Mercurin réaliser cette fresque d'aprés les cartons des gamins....

Il y 20 ans....

medium_IMG_8844.JPG
medium_IMG_8846.JPG
medium_IMG_8845.JPG
medium_IMG_8847.JPG
medium_IMG_8848.JPG

Les gamins ont grandis. Ils ont peut être à leur tour des enfants qui pouraient prendre la relève pour créer une nouvelle fresque....

Car l'usure du temps commence à se faire sentir, la peinture s'écaille. Apparemmant cette fresque n'a jamais été taguées, seulement cachées de temps en temps par les panneaus électoraux..

Et puis de nouveaux motifs seraient les bienvenus  

L'Ecole Anne Frank a disparue et curieusement certains voudraient en donner le nom à l'école St Martin....

medium_IMG_8842.JPG

Le peintre James Mercurin, peintre et scupteur dont les majestueuses statues accueillent à l'entrée de Dreux les automobilistes venant de Paris par la N 12 expose actuellement au chateau de Nogent le Roi...

medium_mercurin2-picture1.gif
medium_mercurin_3.jpg

25/11/2008

Dreux en Plaques

Il faut regarder en l'air....on y voit plein de choses..
c'est vrai.
Mais, si pour une fois, on regardait à terre, ses pieds ne serait -ce que pour ne pas tomber...
Mon Zouzou de 7 ans adore contempler les plaques multiples et variées sur lesquelles on marche sans les voir....

Les travaux dans ma rue pour l'installation du tout à l'égout (voir ma note de jeudi dernier) m'ont fait regarder de plus prés ces plaques en fonte qui cachent des choses étranges : conduites de gaz d'eau, de télephone, des eaux usées.

-La plaque devant ma maison qui me servira à relier le réseau d'assinissement drouais..

medium_IMG_8853.JPG

-L'arrivée d'eau.

medium_IMG_8854.JPG

-Le gaz.

medium_IMG_8851.JPG

-le téléphone..

medium_IMG_8852.JPG

Un site curieux (dans tous les sens du terme) :

Il recense plein de choses anciennes dont les plaques en fontes.

http://cfpphr.free.fr/dreux.htm

-Celle de Dreux :

medium_bta28dreux.jpg

                                                                     Image Hosted by ImageShack.us

 

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique