Chroniques parisiennes et drouaises https://analytics.google.com/analytics/web/?authuser=0#provision/CreateAccount/
logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

14/12/2007

Philippe CLAY NOUS TIRE SA REVERENCE

Le comédien Philippe Clay est décédé jeudi à l'âge de 80 ans à Paris, suite à un arrêt cardiaque, medium_lp3-philippe-clay.jpg
Connu pour sa longue silhouette filiforme et dégingandée, Philippe Clay, de son vrai nom Philippe Mathevet, était aussi un chanteur de talent et a également brillé sur les planches ainsi que dans de nombreux rôles à la télévision, en dépit d'une carrière en dents de scie.

Philippe Clay est entré au Conservatoire national d'art dramatique à la fin de la Seconde guerre mondiale, au cours de laquelle il s'était engagé dans la Résistance à l'âge de 16 ans, devenant par la suite un fervent militant gaulliste. Il démarre très vite une carrière sur trois fronts, la chanson, le théâtre et le cinéma. Viendra ensuite la télévision.

Avec sa voix reconnaissable entre toutes, Philippe Clay s'attaque très tôt au répertoire de Charles Aznavour, se produisant dans les cabarets parisiens à la mode. C'est en 1954 que sera publié son premier disque, et en 1957 qu'il se produira pour la première fois la scène de l'Olympia.

Au cinéma, il a multiplié les rôles de composition, souvent sombres ou inquiétants, pour une grande partie à l'affiche de medium_philippe_clay_mes_universités.jpggrands classiques du cinéma français. On l'a ainsi vu dans "French Cancan" de Jean Renoir (1954), "Notre-Dame de Paris" (1956) de Jean Delannoy ou encore "Des femmes disparaissent" d'Edouard Molinaro (1958).

Sur les planches, il a également interprété de nombreux rôles classiques, comme dans "Le Marchand de Venise" de medium_philippe_clay_1.jpgShakespeare à ses débuts en 1945. Le comédien s'est aussi illustré dans "Le Barbier de Séville" (1982), "L'Aiglon" d'Edmond Rostand (1990), mais aussi dans des pièces plus légères comme "Le sexe faible" d'Edouard Bourdet (1999).

A la télévision, Philippe Clay a été un fidèle de la réalisatrice Josée Dayan, avec qui il a tourné "Le Chevalier de Pardaillan" (1985), "Le Gang des tractions" (1990), "La rivière Espérance" (1994), ou "Monte-Cristo" en 1997.

Côté discographique, Philippe Clay a enregistré plus d'une cinquantaine de chansons et fut l'un des rares interprètes français connus à l'étranger. On lui doit les titres "Les voyous" ou "Le danseur de charleston", ou encore la chanson anticontestataire "Mes universités", avec en toile de fond, les émeutes de mai 1968.

.
.

PHILIPPE CLAY CHANTEUR :

Monsieur Williams (Chanson de Jean Roger Caussimon).:
.
.

-Thème du Feuilleton les brigades du Tigre.

.
.
.
PHILIPPE CLAY ACTEUR :
J'aurais voulu vous montrer Philippe Clay en roi des mendiants medium_philippe_clay_nd_de_paris.jpg
dans le film "Notre Dame de Paris" de Delannoy,
avec Lolobrigida  et bien d'autres.
Mais je n'ai trouvé sur la toile que des versions en américain. .
..
.
.
.Alors , une courte apparition de Philippe Clay dans "French Cancan"de de Jean Renoir, avec Jean Gabin , Françoise Arnoul et Anna Amendola doublée par Cora Vaucaire pour la chanson "complainte de la butte". Chanson qui, contrairement à ce que l'on pourrait croire ne date pas du XIX °siécle mais a été spécialement écrite pour le film......
( un tuyau : regardez bien cette vidéo  pour avoir un bout de la solution de l'égnigme posée dans  ma note "L'objet de la semaine n°16" ). 
.
 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique