Chroniques parisiennes et drouaises https://analytics.google.com/analytics/web/?authuser=0#provision/CreateAccount/
logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

04/03/2010

LE BLOG DES DUROCASSERIES DE PIERLOUIM A TROIS ANS AUJOURD'HUI.

6vfog2x1.gif

Même si ce blog est pratiquement à l'arrêt depuis un an je reçois toujours de nombreuses visites (prés de 10 000 mois)en particulier pour Marcel Fort, la radio des années 50 et pour les sketchs de Jacques Bodoin et mes reportages sur Paris.

Je remercie tous mes visiteurs, en particuliers ceux qui déposent des commentaires.

anniversaire-3-ans.jpg

 ===========================================================

Je vous rappelle que ce blog "BLOG DE PIERLOUIM"  (ex Durocasseries de Pierlouim) n'est plus consacré à la ville de DREUX.
Ce Blog en semi roue libre reste ouvert à tous. Je viens de temps en temps y mettre une note générale.

Si vous voulez avoir des nouvelles de Dreux, son histoire et son actualité, dirigez vous vers le blog ouvert depuis mars 2009 : 

http://dreux-par-pierlouim.over-blog.com/

qui, trois fois par semaine vous informe sur  la vie drouaise passée actuelle et future.

==========================================================================================

Le blog de DREUX-PAR-PIERLOUIM commence lui aussi à prendre de la bouteille. Bientôt un an.
 (le 19 mars prochain. Préparons le gâteau et la bougie. )

28/01/2010

POURQUOI LA CHAPELLE ROYALE A DREUX ?.

Pierlouim cause dans le poste chaque troisième lundi du mois au micro de Radio Grand Ciel 97.7
L'émission "HISTOIRE ET MEMOIRE"  propose chaque Lundi (à 14 heures, rediffusion mardi à 17 heures) une demi heure sur l'histoire de l'Eure et loir. Une semaine sur Chartres, puis Nogent le Rotrou , Châteaudun et Dreux.  

 Dans le  cycle d'émissions "Histoire de Dreux, miroir de l'Histoire de France"
le septième chapitre était consacré à la question :

 Pourquoi le Roi Louis Philippe 1er et la famille d'Orléans à Dreux ?.

Vous pouvez écoutez cette émission (30 mn) en cliquant sur le post ci dessous.
Vous y entendrez :
-Première génération:  Louis Jean marie de Bourbon Duc de Penthièvre.
Dernier Comte de Dreux  (1783-1793 ).
-Deuxième génération : Louise Marie Adelaïde de Bourbon Penthièvre, Duchesse d'Orléans : Construction de la première Chapelle St Louis (1816-1821)
-Troisième génération : Louis Philippe Duc de Chartres puis Roi de France. Aggrandissement de la Chapelle qui devient nécropole de la famille d'Orléans , Chapelle "Royale". (1839-1848).


Si vous voulez écouter la première émission sur le blog

"Dreux-par-Pierlouim.over-blog.com/: 
(Dreux 1800-1830 )
cliquer sur l'adresse suivante :

HISTOIRE ET MEMOIRE DROUAISE. 1800-1830.  

LA CHAPELLE ROYALE DE DREUX SUR FR 3.

chapelle-royale-IMG_3120.JPG

Si vous voulez tout savoir (ou presque) sur la chapelle royale de Dreux je vous invite à visionner le reportage que lui a consacré il y a peu la chaine télé FR 3.
Cette émission dure environ 20 minutes.
Cliquez sur l'adresse suivante. 

http://www.france3.fr/STATIC/video/index-fr.php?titre=La%...

En rab : Une émission similaire sur le château de Maintenon :
maintenon
http://paris-ile-de-france-centre.france3.fr/emissions/le...

04/01/2010

SPORTS D'HIVER MADE IN BRITAIN.

Je suis encore un peu en vacances.
J'ai du mal a redemarrer mon blog pour cette nouvelle année pourtant pleine de promesses...

Comme je n'ai pas pu apprécier Dreux sous la neige,  voici quelques photos de mes sports d'hivers et divers outre Manche.....
A Hemel Hempstaed. 45 Km au nord de Londres. 

hemel parc 23 12 09

hemel luge 23 12 09

hemel luge loulou 23 12 09

Flegme du facteur Britanique, en tournée dans la neige.

hemel facteur britain 23 12 09

03/01/2010

LES ROIS DE LA GALETTE

Je fus un temps "Fabophile" à une époque ou les collectionneurs de féves de galettes des rois n'avaient pas tencore trouvé de nom savant ni crée d'association pour se réunir.
J'ai abandonné ma collection de fèves il y a prés de vingt ans quand j'ai vu débouler les fèves venues d'ailleurs (Plus souvent de Chine que de Limoges). Ces fèves vendues par les minotiers et autres industriels par séries qu'il faut completer en achetant beaucoup de galettes...
Les fèves de ma collection sont presques toutes antérieure à 1970. Certaines de mes fèves anciennes (faites en allemagne avant la guerre de 14 et  la fabrication française de Limoge) sont recherchées. Mais pour l'instant je garde cette collection sans la complêter...

J'avais fait plusieurs notes exposant une partie des fèves de ma collection sur le blog des Durocasseries.  
 En voici l'adresses :
http://lesdurocasseriesdepierlouim.blog50.com/tag/fabophilie

Bien sûr comme dans tout blog il faut remonter toutes les notes pour lire par le début.
Bonne visite.
==========================================================================
Quelques féves drouaises...
Fabri quées il y a quelques années pour la patisserie LELOUP.
Nostalgie, nostalgie.quand tu nous tiens.........

feves dreux.jpg
feves leloup.jpg

01/01/2010

DUROCASSERIE 37-LOUIS GAIN.

LOUIS GAIN, UN EXPLORATEUR DROUAIS.

Des seniors drouais se souviennent encore dans les années 50/60 d’un retraité super actif et passionné : Collectionneur d’art avisé, Président des philatélistes drouais, un des créateurs avec Marcel DESSAL du Musée de Dreux, Président des amis de ce musée, Sportif accompli, parcourant la région drouaise à vélo et nageant été comme hiver dans la Blaise. Une petite rue porte son nom, non loin de sa maison de Foulonval, actuellement disparue. Un Drouais d’adoption, mort à Dreux le 31 Janvier 1963 dans sa 81ème année, estimé de ses concitoyens mais injustement oublié depuis lors.  

Louis GAIN Portrait.jpgLOUIS GAIN est né à Mortain dans la Manche en 1883. Sa famille se fixe à Marcilly sur Eure. Dès son enfance il est irrésistiblement attiré par les sciences naturelles. L’étude des œuvres ou phénomènes de la nature restera toute sa vie sa passion. Après des études à Paris, une licence de sciences et le service militaire au 101ème régiment d’Infanterie de Dreux, une vie aventureuse d’explorateur scientifique s’ouvre devant Lui: 
louis_gain.jpg

-Dans l’Antarctique avec le Commandant CHARCOT à bord du mythique voilier «Pourquoi pas? » (1908-1910). En tant que naturaliste, de l’expédition Louis GAIN étudiera le climat, la faune et la flore de cette région du pôle sud. Il fut le premier à baguer les manchots et à évaluer le nombre de ces animaux.

 Observations précieuses, un siècle après pour appréhender l’évolution des populations animales sur la banquise. Louis GAIN rapporta de ces deux hibernations dans les glaces, un journal détaillé de l’expédition et plus de 2000 photographies.
Une thèse brillante sera récompensée par l’Académie des Sciences.
 Il sera décoré de la Légion d’honneur.

-En missions océanographiques pour le prince Albert 1er de Monaco au large des côtes d’Afrique (1911-1913

IMG_3517.JPG- En mission en Asie Centrale (1914) avec son frère Gustave pour reconnaître des gisements de radium pour les recherches de Marie CURIE.

 

 

IMG_3521.JPGLes deux frères rapportèrent de magnifiques photos en couleurs

(rares pour l’époque) des peuples des pays visités.

 

 

-Dans les tranchées en 1914/18. Après avoir connu les points les plus durs du front, il devint officier météorologue.

-A l’Office National Météorologique (O.N.M) (1919 à 1933). Louis GAIN jouera un rôle déterminant dans la mise sur pied du réseau national d’observation météorologique. Il participera à deux nouvelles expéditions sur le «Pourquoi pas?» comme météorologue, en 1924 aux îles Féroé et en 1931 au Groenland.

louis gain pourquoi pas.jpg

-Louis GAIN n’est pas oublié des spécialistes actuels du climat du monde entier, notamment américains. Pour étudier le réchauffement climatique ils se référent aux mesures météorologiques effectuées au début du siècle dernier par notre savant drouais.

IMG_3490.JPGIl a légué une partie importante des travaux de ses expéditions, de la Grande guerre ainsi qu’une collection de précieux objet d’Art au musée Marcel DESSAL de Dreux.

-Une très belle exposition «Louis GAIN Reporter de l’Extrême» se tient actuellement au musée Marcel DESSAL jusqu’au 28 Février.
Vous pouvez sans crainte y emmener vos enfants et petits enfants.
Ils seront comme vous enchantés par la vie de Louis GAIN.

 La prochaine fois nous parlerons d’un autre scientifique drouais :  LOISELEUR DES LONCHAMP.

31/12/2009

NOTRE SIECLE A DEJA DIX PRINTEMPS.

BONNE ANNEE, BONNE SANTE M'SIEURS DAMES !!

 


Hé, oui déjà dix années que nous sommes en l'an 2000.
Que le temps passe vite....
  

Je vous souhaite à toutes et à tous de Dreux et d'ailleurs


UNE BONNE ET HEUREUSE ANNEE

2 0 1 0

 

  ================================================================

  Espérons qu'en cette nouvelle année, de grandes résolutions
soient prises et tenues dans le monde :

-La paix dans le monde. C'est mal parti. Le Prix Nobel de la Paix 2009 envoie des soldats supplémentaires en Afghanistan. (sic?)  les soldats n'auront, meilleur des cas, qu'une médaille.  
-Arrêt du réchauffement annoncé de la planète. (190 égoïsmes nationaux à convaincre.  Pourquoi moi et pas les autres ? 
)

-La faim dans le monde (Encore un problème d'égoïsme  : Pouvoir pour certains spéculer sur les denrées alimentaires. Est ce normal? Et demander un revenu décent de leur travail aux paysans de tous pays. Est ce anormal?)
Etc. etc. etc. etc. etc.

========================================================

Et pour nous Drouais, souhaitons  :
 

-Que les promesses de la municipalité pour 2010 soit tenues et les grands projets réalisés. 
-Que les conflits sociaux en cours se solutionnent,
-Que les trains de la ligne Paris Granville arrivent et partent toujours à l'heure.
-Que la nouvelle N154 satisfasse tous les riverains.
-Que Miss Agglo soit aussi belle qu'en 2009.

-Que le Centre ville arrête de se désertifier et qu’il accueille de nouveaux commerces (A la place d’Eurodif par exemple)
-Que le Beffroi soit à nouveau ouvert au public.
-Que…, Que…..

==================================================================

Bon, ne croyons pas au Père Noël (il est passé il y a huit jours)  mais ne soyons pas pessimistes, tout cela s'arrangera car dans la vie faut pas s'en faire, les autres ne s'en font pas mais nous le font faire. 


TOUS MES VŒUX, CHERS AMIS DU BLOG
 POUR CETTE NOUVELLE ANNEE 2010.


PIERLOUIM.

19:00 Publié dans -Vie du Blog | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : 2010, bonne année

11/12/2009

IONESCO A DREUX.

En feuilletant le bulletin officiel Municipal de 1974,
je me suis arrêté sur un article parlant de l'association
"Théâtre en Dreux".
Et surtout sur une photo datée du 11 Janvier 1973.

ionesco dreux image.jpg

"Venu assister à Dreux à la "première" de sa pièce "Macbett", Georges IONESCO (une belle coquille de journaliste, car Ionesco se prénomme bien sûr Eugène), à droite en compagnie du metteur en scène Jacques MAUCLAIR, au centre, est reçu au foyer de la salle des fêtes par les Amis du "Théâtre en Dreux".
Depuis, la salle des fêtes est devenue le "Théâtre" et attend pour incessamment sous peu sa modernisation et son agrandissement.
"Théâtre en Dreux" est devenu les "Amis du Théâtre" et fêtera à la fin de l'an prochain son quarantième anniversaire.
Eugène IONESCO né le 26 novembre 2009, aurait donc cent ans cette année.
Un certain nombre de manifestations sont prévues comme une exposition à la grande bibliothèque F. Mitterrand de Paris.

Je n'ai pas trouvé ni photo ni vidéo de la "première" (était ce vraiment la première de cette pièce à Dreux ?) de "Macbett"
Tout de même deux vidéos :
Une représentation récente de "Macbett" et une interview d'Eugène IONESCO.

 
==========================================================================================

ANECDOTE PERSONNELLE SUR IONESCO.


En 1964, j’effectuait un stage (on dirait actuellement en « alternance ») dans les locaux du siège du « Gaz de France » porte Pereire à Paris, dans le service comptable centralisant les situations mensuelles des agences régionales.
Je travaillais avec une brave dame d’une cinquantaine d’années qui m’apprenait le rudiment du métier de comptable.
Elle portait une blouse rose, car ce n’était pas encore le règne de l’ordinateur et les carbones pour les taches cela craint.
Bref, J’étais assis en face d’elle et nous partagions le même téléphone.
Un jour, le téléphone sonnant, la dame (Si mon souvenir est exact elle s’appelait Mme Desjardin) saisit le combiné et je l’entend répondre :
-« C’est toi Gégène » puis s’ensuit une longue conversation assez animée.
En raccrochant la dame me dit :
"J’avais au bout du fil Eugène IONESCO, vous savez bien celui qui écrit des pièces de théâtre. Nous sommes lui et moi, amis d’enfance. Il écrit un livre sur cette période de sa vie. Il me demande sans arrêt des précisions sur des faits dont il se souvent à peine."
En riant, elle ajoute :
- "Avec tout ce que je lui raconte il devrait me payer des droits d’auteur."

En effet « Gégène » téléphonait souvent. A plusieurs reprises, la dame étant absente j’ai répondu au téléphone. J’ai ainsi connu quelques brèves conversations sur des banalités convenues comme dans la « cantatrice chauve » avec le maître de l’absurde…

Enfant le jeune IONESCO « Gégène » à vécu entre 1917 et 1919 à la Chapelle Anthenaise prés de Laval avec sa sœur en pension chez des paysans. . C’est là que ces deux amis d’enfance ont vécu une période qui restera dans leur souvenir comme un temps très heureux.
Je pense que les indications de mémoire de ma collègue se retrouvent dans « Souvenirs en miettes » paru au Mercure de France en 1967.
 

06/11/2009

SE SOUVENIR DU MUR DE BERLIN.

Un extrait de mon feuilleton "AN PAR AN" pour 1961  :

- "En vacances avec mes  parents en Alsace. Un matin, un peu avant le quinze Août, à l’Hôtel de Sélestat ou nous étions logé, en descendant de ma chambre j’aperçois papa en grande conversation avec le gérant de l’établissement.

1961 construction murdeBerlin.jpgJ’apprends très vite qu’ils étaient l’un l’autre prisonnier de guerre en 1940/45. Mais ils ont l’air inquiets. La radio vent d’annoncer que les Allemands de l’Est, certainement  poussé par leurs occupants Russes, sont en train de construire un mur infranchissable entre Berlin Est et Berlin Ouest, secteur contrôlé par les alliés. Papa connaît bien Berlin pour y avoir été retenu pendant 5 ans et subi plus de 200 bombardements des Américains. Il peut ainsi à l’écoute de la radio, suivre  mentalement le tracé de ce mur à  travers la ville qu’il a si souvent arpenté.   Pour ces deux anciens prisonniers de guerre cette tension entre les deux blocs est très dangereuse.
 « Aura-t-on la guerre ? »

Les Berlinois commencent sans le savoir 28 ans de séparation arbitraire car ce mur est très particulier et restera unique dans son genre.  Contrairement aux autres murs, comme celui de la muraille de chine ou le mur d’Adrien en Angleterre, il  n’est pas construit pour contenir une invasion venue de l’extérieur mais pour empêcher les habitants de l’Est de fuir leur pays. Preuve que le paradis soviétique prôné par l’occupant Russe ne tient pas tout à fait ses promesses."


Un symbole : Visite du mur de Berlin par JF Kennedy en 1962 avec W. Brandt Maire de Berlin et K Adenauer, Chancelier et le fameux "Ich bin ein Berliner"

Par la suite ayant vécu quelque temps en Allemagne j’ai eu l’occasion à plusieurs reprises de me rendre à Berlin Est, (en 1970 et 1976).

 Berlin, à l’époque était une ville bicéphale :
 A l’Ouest beaucoup d’animation des magasins, des immeubles neufs.

 A l’est : morosité.Encore beaucoup de ruines stigmates de la guerre et un niveau de vie bien inférieur à celui de l’Ouest. Et la présence oppressante du mur.

Les Allemands de l’ouest avaient installé sur le toit d'un immeuble surplombant le mur, un immense  journal  lumineux pour informer hors propagande les Allemands de l’Est des actualités occidentales.

Passer à travers le mur était pour un Français facile mais impressionnant. Je me rendais à l’Est par le métro qui zigzaguait entre les deux parties de Berlin. Les contrôles étaient très tatillons. Interdiction formelle de passer des journaux occidentaux, obligation d’acheter des marks d’Allemagne de l’Est à un cours prohibitif, etc.  .  

 Se promener à cinq personnes dans une étroite et pétaradant Trabant sentant l'huile((moteur à deux temps) la nuit dans les rues peu éclairées de Berlin Est et parcourues de nombreuses voitures policières fut pour moi une expérience unique.  Dormir dans un appartement sans chauffage avec une température de moins 2 degrés (-18 à l’extérieur) (Le chauffage se faisant par des poêles au bois. Mais le bois était rationné.) fut aussi surprenant.

 Le grand-père de la famille qui m’accueillait vivait à l’Ouest. Quand il fut malade, sa fille eut l’autorisation de sortir de Berlin Est pour le voir à l’hôpital. Mais on lui a bien fait comprendre que s’il lui prenait l’idée de ne pas rentrer, sa famille restait « en otage » à l’est.

Pour moi le souvenir le plus marquant fut celui des adieux avec mes jeunes amis allemands devant le métro qui devait me ramener à la vie occidentale. Elke, jeune femme de 25 ans ,  les armes aux yeux me disant :
- « Toi tu peux aller de l’autre côté du mur. Nous, la simple idée de vouloir partir est passible de prison."
J’entends encore ce mot "prison"martelé par Elke  en détachant nerveusement les syllabes  « Gefângnis , Ge-fân-gnis» 

 

 Il y a vingt ans, en Novembre 1989 le mur disparut et l’Allemagne divisée se réunifia. Mais d’autres « murs de la honte » existent toujours, uniquement des murs anti- invasion de l’extérieur : entre Israéliens et Palestiniens, entre Américains et émigrants mexicains, et d’autres moins connus. Quand tous ces murs tomberont peut être que tout ira mieux dans ce bas monde…


Les villes de MELSUNGEN et BAUTZEN appartenaient chacune à une  Allemagne différente, maintenant elles se trouvent dans le même pays et dans la même Europe que leur jumelle drouaise.

15/06/2009

DREUX PAR PIERLOUIM

N'oubliez pas d'aller faire un petit tour sur mon autre blog,
entièrement consacré à ma bonne ville de DREUX :medium_an_par_an_Numériser0007.3.jpg

D R E U X    P A R    P I E R L O U IM : 

 
http://dreux-par-pierlouim.over-blog.com/ 

L'AGGLO DROUAISE A SON NOUVEAU LOGO

simplet.jpg

Vers 1960 dans l' "Action Républicaine"je lisais des petites chroniques humoristiques sur la vie quotidienne à Dreux.
Ces petits billets signés "SIMPLET", un râleur impénitent, se terminaient souvent par une supplique
à un mystérieux ami QUI DE DROIT. 
Permettez-moi, de temps en temps de faire mon SIMPLET
en vous envoyant ces petits billets d'humeur et
en invoquant notre ami QUI DE DROIT.  

--------------------------------------------------------------------------------
UN LOGO D'AGGLO BIEN TRISTOUNET.

Ami QUIDEDROIT, que la CadD (Ne pas se tromper dans les minuscules et majuscules) ex Communauté d'agglomération du dreux-agglomeration_1232164180.jpgDrouais
 ait changé de nom et de logo depuis Janvier dernier c'est en soi une bonne chose. 
"Dreux Agglomération" c'est un nom plus facile à se souvenir que la CadD (on prononçait cad,  je crois). Mais le nouveau logo tout de noir vêtu je le trouve un peu funêbre. L'ancien tout en rondeur multicolore était plus gai...Cela n'est pas grave...
Mais je dois avouer Ami QUIDEDROIT que je ne sais plus qui fait quoi.
Par exemple pour les trous de ma rue, qui doit les reboucher ? La mairie ?, la CadD?(Pardon Dreux Agglo), le département ? ou pourquoi pas une subvention européenne?. Des barrières anti stationnement ont été installées par Proximum. Et la loupiote qui clignote toute la nuit au dessus des nids de poule qui va la changer ?.

Un drôle de mille feuilles
de responsabilités n'est-cepas ?.
1-le quartier "Proximun" son maire adjoint du maire et sa mairie.
2-La Ville, son maire et sa mairie.
3-La Circonscription et son député.
4-L'Agglomération, son Président et ses bureaux.
(Curieux c'est le même QUIDEDROIT qui tient ces trois postes. Je l'admire, moi qui ait du mal à tenir (bien ) une seule casquette sur ma tête , alors trois (en réalité bien plus), c'est un exploit qui me laisse baba, ma tête ne doit pas être assez grosse ou ma casquette est trop petite. ) 
5-Le Canton (Ca fonctionne toujours ce machin là,? Il y a des élections "cantonnales" pourtant, que fait le "cantonnier"?'), 
6- L'Arrondissement, son sous-préfêt et sa sous-préfecture. 
7-Le Département, son préfêt, sa préfecture. Son Président du conseil Général et son Hôtel du Département.  
8-La Région ,son président et son assemblée.
9-L'Etat, ses deux chambres, ses organismes, partis divers et variés et enfin le Président.(sans oublier le "Premier" des Ministres) 
Bon j'ai du en oublier, vous me pardonnerez, j'espère. Je mets à part les diverses Académies, française,  de l'éducation nationale, de médecines les divers Territoires, militaires, de la justice etc..les zônes franches, les pôles d'activités....etc

Par contre je n'ai pas besoin de me poser la question : Qui paie ? J'en connais hélas douloureusement la réponse...

Pauvre Ballamou
qui s'est cassé les dents à vouloir mettre de l'ordre dans tout cela.
De bien gouleyants fromages qu'il ne faut pas lâcher du bec..
Allez, pour le fun, continuons...
10-L'Europe, ses Députés, ses commissaires , sa double chambre à Bruxelle et Strasbourg et ses subventions.
11-Le monde occidental avec ses différentes alliances (O.T.A.N, O.N.U, UNICEF.....)
12-La terre, ses 6 milliards de mortels, ses pauvres, ses riches, ses guerres, ses crises, ses pollutions...
13- La voie lactée, notre galaxie . 14-l'Univers. 15-Le "Big bang"
16 -Et enfin l'ami QUIDEDROIT suprême: Le "Bon Dieu" ou le "Mauvais Diable" ?. 
Faudra bien le reveiller un jour celui-là. Faudra peut être faire appel à lui pour les nids de poules de ma rue?.

A bientôt, chers amis drouais, je vais allumer un cierge à l'église Saint Pierre.

07/06/2009

nouveau blog 50

Eh bien,  un mois d'absence et je retrouve la boutique blog50 toute chamboulée....

Mais aprés tout, peu de changements. Si, une liste presque exhaustive des blogueurs, mais avec un classement toujours un peu nian nian...

Beaucoup de blogueurs font comme moi, de l'histoire, de l'actualité locale et ces catégories n'existent toujours pas...nous tombons donc dans une vague catégorie "divers" (remarquez il en est de même sur over blog) .....

Pour l'instant je laisse ce blog en suspens et je me consacre entierement à mon Blog sur Dreux...

http://dreux-par-pierlouim.over-blog.com/

Vous pouvez y faire un petit tour. C'est permis.

Pierlouim.

02/05/2009

COMMENTAIRES SUR MARCEL FORT

Voici les échanges de commentaires que ma note sur Marcel FORT de juin 2007 a provoqué jusqu'a il ya quelques jours.

Pour voir ma note "A propos de MARCEL FORT", cliquer sur :

http://lesdurocasseriesdepierlouim.blog50.com/archive/200...

Pour l'instant je suis occupé par mon nouveau blog consacré à dreux.

Je laisse le blog des  Durocasseries au amis de Marcel FORT et des admirateurs des sketchs de Jacques BODOIN....

Je continuerai un peu plus tard de sortir de nouveaux documents sur MARCEL FORT. 

------------
Bonjour,
Je tombe par hasard sur cette page consacrée à Marcel Fort. Je "suis", ou plutôt, j'ai été, ce "petit Rodolphe" qui a accompagné le grand homme.
Un type dont je garde le meilleur souvenir. Il n'avait qu'un seul défaut, "en scène", il suait beaucoup, et, j'étais beaucoup, mais beaucoup, plus petit que lui!… Je vous dis pas… Hors de la scène, il était le plus charmant des amis. Et dans un milieu déjà pourri, il était un parfait gentilhomme.
Nous nous sommes revus, la dernière fois, lors d'une émission de Frédéric Mitterrant, en 1989… Je sortais d'Amazonie où j'avais passé dix ans, chez les Indiens Pémons, avec mon épouse, indienne métis et mes trois enfants. Nous étions face à face, après tant et tant d'années… J'ai revu les filles de Marcel, lors de l'enterrement de mon père, François Clauteaux, en mars dernier.
Le temps passe.
Mais les bons souvenirs se gardent, précieusement.
Rodolphe
PS.: A propos… "Salut Marcel !", (ne pas omettre le "!"), c'était le nom de l'émission que nous "faisions", tous les deux, TOUS les jours, sur Radio Luxembourg.
3 minutes d'un sketche écrit le plus souvent par Remo Forlani… Trois minutes qu'il fallut, un temps, répéter durant des heures. En effet, dans les débuts de cette émission "offerte" par Monsavon-Dop", je ne savais pas lire. Monté sur les genoux de Marcel, "il", ou ma mère, me lisait la réplique, "on" l'enregistrait, il disait la sienne… etc. ad nauseam. Dure vie pour un enfant de cinq, six, sept ans. A la fin, sachant lire, j'avais MA place et MES écouteurs, autour de la table du studio, ah mais non mais !

Ecrit par : Clauteaux Rodolphe | 02.11.2007

---------
je suis moi aussi très heureux qu'un site soit consacré à Marcel Fort. lui qui a bercé ma très jeune vie. je me souvient parfaitement de ce "quitte ou double" dont Marcel Fort était bien l'animateur. dès la fin du jeu je repartais pour l'école.
Il est bien dommage que le monde cruel des médias l'ait si vite oublié.
Bravo à son petit fils et " MERCI MARCEL "!" "Ecrit par : alain | 16.05.2008
----------
marcel fort a enjolivé ma jeunesse .... Im'a dedicacé une photo "salut josé!"quand il est venu avec un cirque a bourbourg 59630 . MARCEL FORT terminait toutes ses émiossions par" salut mesdamerss, salut mesdemoiselles et salut messieurs ... L'auditeur lui répondait "SALUT MARCEL ah! quel souvenir ... MERCI MARCEL FORT
Ecrit par : jose vangrevelynghe | 19.05.2008
--------------
J'aurais aimé avoir plus de renseignements sur Monsieur Marcel FORT dont je regrette, à la lecture de ce qui précède, qu'il n'est plus parmi nous...Ecrit par : MORSELLI | 04.09.2008
---------
je suis venue par hazard sur ce site en mettant le mot cle marcel fort merci de me rappeler tous ces beaux souvenirs car maintenant ce n'est plus pareil j'ai rencontre marcel fort avec radolphe a conde sur l'escaut c'etait formidable de les voir en chair et mettre
un visage sur ces personnages j'avais 7 ans et demi on ecoute la radio on imaginé on revé on etait a l'instant avec mon mari en train de se refaire tout notre souvenir et on a l'impression de retrouver le gout du passe un grand merci pour ce site Ecrit par : sylviane | 13.09.2008
---------
que de souvenirs j'ai vu marcel fort avec un cirque il commentait un numero sur la place de la ville un immence reverbere au sommet duquel evoluait un acrobate c'etait des moments magiques pour les gosses de mon age
aujourd'hui je me dis que c'est bien dommage que les enfants ne puisse plus connaitre ces fetes immenses que provoquer l'arrivee d'un cirque dans une ville avec tout ces personnages que l'on entendait journellement a la radioEcrit par : jean claude | 24.10.2008
----------
je me souviens de Marcel Fort qui était venu à Périgueux, en Dordogne, avec Pinder et qui animait un radio crochet sponsorisé par Monsavon-Dop. Il portait de soir là, une veste pied de poule et était d'une grande taille avec beaucoup de charme.En revanche, je ne pense pas qu'il ait présenté le quitte ou double, c'était surtout le domaine de mon ami Zappy Max que j'ai retrouvé sur RMC dans la même émission dans les années 1980. J'ai été candidat à quatre reprises et j'ai gagné dans le domaine des variétés. J'écris en ce moment un livre sur mes souvenirs d'enfance et je vais évoquer cette soirée chez Pinder avec votre grand-père, qui était une grande vedette sur les ondes médiatiques et nous écoutions ses émissions à la radio chaque jour puisque la télé n'existait pas. Jean-Claude VEZER-ancien Directeur EUROPE 2 -écrivain maintenant, mais aussi ancien animateur, notamment de la ville de Cannes ( palais des festivals).Ecrit par : VEZER Jean-Claude | 31.10.2008
--------------
Juste pour information et pour rectifier une petite erreur de mémoire de Monsieur Vezer avant qu'il rédige son livre ; ce serait dommage d'y introduire cette erreur : Marcel Fort n'était pas chez Pinder et Pinder n'a jamais travaillé avec le groupe Monsavon-Dop. Marcel Fort était au Grand Cirque de France appartenant aux Gruss-Jeannet (Alexis et André Gruss et Lucien Jeannet). C'est là qu'il a présenté les émissions de RTL pendant plusieurs années, avec un incroyable succès. C'est vrai que Marcel Fort était vraiment sympa et gentil. Plus tard, il a aussi présenté à la TV une émission de cirque tournée dans le petit cirque stable de Jean Richard, à Ermenonville.
Ces faits sont la réalité historique. Je possède les programmes et bien d'autres souvenirs de cette époque que j'ai vécue. Joël REHDE, petit fils de Lucien Jeannet.
Ecrit par : REHDE Joël | 20.11.2008
--------------
Une correction à ce que dit "Joël Rhede"… Ni Pinder ni Gruss, mais les Frères Bouglione. C'est le "Cirque Bouglione" qui abritait Marcel Fort et le petit Rodolphe lorsqu'ils ont fait des tournées dans toute la France ensemble. Je crois que Bouglione avait une sorte d'exclusivité avec Monsavon-Dop, c'est-à-dire avec L'Oréal…
Ecrit par : Rodolphe Clauteaux | 01.12.2008
---------------
Bonjour,
Eh bien pour faire suite à l'information de Rodolphe Clauteaux, c'est juste, il y a eu la parenthèse "Bouglione" en 1957-58. Et maintenant, rétablissons les choses comme elles l'ont été : Marcel Fort est arrivé chez Gruss-Jeannet/RADIO CIRCUS en 1955, à la place de Zappy Max. En 1957-58, les Gruss-Jeannet tournèrent avec Jean Richard en vedette et Albert Préjean en Monsieur Loyal, sans le concours de RTL mais avec le concours d'Europe N°1 qui débutait grâce à Louis Merlin. Uniquement pendant ces 2 saisons, RTL travailla avec Bouglione. Dès 1959, RTL revint chez Gruss-Jeannet/LE GRAND CIRQUE DE FRANCE pour ne plus les quitter jusqu'en 1965. Et pendant presque toutes ces années, le cher Marcel Fort, star de RTL à l'époque, resta chez les Gruss-Jeannet. N'oublions pas qu'il y avait en plus dans le même spectacle Lucien Jeunesse (qui a débuté aussi chez Gruss-Jeannet pour y rester plusieurs années avant d'aller chez Pinder), François Chatelard et Roger Bourgeon, tous animateurs ou producteurs vedettes de la grande époque RTL.
Quant à l'Oréal/Dop/Monsavon, ni Bouglione ni Gruss-Jeannet n'avaient l'exclusivité mais seulement RTL dont l'Oréal était le client/sponsor des meilleures émissions d'alors. L'Oréal suivait RTL, RTL suivait les Gruss-Jeannet et on peut dire que c'est grâce à eux et à une gigantesque publicité que cette société est devenue ce qu'elle est aujourd'hui.
On peut développer encore plus en détails mais là, c'est une autre histoire. Je vais faire un site web sur l'exceptionnelle histoire des Gruss-Jeannet, depuis leurs racines jusqu'à leur fin. C'est inédit. Avis aux amateurs qui pourraient me prêter des photos, des articles, des programmes... en plus de mes archives personnelles. Bienvenue et merci à l'avance ! Joël REHDE
Ecrit par : Joël REHDE | 04.12.2008
En complément de ma précédente réponse à Monsieur Vezer, si, c'est Marcel Fort qui présenta le "Quitte ou Double", à la place de Zappy Max, à partir de la saison 1955. D'ailleurs, sur la BD présentée en haut "SPIROU AU RADIO CIRCUS", c'est Marcel Fort qui y présente les émissions et non Zappy Max.
Ecrit par : Joël REHDE | 04.12.2008

--------
J'ai connu Rodolphe étant enfant car je faisais de nombreuses publicités et j'ai aussi participé à des émissions avec Marcel Fort, à l'époque je m'appelais Martine Alexandre (le nom de ma mère adoptive, Marcelle Alexandre), je garde de très beaux souvenirs de cette époque où l'enfant n'était pas considéré comme un objet à rentabilité ; je me souviens notamment des fêtes avec Jean Nohain au Gaumont Palace (Qui se souvient de ce magnifique cinéma de la place Clichy?), des "quatre jeudis", des salons de l'enfance...
Je n'ai pas oublié le petit Rodolphe, il fait partie d'une très jolie période de ma vie.
Ecrit par : çuhaciender martine | 06.01.2009
--------
Marine…
Quelle époque !!!
Je ne me souviens pas de toi, mais j'aimerais en savoir plus…
Bizes, et bonne année !!!
Rodolphe 
Ecrit par : Rodolphe | 06.01.2009
----------
Hé bien, je suis très heureux que mon blog devienne un peu le site de Marcel Fort, du cirque et de la radio des années 50/60...

Je referrai à l'occasion d'autres notes sur Marcel Fort ...

En demandant bien sûr l'aide des généreux visiteurs de mon blog...

Je les remerçie de leurs commentaires fort intéressants et les invite à continuer ces sympathiques dialogues.....

Pierlouim des Durocasseries....
Ecrit par : pierlouim | 08.01.2009

--------
je me souviens très bien de Marcel Fort, après avoir rmporté un radio crochet a flers 61 et la ferté macé ,je suis allé a cherbourg ou j aiété battu par une jeune fille qui s appelait dedieuleveut,marcel était incomparable pour créer l ambiance,c était alors le radio circus et il avait bien remplacé Zappy Max au quitte ou double,je vous parle des années 56/57,et je suis persuadé que c est lui qui avait reçu l abbé Pierre a ce jeu,comme je faisais parti d une petite troupe d amateurs de variétés de flers,nous demandions souvent dans les années 70 a Marcel de présenter le spectacle,c était un régal d etre auprès de Lui,par contre il ne faisait pas de cadeaux au candidats et surtout canditates aux jeux qu il présentait quel bons souvenirs,le salut marcel restera gravé pour tous les marcel de l époque merci Marcel. michel Pelluet Ecrit par : pelluet | 16.01.2009

---------
Je suis très émue de vos commentaires.
C'est juste ce que vous dites concernant tout l'historique.
Mon père a travaillé comme musicien trompettiste chez Gruss-Jeannet/LE GRAND CIRQUE DE FRANCE de 1957 à 1965 et j'ai conservé beaucoup de souvenirs pendant toutes années pendant les vacances scolaires uniquement car j'étais en pension pour mes études. J'ai bien connu surtout Lucien Jeunesse et François Chatelard. J'ai gardé une photo dédicacée de Lucien Jeunesse de cette époque et également une photo d'Alexis Gruss Junior quand il jouait dans Benhur vivant.
Je me souviens également qu'il y avait beaucoup de publicité de Dop/Monsavon, Phoscao et cigarettes mentholée pendant la parade l'après-midi où on animaient les stands pour faire l'apprentissage du youlaoup à la population locale afin qu'ils obtiennent des échantillons de ces marques. Ensuite ils pouvaient visiter le zoo et le soir venir au cirque.
Merci de nous remémorer tous vos souvenirs.
Très cordialement.
Nom de jeune fille : FOURCADE prénom DominiqueD. LarroqueEcrit par : LARROQUE | 12.03.2009
----------
Bonjour Melle Fourcade ou Mme Larroque,
Quelle bonne surprise ! Certainement nous nous sommes vus durant cette époque mais j'étais petit !! Mon grand-père était Lucien Jeannet et ma maman Arlette Jeannet, épouse de Weber Rehde. J'ai très bien connu vos parents. Je serais vraiment heureux de parler avec vous mais quelle est votre adresse e-mail directe ?
Au plaisir de vos nouvelles. Très cordialement
,
Joël REHDE. Ecrit par : Joël REHDE | 13.03.2009
----------
Bonjour,Merci de votre mail. Je vous réponds par ce site car je n'arrive pas à vous joindre par mail. Ce que vous m'écrivez me permet de replonger dans mon enfance. Votre nom ne me dit rien, mais comme vous êtes de la famille des Gruss peut-être en me donnant plus de détails vous concernant, cela me permettrait de vous reconnaitre et de mieux vous situer...

En fait, mon père était Clément Fourcade musicien au cirque Gruss pendant de nombreuses années et ma mère Germaine Fourcade a rendu de nombreux services la famille Alexis Gruss et a été également ouvreuse.
Pendant les vacances de Pâques et les grandes vacances, j'allais les rejoindre au cirque et j'ai donc très bien connu ce monde si particulier. On avait l'impression d'être une grande famille....J'ai donc été en pension de 4 ans à 18 ans à cause du métier de mes parents et c'était très difficile à vivre....

Je me souviens très bien :
- du côté de la famille Alexis (les enfants : Philippe dompteur, le pauvre Rodolphe mort accidentellement, j'avais assisté à son enterrement, Christiane et Lucien que j'ai très bien connu.
- Arlette qui a eu comme fils Gilbert (les autres enfants je ne me souviens plus)
- du côté André Gruss: j'ai très bien connu Alexis Junior que j'ai revu il y a environ deux ans dans son cirque au Bois de Boulogne (j'habite juste à côté à Suresnes).Nous avons discuté un bon moment, ma mère était avec moi et ils se sont rappelés des souvenirs de la bonne époque du cirque.

Lorsque j'ai commencé à travailler il y a un peu plus de trente cinq ans, entre les Champs Elysées, la rue La Boetie et l'avenue Franklin Roosevelt, en déjeunant dans une brasserie un midi, un journaliste-reporter de Radio Luxembourg est venu vers moi et m'a demandé si je ne m'appelais pas Mle Fourcade et si mes parents n'ont pas travaillé au cirque Gruss, j'ai été très étonnée et à la fois abasourdie, surprise et finalement contente de le rencontrer. Il m'a fait visiter les studios de Radio Luxembourg et nous avons bu un café ensemble.
Je suis mariée et maintenant mon nom est donc Larroque.
Je suis bien contente d'avoir pu bavarder avec vous. C'est drôle de discuter sur internet de cette façon. En fait c'est en regardant sur Google la biographie de Lucien Jeunesse que j'étais scandalisée de voir qu'il avait complètement omis toute cette période où il a commencé au cirque, il n'en parle absolument pas. Et comme je me souvenais des autres noms Marcel Fort et François Chatelard (j'ai très bien connu sa fille Dominique Chatelard) et j'ai été très surprise et rassurée à la fois de lire que dans leur biographie le nom du cirque Gruss était bien mentionné.
J'ai également très bien connu Jean Richard à ses débuts au cirque.
Par contre ce que je n'ai plus ce sont les programmes alors que ma mère les vendaient en plaçant les clients....

Donnez-moi plus de détails vous concernant cela me ferait grand plaisir, le monde est vraiment petit.
Très cordialement. Ecrit par : LARROQUE | 15.03.2009
 
--------
Bonjour Madame Larroque,
Je vous réponds directement sur votre boite e-mail.
A bientôt !Joël REHDE Ecrit par : Joël REHDE | 16.03.2009
---------
Je tombe par hasard sur ce site et c'est toute mon enfance qui me remonte en mémoire ...
Nous n'avions pas la télé à la maison et toute notre journée était rythmée par les émissions de "Radio-Luxembourg".

Je me souviens très bien du sympathique Marcel Fort et du petit Rodolphe ( très heureuse d'avoir eu de ses nouvelles!), qui n'arrivait pas à prononcer tout à fait bien le mot "propreté"(il manquait souvent un "r"!), toujours présent dans les "réclames"de Dop!
Continuez tous votre pêche aux souvenirs, je suis preneuse .Ecrit par : Hélène | 08.04.2009
-----------
Tout d'abord Pierlouim , quel plaisir grâce à votre blog de revivre 55 ans en arriere (j'ai 61 ans ) mes émotions
radiophoniques de cette période ( 1955 1960 ) . Radio Luxembourg etait notre station préférée . J'étais très jeune mais j'ai en mémoire certaines émissions
LE CROCHET QUITTE OU DOUBLE Marcel FORT François CHATELARD
LE CLUB DES CHANSONNIERS ( Avec Martini Martini Martini le monde entier chante et souris on en boit de New York à Paris .....le jingle de l'époque
LE REVE DE VOTRE VIE animée par Roger BOURGEON
CA VA BOUILLIR Zapy MAX
L'HOMME DES VOEUX sponsorisée par BARTISSOL
LES ARRIVEES DU TOUR DE FRANCE commentées par André BOURILLON
LA FAMILLE DURATON attendue par ma famille avec impatience tous les soirs .
Ded RYSEL était Monsieur DURATON
Jean Jacques VITAL Le fils DURATON
Jean Carmet était Gaston Duvet
Mon cher PIERLOUIM Merci pour ce moment de nostalgie et j'aimerais pour terminer vous poser une question.
Existe t'il encore des archives sonores de ces émissions ?
Bien CordialementJLB
Ecrit par : Jean Louis BLANCHET | 14.04.2009
------
Je suis à la recherche d'enregistrements de "la famille Duraton" et autres feuilletons radiophoniques. Pourriez-vous m'aider ?Ecrit par : MAIN-GOBERT | 01.05.2009
-------------
Moi aussi je recherche ces enregistrements.PIERLOUIM.

15/04/2009

LA BAGUE DE L'OUBLI

Vendredi dernier dans le cadre du 4 ème centenaire de la naissance de Jean ROTROU a été jouée au "Théatre" de Dreux, une pièce de ce grand dramaturge Drouais : 

"LA BAGUE DE L'OUBLI". 




Oeuvre de Jeunesse de Jean de Rotrou (1609-1650), sa deuxième pièce, crée en 1629 à l'Hôtel de Bourgogne.
Comédie en 5 actes (en alexandrins) . la première pièce française imitée d'une piéce espagnole de Lope de Véga.(1562-1636).

En dépit d'un amour partagé, Léandre, simple gentilhomme  ne peut épouser Léonor soeur du roi de Sicile.
Il fait appel à un magicien qui lui donne une bague enchantée. 
De son côté, le roi désire liliane, la fille d'Alexandre, Duc de Terre-Neuve, mais son père veut la donner à Tancrède. Le roi les fait arrêter.
Léandre substitue l'anneau magique à la bague du Roi.
Devenu amnésique , celui-ci ordonne la libération des prisonniers. Il donne l'anneau enchanté à Lilianne qu'il ne reconnaît pas.
Il retrouve alors ses esprit le doigt débarrassé de la bague de l'oubli. Alexandre et Tancrède retournent en prison. 
Ayant repris la bague magique, à nouveau amnésique, le roi céde le trône à Léonor, fait Léandre Vice -Roi (ce qui était bien sûr le but de la manoeuvre magicienne) et envoie Alexandre à la mort.
Ayant de nouveau rétiré l'anneau et retrouvé ses esprits, il sauve Alexandre au pied de l'échafaud. 
Il comprend tout et , aprés s'être joué de  Léandre et de Léonor en feignant de porter la bague, il confirme leur mariage secret, lui-même épousera LIliane........


Bizarre... depuis vendredi dernier, je ne peux m'empêcher de regarder l'annulaire de la plupart de nos hommes politiques...

Et s'ils portaient aux doigts cette mystérieuse bague de l'oubli ?.  

J'ai l'impression que beaucoup sont amnésiques, et sont dans l'oubli de leurs promesses..(promesses électorales par exemple)...

"La bague de l'oubli"
 ROTROU toujours d'actualité.

06/04/2009

DANS LA FAMILLE JARRE, JE PREFERAIS LE PERE

Jean Michel aurait eclipsé en popularité son père Maurice.?.
Pour moi, il n'y a pas photo ... Je préfére les musiques de Maurice.

Maurice JARRE vient de nous quitter.

Né à Lyon en 1924, c’est aux Etats-Unis qu’il vivait depuis les années 1960, et c’est dans la Mecque du cinéma qu’il vient de s’éteindre, à l’âge de 84 ans.

Le compositeur de musique de films Maurice Jarre, trois fois oscarisé, n’aura toutefois pas attendu ce dernier instant pour se voir attribuer le signe ultime de reconnaissance à Los Angeles: une étoile gravée à son nom sur le boulevard de la gloire à Hollywood, reçue en 1994.

Maurice Jarre, le père de Jean-Michel Jarre, a signé au total plus de 150 œuvres. C’est en 1962 que sa carrière sur le grand écran s’envole, grâce à la musique du film épique Lawrence d’Arabie, de David Lean. Il obtient alors son premier oscar. Son duo avec le réalisateur britannique lui vaudra deux autres statuettes : pour Docteur Jivago et La Route des Indes.

Associé à de nombreux films mythiques, Maurice Jarre a aussi composé les bandes originales du Cercle des poètes disparus et de Paris brûle-t-il. Percussionniste de formation, Jarre s’est découvert une passion pour la musique relativement tard par rapport à ses pairs: à la fin de l’adolescence, dit-on.

Ses qualités de symphoniste l’ont poussé à incorporer dans ses compositions des instruments typiques comme la flûte «fujara», un instrument traditionnel slovaque.

A partir des années 80, il s’est aussi intéressé aux sons électroniques, qui ont d’ailleurs fait le succès de son fils.

Maurice Jarre dirigeant sa musique la plus connue celle du film : 
LAWRENCE D'ARABIE.

-La musique de Jean Michel... 

-d'accord, cela fait des étincelles et c'est pas du cinéma.. Mais côté mélodie.........

Bon, si on se remettait un petit coup de Maurice.:
Dirigé par le compositeur : La route des Indes (1984).

 

03/04/2009

LE PETIT NICOLAS A 50 ans

Le Petit Nicolas a été créé il y a 50 ans par Goscinny et Sempé.

medium_petit_nicolas_article.jpg

La mairie de Paris l'expose.

medium_nicolas_affiche.jpg

J'ai retrouvé dans ma collection du journal PILOTE de 1960 quelques articles du PETIT NICOLAS, qui à l'époque s'appelait encore tout simplement "NICOLAS".

medium_Nicolas_anniversaire_de_clotaire_1.jpg
medium_Nicolas_anniversaire_de_clotaire_2.jpg
C'est justement à cette même époque qu'un poste de télé arriva pour la première fois à la maison....
Une grande nouveauté.
medium_Nicolas_ca_y_est_on_l_a_1.jpg
medium_Nicolas_ca_y_est_on_l_a_2.jpg
medium_Nicolas_djodjo_1.jpg
medium_Nicolas_djodjo_3.jpg
medium_Nicolas_djodjo_2.jpg

31/03/2009

AVIS DE NAISSANCE.

LE BLOG DES DUROCASSERIE DE PIERLOUIM


A LE BONHEUR DE VOUS ANNONCER LA NAISSANCE DE SON PETIT FRERE :

.

D R E U X   P A R    P I E R L O U I M.

http://dreux-par-pierlouim.over-blog.com/

 

Image Hosted by ImageShack.us

Le bébé et le papa se portent bien. (Un peu fatigué quand même le papa..)

Ce nouveau blog sera exclusivement consacré à la bonne ville de DREUX.

Les "DUROCASSERIES DE PIERLOUIM" restent sur Blog50... consacrés aux collections de pierlouim (un peu moins de notes cependant, une à deux par semaine) et aussi pour laisser libre cours aux amis de Marcel FORT, De Jacques BODOIN et du jeu de grenouilles (entre autres.) 

LONGUE VIE AUX "DUROCASSERIES" et au nouveau né "DREUX PAR PIERLOUIM."

28/03/2009

DROUAIS MAGAZINE-18-

medium_1-durocasseries_pierlouim.4.jpgCette semaine paraît dans le 
"DROUAIS MAGAZINE"'
une dixhuitième Durocasserie : 

.

.

LA PERLE ET L’ETOILE.

Au siècle dernier, à Dreux  ont fonctionné peu de temps les usines de deux  marques de voitures automobiles, dont une fut très célèbre à son époque.

.

1-« LA PERLE ».

Autour des années 1920, beaucoup de petits constructeurs se lancèrent dans l’aventure des «cycles car» et des «voiturettes ». A Dreux, ce fut André Ravalée, héritier de l usine de chaussures STARR. Signalons que Dreux abritait alors une industrie importante de la chaussure. Mais André RAVALLEE était plus intéressé par la construction de voitures que de la confection de chaussons .Il s’allia avec les frères LEFEVRE déjà connus dans le milieu automobile comme constructeurs.

L’usine de chaussures, rue Ernest Renan se transforma en atelier de fabrication artisanale de voitures. A peine 400 Voitures «La Perle» furent construites de 1923 à 1928. L’une d’elles remporta en 1924 l’épreuve «Paris-les Pyrénées –Paris». Mais, par une mauvaise gestion l’entreprise fit faillite en ruinant la famille RAVALEE.

Il ne resterait dans le monde que trois exemplaires de voitures «La Perle»: aux USA, en Australie et à Nice.

 

medium_AUTO_LA_PERLE.jpg

 

2-« FACEL VEGA »

medium_LogoFacel.2.jpg

En 1939 fut créé FACEL, «Forges et Ateliers de Construction d’Eure et Loir» par Jean DANINOS medium_j-daninos1.2.jpg(1906-2001) qui avait débuté en 1928 chez Citroën en participant à la conception de la fameuse «Traction».
L’activité de FACEL à ses débuts était celle d’un sous-traitant pour l’aéronautique et l’automobile. Après la guerre, dans son usine de Dreux, FACEL orienta ses activités vers l’industrie automobile. FACEL après la disparition de TALBOT, DELAYAIE, BUGATTI,  devint en 1955 le seul constructeur français d’automobiles de luxe.
medium_Daninos.2.jpg
 Jean DANINOS se mit alors à la recherche d'un nom de prestige pour sa marque. Il se tourna vers son frère, l'écrivain Pierre DANINOS, qui eut l'idée de « VEGA », nom d’une des étoiles les plus brillantes au firmament.
 

.

En 1954, apparaissait une nouvelle «star» dans le ciel des automobiles de haut de gamme, la «FACEL-VEGA». Cette aventure allait durer jusqu'en 1964. Dix années durant lesquelles furent assemblées à Dreux, les plus belles voitures de France de l'après guerre (Une par jour) L’'accident qui tua en 1960 ALBERT CAMUS, passager d'une Facel Vega FV3B fit douter de la fiabilité de ces voitures. Elles étaient pourtant considérées à l'époque par les spécialistes comme ayant une tenue de route très sûre, mais la puissance du moteur et la vitesse (240 Km/h), pouvaient naturellement mener à des surestimations des capacités du conducteur comme avec n'importe quelle voiture de sport actuelle.

medium_hk500xi2.2.jpg
medium_facelliapo7.jpg
medium_hk2th9.jpg
medium_FACEL_rouge_1.jpg
medium_Facel-Vega_FV3_HD_noire.jpg

 

Je me souviens des lourds camions sortant de l’usine de la rue des Gaults transportant des FACEL-VEGA rutilantes. Des étoiles brillaient alors dans les yeux des  Drouais trop fauchés pour se payer un tel luxe.

Les voitures «FACEL-VEGA» ont encore beaucoup d’admirateurs dans le monde, vu le nombre important de sites qui leurs sont dédiés sur la toile.

 

 

Pour revoir les articles que j'ai déjà consacré aux voitures FACEL-VEGA, aller sur les pages suivantes :

http://lesdurocasseriesdepierlouim.blog50.com/tag/Facel+Vega

 

http://lesdurocasseriesdepierlouim.blog50.com/tag/Facel-Vega

 

 

Chaque premier dimanche du mois, vous pouvez admirer une FACEL-VEGA (entre autres merveilles) au RETRO-MOBILE-CLUB-DROUAIS.

 

 

 

D'autre part je vous signaleune trés interessante manifestation organisée par

l'AMICALE FACEL VEGA, le dimanche 17 MAI 2009 à LURAY .

Y seront réuni des anciens ouvriers de l'usine drouaise (ils seraient encore 130 à ce jours)

des possesseurs de Facel et bien sûr, plusieurs de ces prestigieuses voitures.

medium_Img_7099_1_.3.jpg

 

26/03/2009

Léon DUPILET

Vous souvenez vous de l'article sur ce jeune poête paru sur mon blog le 13 Février 2008 ?

Le voici à nouveau : 

-----------------------------------------------------

UN JEUNE POETE DE 87 ANS.

Un charmant blog ami nommé "Pirouettes contes"
animé par une sympathique enseignante eurélienne (Eure et loir)
nous fait découvrir un jeune poète de 87 ans

Il est du Nord, de Denain et s'appelle Léon DUPILET.

Léon Dupilet est né à Denain en 1921.medium_medium_dupilet815025.gif
Après des études primaires et complémentaires, il a été successivement employé de banque, instituteur, entrepreneur de publicité musicale avant de devenir, grâce à l'IPES (Ecole Normale Supérieure régionale), professeur de lettres dans l'enseignement secondaire.
Féru de jazz et de chansons, il a toujours eu musique en tête et paroles en l'air.
Il ne revendique qu'un titre : celui d'amateur au sens premier du terme.

« Les textes reproduits ici étaient pour la plupart des textes de chansons. Il m'est apparu qu'ils donnaient davantage à penser qu'à chanter, et je les ai modifiés de façon à les présenter sous forme de poèmes. Puissent-ils distraire un moment des lecteurs qui me soient plus ou moins semblables. Il y a cinquante ou soixante ans, des personnalités telles que Jacques Canetti, Boris Vian,  Yves Montand, Henri Salvador estimaient que ce que je faisais n'était pas dénué d'intérêt. Leur confiance n'était peut-être pas si mal placée..." LéonDupillet                                                              

Il publie actuellement son premier recueil de poèmes : LE VENT DU NORD

 medium_medium_dupilet_2.gif
Je ne suis pas poète
- Non, ne protestez pas ! -
Je ne suis pas poète,
Loin de là, loin de là...
J’ai seulement des mots qui trottent dans ma tête

A longueur d’insomnie.
Je ne suis pas poète,
Que nenni, que nenni !
Je suis source de sons,
Tant mieux si les sons chantent.
J’arrose le cresson
Et je foule la menthe.
La musique des mots me berce et je m’endors,

              Au trot, au petit trot d’un Pégase aux yeux d’or. 
.
A quatre-vingt-cinq ans, on peut encor aimer.
Aimer faire des vers, aimer les réciter.

A quatre-vingt-cinq ans, on peut encor aimer.
Aimer l’odeur des roses et celle des œillets.

A quatre-vingt-cinq ans, on peut encore aimer.
Aimer le goût des frites et du saumon fumé.

A quatre-vingt-cinq ans, on peut encor aimer !
.......................On peut encor aimer
....................................Aimer !.
   suis -
Je ne suis pas poète,là, loie là...
’ai seulement des mots qui trottent dans ma tête
longueur d’insomnie.

LE SITE DE PIROUETTES CONTES :

http://pirouettes.over-blog.com/

Vous pourrez lire et écouter par la voix de l'auteur les poèmes de Léon DUPILET
et commander son livre à l'adresse suivante :
http://www.lirecreer.org/biblio/classiques/pas-poete/inde...

----------------------------------------------------------------

 

Aujourd'hui, LEON DUPILET Est sur You-TUBE.

Un régal.....

 

QUICK ET FLUPKE.

Peu aprés avoir "inventé" Tintin, Hergé a déniché au fin fond de bruxelles deux petits garnements Quick et Flupke.

Pour nous noms imprononçables...

 Mais un copain belge me disait reconnaitre ces garnements bruxellois dans ses souvenirs d'enfance....

Voici une une de leurs bétises parue dans le "Petit Vingtième " en 1932

Hergé première époque.........

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique