Chroniques parisiennes et drouaises https://analytics.google.com/analytics/web/?authuser=0#provision/CreateAccount/
logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

11/12/2009

IONESCO A DREUX.

En feuilletant le bulletin officiel Municipal de 1974,
je me suis arrêté sur un article parlant de l'association
"Théâtre en Dreux".
Et surtout sur une photo datée du 11 Janvier 1973.

ionesco dreux image.jpg

"Venu assister à Dreux à la "première" de sa pièce "Macbett", Georges IONESCO (une belle coquille de journaliste, car Ionesco se prénomme bien sûr Eugène), à droite en compagnie du metteur en scène Jacques MAUCLAIR, au centre, est reçu au foyer de la salle des fêtes par les Amis du "Théâtre en Dreux".
Depuis, la salle des fêtes est devenue le "Théâtre" et attend pour incessamment sous peu sa modernisation et son agrandissement.
"Théâtre en Dreux" est devenu les "Amis du Théâtre" et fêtera à la fin de l'an prochain son quarantième anniversaire.
Eugène IONESCO né le 26 novembre 2009, aurait donc cent ans cette année.
Un certain nombre de manifestations sont prévues comme une exposition à la grande bibliothèque F. Mitterrand de Paris.

Je n'ai pas trouvé ni photo ni vidéo de la "première" (était ce vraiment la première de cette pièce à Dreux ?) de "Macbett"
Tout de même deux vidéos :
Une représentation récente de "Macbett" et une interview d'Eugène IONESCO.

 
==========================================================================================

ANECDOTE PERSONNELLE SUR IONESCO.


En 1964, j’effectuait un stage (on dirait actuellement en « alternance ») dans les locaux du siège du « Gaz de France » porte Pereire à Paris, dans le service comptable centralisant les situations mensuelles des agences régionales.
Je travaillais avec une brave dame d’une cinquantaine d’années qui m’apprenait le rudiment du métier de comptable.
Elle portait une blouse rose, car ce n’était pas encore le règne de l’ordinateur et les carbones pour les taches cela craint.
Bref, J’étais assis en face d’elle et nous partagions le même téléphone.
Un jour, le téléphone sonnant, la dame (Si mon souvenir est exact elle s’appelait Mme Desjardin) saisit le combiné et je l’entend répondre :
-« C’est toi Gégène » puis s’ensuit une longue conversation assez animée.
En raccrochant la dame me dit :
"J’avais au bout du fil Eugène IONESCO, vous savez bien celui qui écrit des pièces de théâtre. Nous sommes lui et moi, amis d’enfance. Il écrit un livre sur cette période de sa vie. Il me demande sans arrêt des précisions sur des faits dont il se souvent à peine."
En riant, elle ajoute :
- "Avec tout ce que je lui raconte il devrait me payer des droits d’auteur."

En effet « Gégène » téléphonait souvent. A plusieurs reprises, la dame étant absente j’ai répondu au téléphone. J’ai ainsi connu quelques brèves conversations sur des banalités convenues comme dans la « cantatrice chauve » avec le maître de l’absurde…

Enfant le jeune IONESCO « Gégène » à vécu entre 1917 et 1919 à la Chapelle Anthenaise prés de Laval avec sa sœur en pension chez des paysans. . C’est là que ces deux amis d’enfance ont vécu une période qui restera dans leur souvenir comme un temps très heureux.
Je pense que les indications de mémoire de ma collègue se retrouvent dans « Souvenirs en miettes » paru au Mercure de France en 1967.
 

Commentaires

j'aime bien ces épisodes,qui se glissent ,comme un aparté,dans une vie !! Tu as eu la chance de pouvoir vivre celui la !!

bonne journée.

Écrit par : patriarch | 12/12/2009

je pensais qu'il avait passé son enfance en roumanie.

Écrit par : Roland | 30/05/2010

je pensais qu'il avait passé son enfance en roumanie.

Écrit par : Roland | 30/05/2010

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique