Chroniques parisiennes et drouaises https://analytics.google.com/analytics/web/?authuser=0#provision/CreateAccount/
logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

09/01/2009

DROUAIS MAGAZINE-14-

 medium_1-durocasseries_pierlouim.4.jpgCette semaine paraît dans le  "DROUAIS MAGAZINE"'
une quatorzième Durocasserie : 

 

14-TEMPÊTE, TROMBE OU CYCLONE?

.

.

L’an 2000, depuis de longues années comme beaucoup j’en rêvais. Devant cette date mythique de changement de siècle et de millénaire, de mauvais apôtres prédisaient une catastrophe informatique. Les pendules, les ordinateurs et tous les systèmes automatiques devaient tomber en sucette avec le « bug de l’an 2000». Le bug fit «pschitt !» et peu de dégâts. Par contre, juste avant l’an 2000, la France subit deux catastrophes : le naufrage de l’Erika et une tempête dévastatrice.

.

La tempête du 26 décembre 1999 par sa violence a fait voler en éclats bien des toits, arbres et multiples objets dans une bonne partie de l’hexagone. Dreux n’a pas échappé à cette soufflerie.

Le premier de l’an 2000, je l’ai passé à califourchon sur le toit de ma maison dégarni de la plupart de ses tuiles. Je regardais au loin comme sœur Anne, l’arrivée problématique d’un hypothétique couvreur. Pourtant averti dès le matin du tempêtant dimanche, je n’ai pu arriver que l’après-midi à Dreux. Les autres Drouais avait déjà précipitamment accaparé les hommes de l’art de la toiture. Mon toit  garda sa bâche verte jusqu’à sa réparation en Juin.

.

 

 

Le 18 Août 1890, une telle aventure était déjà advenue aux Drouais. Venant du Sud-ouest l’Ouragan traversa la ville en quelques minutes, laissant derrière lui de nombreuses maisons sans toit, en partie ou complètement détruites. Ce phénomène, d’une force inouïe, suivit une ligne presque parfaite en dévastant le centre ville, mais en épargnant au nord la chapelle royale et au sud le quartier de la gare. Mon grand père qui avait alors 14 ans a dû en  être un témoin direct, car la maison familiale rue d’Orisson (future rue d’Orfeuil.), était  en première ligne des effets dévastateurs. Entre autres bâtiments, le tribunal et l’église St Pierre subirent de graves dégâts. L’ouragan devait finir sa course folle en forêt après avoir ravagé Brissard, hameau d’Abondant.

Une seule victime fut à déplorer au milieu de cet énorme champ de ruines : .Mme Gillet, tuée rue St Thibault par la foudre qui renversa son cabriolet et son mari, meunier drouais sérieusement contusionné. Mais qu’advint-il du cheval ?

Dès le lendemain, les autorités prirent la situation en main : Crédits débloqués auprès du Gouvernement, du Conseil Général, de la municipalité et une souscription auprès de la population fut ouverte.

medium_ouragan_lejaille.jpg
medium_ouragan_1890-Dreux1.jpg

 

 

Cyclone ou trombe ? Une bataille d’experts de tous poils fit rage pour tenter de définir l’évènement que Dreux venait de subir. Selon les uns, ce fut une «trombe», pour les autres une «tornade» un «cyclone» ou encore une «tempête électrique». Quelque soit le nom de ce phénomène inexpliqué, les Drouais en furent longtemps traumatisés.

 

Dans le "Journal de Dreux". du 26 Aout 1890, soit une semaine aprés la catastrophe, paraîssent des annonces opportunes :

medium_ouragan_tuileries.jpg
medium_ouragan_photographe.jpg

 

 

Voici donc des photos proposées par ce photographe :   

medium_ouragan_1890-dreux2.jpg
medium_ouragan_1890.jpg
medium_ouragan_dageon.jpg

 

 

En 2008 une grave tempête d’un autre genre s’est abattue sur  le pays. Une tempête non naturelle, provenant de la cupidité humaine de quelques irresponsables.

Malgré tous ces rappels de catastrophes, je vous souhaiteà nouveau, chers amis Drouais et d’ailleurs,

Une excellente année 2009.

Commentaires

un cyclone venant du " Sud-ouest"!!!
mauvaise langue
amitiés tout de même

Écrit par : henri | 09/01/2009

Bonsoir,

Tu devrais être tranquille pour une centaine d'années. Pas la peine d'investir dans une bâche.

Nous étions en 99 aussi sur le trajet de la tempête, et j'ai vu le toit de la maison voisinne se soulever de 30 cm, se dépacer latéralement et retomber de travers sur les murs.

La notre, vieille ferme bicentennaire, n'a eu que quelques tuiles (anciennes) cassées par les débris qui volaient dans les airs, tôles, branches et autres.

Amitiés du grillon

Écrit par : christian | 09/01/2009

Henri, rassure-toi , pour Dreux, le "sud Ouest" il s'agit du sud de la Bretagne et non de Boé..

Écrit par : pierlouim | 11/01/2009

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique