Chroniques parisiennes et drouaises https://analytics.google.com/analytics/web/?authuser=0#provision/CreateAccount/
logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

01/09/2008

DROUAIS MAGAZINE- 4- Libérationde Dreux.

medium_1-durocasseries_pierlouim.5.jpgCette semaine paraît dans le  "DROUAIS MAGAZINE"
une quatrième Durocasserie.
 

«Dreux d’avant et de maintenant»

.

.

4-NACH HAUSE. (Go home en teuton)

Libération de Dreux.

.

Par trois fois la ville de Dreux fut occupée par la soldatesque venue d’Outre Rhin.:

.

-En 1815 : Dreux doit héberger à grands frais des troupes Russes et Prussiennes après la désastreuse épopée Bonapartienne.

-En 1870 : Dreux est occupée à plusieurs reprises après la bataille entre Prussiens et armée Française «Eure et Avre». Une rue des Rochelles en rappelle la date, celle du 17 novembre 1870.

-En 1940, le 13 Juin, les vainqueurs à la croix gammée de la «débâcle» entrent dans Dreux vidée de ses habitants. Beaucoup de Drouais (dont ma mère et mes deux grandes mères) partis à pieds, à cheval, à vélo et en auto en «exode» sont revenus harassés, l’armistice conclu.

.

-Quatre ans plus tard, le 16 Août 1944, ces troupes belliqueuses rentrent chez elles (Nach Hause) après une occupation pas si paisible que cela. Le nom de la place St Martin changé en celui de place «des fusillés» en garde le douloureux souvenir.

Les libérateurs Etasuniens arrivent par la route de Chartre. Endroit qui connut les deux batailles «de Dreux», entre Cathos et Huguenots en 1562 et celle de 1870.

Le premier blindé à la bannière étoilée est violemment attaqué au niveau de «la fourche».Sept libérateurs y laissent la vie.

.

Sur la photo du char américain Grande rue on voit que les Drouais sont encore sous influence, mélangeant anglo et saxon (für au lieu de for).

medium_5-Nach_Hause.WW_II_Aout_1944_The_628_th_on_the_job_at_Dreux_norman34.jpg

.

Une curiosité bien Drouaise :

La rue qui porte le nom du premier Américain arrivé à Dreux : Sam ISAACS., n’est pas celle  de son entrée dans Dreux (Avenue Marceau) mais celle par laquelle il en est sorti quelques heures plus tard en direction de Mantes (Départementale 928).

.

Au Rétro musée automobile Drouais on peut voir une ambulance de l’hôpital de Dreux qui aurait permis au vieux maire Maurice Viollette destitué par Vichy, en « exil » à Chartres à retrouver ses administrés en même temps que les Américains.

"Chartres" c'est que j'écris dans l'article paru dans le Drouais. Mais renseignements pris il s'agit d'une erreur.

Le maire de Dreux depuis 1902, Maurice Viollette radical socialiste et franc maçon agé de 74 ans à l'époque était interdit de séjour par les autorité vichysoises en Eure et Loir. Donc, il ne pouvait pas être en exil à Chartres.

Selon différentes sources, il se cachait  dans le département limitrophe de Seine et oise (Yvelynes maintenant) ou plus prés de Dreux, à 5 Km, au Mesnil sur l'estrée dans l'Eure.....

Ce qui est sûr c'est que les médecin de l'ancien hôpital de Dreux, rue St Denis ont Bien été surpris. Dans ce vieillard cacochyme, couvert de bandelette transporté en urgence en ambulance  pour passer les barrages allemands se cachait, en pleine forme leur ancien et futur maire.

Car le maire de substition donnera sa démission dés le lendemain...

.

Ces événements tragiques ne sont pas oubliés soixante quatre ans après. Mais l’eau a coulé dans la Blaise. Dreux file le parfait jumelage avec ses amis  Melsungen et Bautzen.

.
.
Photo trouvée sur un site Internet américain
.

Avec comme légende: «Member of the French resistance DREUX 1944».
Voir le site (spécialisé dans les armes de guerre):
http://www.olive-drab.com/od_other_firearms_smg_sten.php3 

)

medium_5-_Nach_Hause-member_of_the_french_resistance_with_a_sten_gun.DREUX_France_1944.jpg
Reconnaissez vous ce résistant Drouais? .

 

Mais est-ce bien un résistant de Dreux ?..
Je me méfie des notions géographiques des Américains.

.

.

Dans quinze jours je vous parlerai de la désolation du silo

A bientôt, si Dreux le veut bien.

Pierlouim.

Commentaires

Une belle leçon d'histoire...il est bon de relire les événements que l'on ignorait parfois...La lacune est comblée.



Amitiés
hélène

Écrit par : hélène | 01/09/2008

Merci de tes passages et commentaires. Puisque tu aimes Chelon il y en a énormément sur deezer.com : et même que je ne connaissais pas. Pour répondre à ton commentaire Chelon "ringardisé" par des jaloux ou parce qu'il ne rentrait pas dans le moule. Ses années d'interruption à cause de problèmes de santé n'ont pas arrangé les choses. Je l'ai vu en spectacle quand j'étais étudiant, vers 1966...Je crois qu'il avait à peine 20 ans ?

Dominique

Écrit par : papydompointcom | 01/09/2008

Très intéressant ton article..!!!
Merci pour tes com ..Je voulais te poser une question..qu'est devenu le camion de Delisle..? devant ses anciens entrepôts...
Amitiés et à bientôt....
------------------------------
Tu as raison ce superbe véhicule des anées 20/30 macotte des Ets Delisle a été enlevé il y a trois mois de l'esplanade devant les garages.
J'ai l'impression que Delisle a été racheté..
Je me renseigne.....

Écrit par : Balbuzard | 01/09/2008

comme les enfants tu fais ta rentrée scolaire en commençant par une belle page d'histoire... qu'il est toujours bon de rappeler.....
Bonne nuit et à bientôt
ANNIE

Écrit par : Maminie | 02/09/2008

Bonjour Pierre

Tu as renfilé les manchettes du prof d'histoire -géo pour notre plaisir. Je me souviens très clairement des premiers soldats libérant la ville où nous nous trouvions.

Un devoir de mémoire pour ceux qui sont tombés.

Amitiés du grillon

Écrit par : christian | 02/09/2008

Les livres d'histoire c'est bien mais ce blog d'histoire làlnous relate des détails que les grandes pages des livres ne retiennent pas forcément.
Ces promenades dans Paris aussi et ces haltes touristiques également sont d'autant plus historiques les unes que les autres. Ce sont des références à retenir et qui peuvent être utiles lors de recherches pour toutes les générations.

Amicalement.
Danièle.

Écrit par : PourMarie | 03/09/2008

Je ne connais pas Dreux, mais c'est égal. J'ai frémi à la lecture de tous ces rappels historiques... Les miens, ceux du Nord, ont subi l'exode deux fois, en 1914 et en 1940. Naturellement, j'en ai beaucoup entendu parler !

Bises du mercredi.

Écrit par : gazelle | 03/09/2008

Beaucoup de plaisir à te lire. Très intéressée. Bises de miche

Écrit par : miche | 11/09/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique