Chroniques parisiennes et drouaises https://analytics.google.com/analytics/web/?authuser=0#provision/CreateAccount/
logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

31/05/2008

UN DIMANCHE A PARIS -(1).

medium_IMG_6495.JPG

-A pied, en bateau, à vélo et en car de touristes.

medium_IMG_6496.JPG
medium_IMG_6498.JPG
medium_IMG_6500.JPG

-Et aussi en...Euh... Vélo?
enfin truc à pédale,  issu du vélo-taxi du Paris d'antan.

medium_IMG_6501.JPG

.

-LE PONT DES ARTS.

-Côté Institut (Académie Française).

medium_IMG_6507.JPG
medium_IMG_6509.JPG

-Côté Musée du Louvre.

medium_IMG_6515.JPG
medium_IMG_6516.JPG

-Vues de la Cité.

medium_IMG_6510.JPG
medium_IMG_6512.JPG

-J'ai connu ce ponts "des Arts" couvert d'artites peintres en action.
Fini les chevalets.
Il n'y a plus que des promeneurs,  des adeptes du bronzage et quelques rares bateleurs.

medium_IMG_6511.JPG
medium_IMG_6514.JPG

Et des café restaurant qui menent en bateau leurs clients.

medium_IMG_6518.JPG
medium_IMG_6519.JPG

Promenade (du dimanche 25 Mai 2008) 

A SUIVRE ........

29/05/2008

8-SOUVENIRS BANCAIRES-C.I.C.

-LES COFFRES (3).

 

LES COFFRES DES DEFUNTS.

Quand un propriétaire de coffre disparaît, se pose la question : « Que vont devenir les objets précieux ou non qui s’y trouve ? »

La disparition n’est pas forcément définitive.

.

.

Dans la grande salle aux 950 coffres de la succursale CIC de la rue du bac en ces années soixante dix, cinq ou six coffres attirent  l’attention. Un gros cachet de cire rouge est apposé sur la serrure et en interdit légalement l’ouverture. Les propriétaires ont disparu depuis longtemps, peut être par fait de guerre. L’attente de leur retour hypothétique ou de la fin de la  prescription trentenaire justifie cette intervention de la justice.  Une recherche d’héritiers ou une contestation d’héritage peuvent aussi être les raisons de l’apposition par huissier de ces Scellés.

L’ouverture d’un coffre par les héritiers du propriétaire  décédé amène souvent de surprenantes découvertes. Cette ouverture se fait en principe devant un notaire, un huissier, les héritiers.

Si les heureux successeurs du défunt sont en possession de la clé; cela ne pose pas de problèmes. Si le «de- cujus»  (le droit a de ces termes !) a emporté le sésame dans la tombe, il faut employer les grands moyens. Un perceur de coffre-fort professionnel est appelé à la rescousse.  En fait, un employé de la marque du coffre concerné (en principe Fichet Bauche).. Il vient avec sa chignole et perce l’acier dans un vacarme assourdissant, devant les héritiers impatients

.

Un mythe circule : Celui des héritiers avides de trésors qui, à l’ouverture du coffre d’un vieil Arpagon ne trouvent  qu’un vieux pot dégoulinant de confiture avec un mot « Régalez-vous les amis! ».

Des histoire analogues  arrivent plus souvent que l’on croit..

.

Ma mère qui travaillait en 1930 à l’Agence BNCI (Future BNP PARISBAS) de Dreux m’a raconté une histoire morbide :

Lors de la crise de 1929, Un vieux Monsieur s’est révolvérisé dans la salle forte de l’agence Drouaise. Son coffre était ouvert, et les titres papiers qui ne valaient plus un clou de girofle  virevoltaient autour de son cadavre. Il avait eu le temps d’écrire un petit mot destiné à sa petite fille, lui demandant pardon….

La recherche d’un dernier testament peut s’avérer fructueux. Le notaire suivis par les récipiendaires haletants emporte alors  le précieux grimoire dans son étude avec les autres objets découverts dans le coffre. Que d’espoirs déçus et de surprises éclatent alors….

.

 .

J’ai été témoins de plusieures ouvertures de coffres après décès du titulaire. 

Certaines ouvertures sont savoureuses ou mouvementées :

.

La première qui me vient à l’esprit concerne une cliente tout à fait atypique. Une petite bonne femme rabougrie d’environ soixante dix ans. Elle descendait souvent à son coffre.

Elle arrivait à mon guichet, toute essoufflée, en regardant anxieusement autour d’elle, les yeux exorbités. Tout bas, presque à mon oreille, elle murmurait :

 -« Quelqu’un me suit partout, dans la rue, chez moi, même ici, on en veut à ma vie ! ».

Dans la salle des coffres, elle me demandait de rester non loin d’elle pour surveiller que personne ne vienne l’importuner. La dame repartait en regardant nerveusement autour d’elle. A grandes enjambées. En s’enfuyant presque.

Puis je ne vis plus la dame. J’appris son décès quelques mois plus tard par notre service des successions m’avertissant du passage de son héritier pour l’ouverture du coffre.

Un homme d’une trentaine d’année, se présenta donc à mon guichet.  Souriant et décontracté, il portait  une petite valise en carton et  plaisantait avec le clerc de notaire qui l’accompagnait. Pendant les signatures, je racontais la phobie de la dame.

-«  Je sais » me dit  l’homme machinalement

- « Ma tante était aussi comme cela avec nous, la folie de la persécution. »
Et il ajouta :

- « Je sais bien ce que je vais trouver dans le coffre ».

.

Comme le neveu avait récupéré la clé, le coffre fut ouvert très vite….

Selon le règlement, l’employé de la banque que je suis doit servir de témoin. J’assiste donc à la récupération du contenu du coffre. Un contenu surprenant.

Des statues de la Sainte vierge. Des petites bouteilles d’eau miraculeuse, de Lourdes et d’ailleurs. Mais surtout, des dizaines d’enveloppes non cachetées contenant une image pieuses et un ou deux billets de banque. Sur chaque enveloppe est indiqué, d’une écriture tremblotante à l’encre verte, un destinataire différent : église, oeuvre charitable, congrégation de bonnes sœurs, etc.

Malgré le nombre des dons,  la somme totale était probablement assez modeste.

Le neveu, en un tourne main, a entassé tous ces bibelots et enveloppes dans la valise.

Puis, en partant avec le clerc de notaire, son précieux butin sous le bras, il me dit….

-« Nous emportons tout cela à l’étude. Selon le souhait de ma tante, nous enverrons toutes ces enveloppes à leurs destinataires. »

Quant à moi, j’ai fait signer une résiliation de location de coffre et récupéré la clé….

Le coffre se trouvait donc libre. Mais par pour longtemps car j’avais des demandes de location en liste d’attente….

medium_IMG_5512.JPG

.

.

La seconde histoire d’ouverture de coffre, suite à un décès, est tellement étonnante et m’a laissé un tel souvenir hilarant  qu’elle  mérite que je ne  vous la raconte que  la semaine prochaine….. 

Rendez-vous la semaine prochaine : même blog, même jour, même heure...

28/05/2008

AMARSRISSAGE REUSSI POUR PHOENIX

(On dit bien alunissage pour la Lune, peut -on dire pour Mars : amarsrissage ?) 

La sonde Phoenix s'est posée sur Mars. Dimanche dernier 25 Mai 2008
.

Aucun atterrissage direct sur la planète rouge n'avait plus été réussi depuis 1976.
Objectif de la mission ? :
medium_Mars_photo_1211465048408-2-0.jpgDéterminer si oui ou non des conditions favorables à l'apparition de la vie ont un jour existé sur la planète rouge.
C'est l'épilogue de près de dix mois de périple : dimanche à 23h53 GMT (01h53 à Paris), la sonde américaine Phoenix Mars Lander, lancée le 4 août 2007, s'est posée avec succès à la surface de Mars. Le succès de l'opération est un grand soulagement pour la NASA, Mars ayant la réputation de consommer un grand nombre d'engins de l'espace. Plus de la moitié des projets sur la planète rouge ont jusqu'à présent échoué. «Même dans mes rêves, cela n'aurait pas pu mieux se dérouler», a déclaré le responsable du programme Barry Goldstein. «C'est allé droit dans le mille».
Phoenix est entrée dans l'atmosphère martienne à la vitesse de 19.311 km/h au terme d'un voyage à travers l'espace de 711 millions de kilomètres .

.
IMAGES DE  2008. :

 

medium_mars_424544-2.jpg

 

 

 

 

 

.
.
IMAGES DE 1960 .

.
VOYAGE SUR LA PLANETE  MARS.
Par le dessinateur BELLUS..

.

medium_bellus_astraunautes_1.jpg
-"Renseignements pris, les gars, nous avons raté Mars.".
.
.
.
medium_bellus_astraunaotes_11IMG_3204.JPG
-"Un petit coup de cafard..
Il ne s'est jamais senti aussi loin de Brigitte Bardot.".
.
.
medium_bellus_astrnautes_10.JPG
-"Heureux d'être sans doute le premier à vous apprendre
que vous êtes admis à bénéficier de notre programme
d'aide aux pays sous-développés."
.
.
medium_bellus_astronautes_12.JPG
-"Autrement, jusque là, Jules Vernes avait bien tout prévu."

27/05/2008

SOUS L'CALOQUIER.

Poème en patois Drouais de charles Maillier.

medium_sous_l_cal_1a.jpg

Toute une vie drouaise est racontée sous le caloquier.

medium_sl_cal_1.jpg
medium_sl_cal_2.2.jpg
medium_sl_cal_3.3.jpg
medium_sl_cal_4.jpg
medium_sl_cal_5.jpg
medium_sl_cal_6.2.jpg
medium_sl_cal_7.jpg
medium_sl_cal_8.2.jpg
medium_sl_cal_9.4.jpg

medium_sl_cal_10.3.jpg

 

 

medium_sl_cal_11.4.jpg

24/05/2008

PARIS-EN DESSOUS DE LA TOUR, LES TOMBES.

LE CIMETIERE MONTPARNASSE

Lorsque le visiteur  monte  à la tour Montparnasse,
il est surpris de voir la proximité et
l’importance du cimetière dit « de Montparnasse. »

medium_cimp1010136.jpg

 

.
.

Lors de ma dernière promenade dans ce cimetière voici ce que j’y ai vu : 

 

1- La tour et les tombes.

medium_IMG_5918.JPG
medium_IMG_5928.JPG
L'aile d'une de nos plus grandes aviatrice.
.
medium_IMG_5953.JPG
medium_IMG_5937.JPG

.

medium_c_SARTRE_20et_20S_20IMONE_20de_20BEAUVOIR.2.jpg2-Le pape de l’existentialisme a retrouvé
dans le huis clos du néant,
l'être  du troisième sexe
de son « Castor ».

.

medium_IMG_5912.JPG

.

medium_c_baudelaire.jpg3-Un poète anonyme est enterré
auprès d’un général aux multiples
décorations..
BAUDELAIRE méritait mieux.
Il en a le spleen et se retrouve
dans les paradis artificiels...…

.

medium_IMG_5934.JPG
medium_IMG_5933.JPG

.
.
medium_c_Ionesco.jpg4-J’entends grincer les chaises de la cantatrice chauve
qui fait la leçon aux Rhinocéros,
pendant que le roi se meurt….

L’autre papa du théâtre de l’absurde,
Samuel BECKET est enterré

 à quelques
encablures de là …

 

medium_IMG_5926.JPG

.

 

.

medium_cesar.jpg5-Le centaure

consomme

sur le pouce
des compressions,
et admire
les Césars
du cinéma Français.

 

medium_IMG_5923.JPG

 

 

.

medium_Cecil_Sorel.jpg6-La comtesse des « malheurs de Sophie » ?,
Non!,
l’ex sociétaire de la Comédie Française
 et son célèbre :

-«  L’ai-je bien descendu ? »

en parlant de l’escalier Dorian
du Casino de Paris.

medium_IMG_5955.JPG

.

medium_c_giansbourg.jpg7-Incontournable, la tombe la plus « visitée » du cimetière...

Des p'tits trous ,
toujours des p'tis trous,
et l 'on m'mettra dans un grand trou..

et j'entendrai plus jamais parler d'trou.

medium_IMG_5944.JPG

 

.

medium_c_Jean-Seberg-Posters.jpg8-Le tragique destin de Jean Seberg.

La jeanne d'arc
à bout de souffle,

de bonjour tristesse,
compagne de Romain Gary 

(je parlerai d’eux
dans mes souvenirs  bancaires).

.

medium_IMG_5962.JPG

 

 

medium_c_léotard.jpg9 - "A mon frère qui n’est pas mort" 
  écrit François Léotard…
Quand François
était ministre de la défense,
Philippe se proclamait
« Ministre de la défonce ».
Il était bien mieux que cela…

.

medium_IMG_5940.JPG

 

 

10-Des tombes d'anonymes émouvantes …

medium_IMG_5938.JPG
medium_IMG_5930.JPG
medium_IMG_5942.JPG
medium_IMG_5947.JPG
medium_IMG_5952.JPG
medium_IMG_5950.JPG
medium_IMG_5943.JPG

.

Beaucoup d’autres " personalités" reposent ici.

Je reviendrai dans ce cimetière pour vous en parler....

A une prochaine fois....

22/05/2008

7-SOUVENIRS BANCAIRES-C.I.C.

-LES COFFRES (2).

 

LE COFFRE ACADEMICIEN.

.

J’ai eu l’occasion dans ma carrière, à plusieurs reprises, de m’occuper de compte bancaire de personnages connus.

Mais dans la plupart des cas, je ne les ai jamais rencontré. Les grands pontes de la Banque  certainement. Mais en tant qu’employé « lambda » je ne voyait venir au guichet que leur représentant : Secrétaire, adjoint, agent ou tout simplement l’épouse.
Ce fut le cas d’un écrivain célèbre, académicien, dont  je n’ai connu que l’épouse. Il faut dire que cet homme était déjà très âgé à l’époque. Cette dame descendait régulièrement au coffre de son mari dont elle avait la procuration.

.

Comme beaucoup d’autres femmes de ce quartier chic du 7ème arrondissement, Madame R.. entrepose l’argenterie du ménage dans son coffre. La veille de dîners entre familiers à son domicile (souvent le vendredi soir), elle vient  retirer, dans un grands cabas, les couverts précieux. Elle les ramène le lendemain ou le lundi  matin, après usage, pour les renfermer dans le coffre.

Nous l’aimons bien, la femme de l’académicien. Grande brune et svelte aux soixante dix ans bien portés,  elle a toujours le sourire. Quoique discrète et peu bavarde elle a toujours un mot aimable pour l’employé qui la sert à la caisse ou l’accompagne à la salle des coffres.

 

Après le long Week-end du 15 août 1972, au petit matin, la succursale vient juste d’ouvrir à la clientèle. Je m’active encore au classement des fiches de comptes arrivées par la voiture de la « Brink’s »,  quand arrive Madame R, l’épouse de l’écrivain célèbre. Elle demande à descendre à son coffre. Ce n’est pas son habitude de venir si tôt… Elle porte deux grands sacs de voyage, qui manifestement sont vides. Elle ne vient donc pas remettre son argenterie dans son coffre. Ce qui me surprend, à part l’heure matinale de sa visite, c’est  une  nervosité inhabituelle, un mutisme songeur et une mine fatiguée. Mais aussi des yeux rougis…Elle signe machinalement sans un mot  le carton de location de coffres sur lequel j’ai indiqué la date et l’heure de la visite.

Nous descendons  ensemble l’escalier qui mène à  la chambre  forte. (Il existe bien un ascenseur, mais peu de clients veulent l’utiliser.). Elle s’arrête devant son coffre qui fait partie de la catégorie des grandes capacités. Il est donc très grand et ancien : un « Fichet-Bauche » de vieille génération. . Je débloque la serrure avec la clé de contrôle. Elle ouvre le coffre avec sa clé personnelle. Je m’éloigne comme le règlement m’invite à la faire, car je ne dois en aucun cas voir l’intérieur et le contenu du coffre. Je remonte donc à mon guichet vaquer à mes tâches administratives…

Dix minutes plus tard, je vois la dame  sortir de l’ascenseur. Elle a du mal à porter les deux sacs de voyage pleins à craquer et très lourds. Un collègue l’aide à sortir de la succursale avec sa pesante charge. La dame monte dans un taxi qui stationne à l’angle de la Rue du Bac et s’en retourne probablement chez elle, à quelques centaines de mètres de la succursale du C.I.C.

Le temps passe. J’oublie l’impression bizarre que j’ai ressentie en début de matinée par la visite inhabituelle de Madame R…

 

Vers 11 heures trente, le coursier qui vient de terminer sa tournée du matin, entre dans la succursale en brandissant un journal.

-Vous avez vu, Monsieur R.. est mort hier soir.

Sachant l’écrivain gravement malade, je ne peux m’empêcher de penser :.

-« Cet homme de bonne volonté unanimiste est décédé malgré les soins attentifs du bon docteur Knock »

 

Mais, subitement, un doute angoissant m’envahit.

Je déboule dans le bureau du sous-directeur. Je lui raconte que l’épouse de l’écrivain mort dans la nuit a vidé entièrement le coffre ce matin.

Mais mon supérieur me rassure :

-« Vous avez bien fait signer la fiche des coffres avec la date et l’heure de la visite ? »

-«Oui !.  Hé bien ! Vous n’avez rien à craindre de l’Inspection. Vous avez fait votre travail correctement »

-« En effet un co-propriétaire de coffre dispose entièrement de son contenu. Nous n’avons rien à voir là dedans. Cette dame n’est redevable éventuellement qu’envers les autres héritiers. ».

Effectivement  je n’ai pas eu de retombée de cette histoire.

 

La succession s’est déroulée normalement, notre service des successions ayant pris l’affaire en main.

J’ai revu Mme R.., chez elle, rue de Solférino.Je suis allé lui faire signer des documents concernant  le compte titres de son mari.

Autre succession de cet écrivain célèbre :  Son collègue, Jean d’Ormesson a hérité en 1973 du fauteuil n° 12 laissé vacant à l’Académie Française. Il occupe toujours ce siége, 36 ans aprés.

 

.

Encore plusieurs histoires de coffre à vous raconter :

Rendez-vous la semaine prochaine : même blog, même jour, même heure

21/05/2008

LA BAGNOLE.

Selon Bernard ALDEBERT. (1962)

medium_aldebert_auto_école_1.JPG
-"Elle copie !."
.
.
medium_aldebert_autos4.JPG
.
.
medium_aldebert_autos6.JPG
.
.
medium_aldebert_autos_1.2.JPG
.
.
medium_aldebert_autos_2.JPG
.
.
medium_aldebert_autos_stoppeur.JPG
-"Il faudrait peut être lui demander si c'est sa direction !." 
.
.
medium_aldebert_autos_temoins.JPG
-"Vous avez des témoins ?."
-"S'il en reste !."
.
.
medium_aldebert_autos_tonneau.JPG
-"Ce n'est pas sérieux, vous m'avez dit "On va faire faire un tour !" et c'est au moins le dixième !."
.
.
medium_aldebert_taxi_feministe.JPG
-"Attention !  Ou j'appelle les copines......"

Et pour finir, un dessin daté. car il serait probablement "auto censuré"  aujourd'hui oû la santé et la sécurité priment heureusement sur les préjugés vis à vis d'une femme au volant : 

medium_zaldebert_IMG_3392.JPG
-"C'est râlant ! C'est arrivé au moment où je commençais à bien tenir une cigarette d'une main et mon volant de l'autre !

20/05/2008

ESCALE A DREUX

Exposition intéressante actuellement au musée Marcel Dessal de Dreux.

medium_Escale_à_Dreux_action_8_mai_08.jpg
medium_img_5972_escale_1.jpg
medium_img_5972escale_2.jpg

 

_Hôtel Dieu avant.( ancien hopital avant 1913)

medium_IMG_5984.JPG

-Hôtel Dieu Maintenant.

medium_IMG_4650.2.JPG

-Programme 19 Octobre 1913 du comice agricole.  Le Président de la République, Raymond Poincaré vint à Dreux  pour  inaugurer le nouvel hopital rue Dt Denis. (Détruit en 1970)

medium_IMG_5977.JPG

 

-Le "Suisse" de l'église (Vers 1950)

medium_IMG_5982.2.JPG

-Tresors du musée Marcel dessal :

medium_IMG_5995.JPG
medium_IMG_5994.JPG
medium_IMG_5996.JPG
medium_IMG_5993.JPG

Un tableau de Claude Monet

medium_IMG_5992.JPG

18/05/2008

PARIS - PRES DE LA GARE MONTPARNASSE.

Le quartier de la gare Montparnasse est probablement  celui que je connais depuis le plus longtemps à Paris…(car c'est par cette gare que le train m'améne de Dreux à Paris et vice-versa)

J’ai ainsi très bien connu l’ancienne gare détruite en 1968. Cette gare se trouvait à l’emplacement de la place de Rennes devenue place du 18 juin 1940.

La  nouvelle gare a été construite plus en amont des voies à l’emplacement de l’ancienne gare dite « du Maine ». A l’emplacement de la gare primitive se trouve maintenant la tour « Montparnasse ». (La SNCF a du à l’époque faire une belle plus value sur les terrains cédés à prix d’or  aux promoteurs de la tour)…

.
-Tour Montparnasse.

(A l’emplacement de l’ancienne gare, et actuellement en plein "désamiantage")

medium_IMG_5795.JPG

.
-Rue de Rennes. :

 Ancien magasins Felix Potain (Bel exemple « art nouveau » 1900).

A cet endroit le 17 septembre 1986 eut lieu un attentat terroriste faisant 7 morts et 60 blessés,
devant le magasin « Tati » qui s’y trouvait à l’époque…

medium_IMG_5800.JPG
medium_IMG_5798.JPG
medium_1plaqmit.jpg

.

 

-Gare Montparnasse ancienne :

medium_Gare_Montparnasse_avant.jpg

.
-Accident célèbre du train Granville –Paris (Donc venant de Dreux) –la locomotive tombant de la verrière. (22 octobre 1895.)

medium_Gare-Montparnasse-Print-C10073189.jpg

.

-La « dalle couvrant les quais de la gare Montparnasse

medium_IMG_5968.JPG
medium_IMG_5971.JPG

.

-Cet intérieur d’immeuble prés de la tour Montparnasse est devenu complètement anonyme.

medium_IMG_5909.JPG
medium_IMG_5911.JPG

-Mais cet endroit me rappelle des souvenirs.
A cet emplacement se trouvait le passage d’Odessa… Avant leur destruction plusieurs ateliers expropriés abandonnés  furent « squattés » pendant deux ou trois ans (de 1968 à 1970/71) par de joyeux lurons « soixante-huitards ». Entre autres établissements s'y trouvaientt  le « café de la gare » et le théâtre « le Lucernaire » (repris plus tard par Laurent Terzieff. rue N D des Champs.)

Voici le "Café de la gare"tel que je l’ai connu à l’époque :

LE CAFE DE LA GARE (Premier emplacement)
.

En 1969 dans une ancienne fabrique de ventilateurs passage d’Odessa,, le Café de la Gare  est créé par Romain Bouteille et Coluche  et par une bande de copains de Mai 68 Patrick Deware, Miou Miou pour ne citer que les plus connus.
medium_cafe_de_la_gare_5.jpgLe Café de la Gare de Paris était un café-théâtre bien qu'on n'y bût jamais de café !
Dans la salle, il n'y avait d'ailleurs ni table ni chaise, juste des gradins et une scène au milieu. Le concept voulait que les acteurs fassent tourner à la place des spectateurs une roue de loterie dont la récompense était une pièce d'un franc et le gage, le paiement d'une place de cinéma. Les plus chanceux pouvaient s'asseoir dans les gradins sur un coussin jeté en pleine figure par les acteurs, et siroter une boisson servie, elle aussi, par les acteurs.

Ensuite, le spectacle pouvait commencer : chansons, numéros, sketchs entrecoupés par des interventions comiques. 
Les soirées se terminaient tard dans la nuit, voire tôt le matin. Forte d'un succès fulgurant, avec medium_cafedelagare_2.jpgtoujours plus de spectateurs, le théâtre fut bientôt trop exigu, aussi, on dut déménager la troupe jusqu'au « Trou » des Halles. (Ou il s'y trouve toujours)
Le concept de pièces et de one-man shows fit rapidement des petits  : à la fin des années 70, plus de 140 cafés-théâtres avaient ouvert leurs portes dans la capitale. Essuyant une nouvelle réglementation, accablé par les charges sociales, le Café de la Gare de Paris dut se résoudre à proposer deux spectacles par nuit, la loterie fut abandonnée, l'entr'acte aussi, les spectacles raccourcis, les prix augmentés...
Le bon temps était révolu !

.

Voici une des rares vidéos qui rendent assez compte de l’ambiance du  "Café de la gare"  de 1969/1970.

 
Dewaere-cafe-de-la-gare
envoyé par charly49

16/05/2008

ALLO! ALLO!

Allô Allô ( 'Allo 'Allo! ) est une série télévisée britanique en  85 épisodes de 25 minutes, difusée entre 1982 et 1992 à la BBC. En France la série a été diffusée en 89 sur Canal +.
Cette série comique met en scène René Artois, propriétaire d'un café dans un village de la France occupée. Engagé malgré lui dans la Résistance, il doit faire face aux Allemands, à son épouse Édith et aux femmes qui le trouvent irrésistible !
Une piéce de théatre a été tirée de cette série télévisée. Cette pièce est notamment jouée par les troupes de théatre amateur, car cette pièce est trés "populaire"en Angleterre.

J'ai assisité à Hemel Hempstead a une représentation de cette pièce par une troupe de comédiens amateurs.

medium_allo_1.jpg

.

L'actrice qui joue "Michelle" la résistante au bérét ,à l'imperméable et aux soquettes blanches me rappelle quelqu'un...

Cette Michelle intervient à tout moment sous des deguisements différents (car elle est clandestine) et force René à aider la résistance. Elle interroge souvent Londres en disant "allo allo!" (d'ou le titre de la pièce.)

medium_IMG_6309.JPG
medium_IMG_6315.JPG
medium_IMG_6313.JPG
medium_IMG_6321.JPG
medium_IMG_6320.JPG
medium_IMG_6323.JPG
medium_IMG_6326.JPG
medium_IMG_6331.JPG
medium_IMG_6333.JPG
medium_IMG_6334.JPG
medium_IMG_6336.JPG
medium_IMG_6338.JPG
medium_IMG_6344.JPG

.

J'ai des doutes,
regardons le programme :

medium_allo_2.2.jpg

Bon , et c'est bien sûr, it is my daugther !...
Mais qu'allait-elle donc faire dans cette galère ?.
Trois années de cours Simon à Paris (amateur) cela ne s'oublie pas,
même dans la langue de Sakespeare..

.
.
Comme je n'ai pu filmer la pièce de théatre, voici des extraits "télévisuels"de la célébre série britanique pour que vous en ayez une idée...

Pas besoin de connaitre l'anglais pour apprécier le comique subtil britanique,
la vérité historique, la façon dont les Français (et les Allemands) sont perçus outre Manche,
et  la fidélité de la représentation de la vie en France sous l'occupation.
Bref, une grosse mascarade à la Benny Hill...

 

.

Site officiel de la série : Café René :

 http://www.marktv.org/aa/index.html

    

18:00 Publié dans -Zone privée. | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : allo allo

15/05/2008

6-SOUVENIRS BANCAIRES-C.I.C.

LES COFFRES (1)

 

Un des lieux les plus emblématiques d’une banque reste la salle des coffres.

Cette salle censée renfermer des trésors enflamme les imaginations dont  celles des perceurs de coffres forts.

.

A la fin des années 60, les lois dites « Debré (Michel Debré, ministre des finances d’alors) réorganisent le système bancaire en obligeant (entre autres mesures) les patrons à payer les salariés au moyen de chèques ou de virements. La « bancarisation » des Français, c'est-à-dire le besoin d’ouvrir un compte en banque fut presque totale .

Le nombre d’ouvertures  de nouvelles succursales bancaires a alors explosé.

Les banques se battaient pour acquérir des cafés et brasseries, bien situés. : A l’angle de rues passantes, sur de grandes places ou devant des mairies, des églises, etc.
En effet, ces établissements limonadiers possèdent une grande cave dans laquelle peut s’installer en toute sécurité une salle des coffres……

medium_salle_swiss-federal-bank-zurich-372x299.jpg

.

M’occuper de la gestion et de la « descente aux coffres » en succursale au début des années 70 fut pour moi  l'occasion  d'engranger plein d'anecdotes souvent cocasses.

.

-1-En classant les fiches cartonnées d’ouverture de coffre il m’arrive de rencontrer un passé quelquefois douloureux.

 

-a- Par exemple je suis surpris de constater  sur de très vieilles fiches  des années 40, la présence de cachets allemands à l’encre violette et à la croix gammée.

Un client  de soixante dix ans en signant sa carte de descente aux coffres estampillée aux armes de l’armée d’occupation, me raconte ému :

-«  En 1940, les Allemands ont convoqué tous les possesseurs de coffres pour faire l’inventaire de l’or conservé dans les coffres des particuliers. D’où le cachet prouvant leur passage. L’or fut en partie confisqué et peu rendu à la Libération. «  

Et le client continua, un sourire en coin :

-« j’ai réussi à sauver une partie de mes Napoléon en les cachant dans mes chaussettes. »…

 

-b-Je trouve aussi des mentions impensables même en cette année 1973 :

 La mention et la signature du mari autorisant son épouse à ouvrir un compte en banque et à se servir d’un coffre. En effet, la femme mariée jusque dans les années soixante était considérée comme mineure,  sous tutelle de son mari.
 Une autre mention m’interpelle. : « Mademoiselle X,  Célibataire majeure. » Ceci pour les dames non mariées que l’on appelle encore les « vieilles filles ». Il faut dire que nous en avons deux spécimens à la Succursales. Deux « gradées » d’une cinquantaine d’années. Toutes les deux se sont « sacrifiées » pour s’occuper de vieux parents. Si l’une est douce et souriante l’autre est d’aspect plus revêche. Elle tient comme à la prunelle de ses yeux à ce qu’on l’appelle « Mademoiselle ». C’est une grande voyageuse de par le monde. En partant  en dehors des vacances scolaires, elle  bénéficie de journées supplémentaires de congés. Et la faire raconter ses voyages lointains nous permet, nous le personnel « non gradé », de lui faire oublier de contrôler avec minutie notre travail de la journée.….

.
.-2-L’utilisation des coffres est parfois surprenante.-

Les clients engrangent toute sorte de choses dans leur coffre. Bien sûr, des espèces, de l’or, des bijoux, de l’argenterie,des documents importants dont des titres, actions ou obligations qui sont encore « matérialisés » en papier. 

Mais d’autres choses plus étranges peuvent y être entreposées.

De nombreux exemples me viennent à l’esprit :

-Un Photographe professionnel y protége ses précieux négatifs.

-Un malade obsessionnel y planque son stock de médicamentes.

-Un pratiquant de tir sportif y  cache ses pistolets de précision avec ses munitions (ce qui est en principe prohibé).

-Beaucoup de clientes du beau monde y entreposent leurs couverts en argent qu’elles empruntent le temps d’un repas ou d’un week-end.
-Une jeune femme chaque fois qu’elle part pour plusieurs jours, y éloigne des voleurs une précieuse icône familiale en bois.. Hélas, après plusieurs jours, enfermé dans le noir, le bel objet s’est fendu en deux... La cliente désespérée a voulu porter plainte. Mais le contrat de location stipule bien que la banque ne peut être rendue responsable de la détérioration « naturelle » d’objets entreposés
.

.

medium_salle-coffres-800-750.2.jpg

-3 – Il y a une vie dans les coffres.

Les clients possédant des titres descendent à la salle des coffres pour découper à l’aide de ciseaux les coupons qu’ils vont se faire rembourser auprès de l’employé « Titrard ».

Il faut donc faire la police, car les clients veulent se cacher des autres pour faire cette délicate opération.. Et ils se volent entre eux les précieux ciseaux..

On y trouve de tout dans la salle des coffres :  Des cabas plein de légumes, des vêtements ,des parapluie et même un petit caniche blanc que la maîtresse revient chercher en pleurant.

 

-Un vendredi soir vers six heures du soir, la journée terminée, le téléphone sonne. Les pompiers du service de sécurité du siège affirment quelque chose de surprenant. :

-« C’est très curieux, cela ronfle dans votre salle des coffres ».

En effet, la porte des coffres fermée à triples tours pour le week-end, la salle se trouve alors sous surveillance directe du siège reliée par téléphone.

-« Quelque chose qui ronfle dans les coffres ? » La nouvelle fait le tour des quelques employés encore présents dans la succursale.

-« Bon Sang ! » se met à hurler le « Titrard ».

-«  Monsieur Martin n’est pas remonté des coffres avec les coupons à rembourser ! ».

Avec une hâte nerveuse, sous contrôle de la sécurité et en respectant les temps de temporisation, la porte des coffre est enfin ouverte…..

Monsieur Martin, un vieux Monsieur à la barbe blanche  est en train de dormir tranquillement sur son paquet de titres.

Il fut difficile de le réveiller.

Heureusement que Monsieur Martin ronflait, que la Sécurité s’en soit aperçu, sinon il passait son week-end enfermé dans le noir…

Quel tohu bohu cela aurait fait….

Je n’étais pas présent lors de cet incident. On me l’a raconté longtemps après. C’est pour cela que j’ai un petit doute. Mais j’y crois car j’ai vu pire….

.

-------------------------------------------------------------.

La plupart des anecdotes « croustillantes » ou émouvantes concernant les coffres tournent autour des successions. Je vous en parlerai jeudi prochain.

Même blog, même heure.

--------------------------------------------------------------

 

medium_salle_des_coffres_mulhouse_2.jpgP.S : En faisant mes recherches sur ce théme je me suis aperçu que "SALLE DES COFFRES" est aussi le nom d'une boite de nuit à Mulhouse.

 

 

14/05/2008

HEMEL-HEMPSTEAD-

Une petite note venue de l'Angleterre profonde.
La ville dans laquelle une de mes filles a jeté les amarres....

HEMEL-HEMPSTAED (80 000 habitants) dans le Hertfordshire, à 45 Km au Nord Ouest de Londres.
Une "ville nouvelle" des années 50. Rien à voir avec une ville nouvelle à la Française. Pas de tours, pas de citées ghettos. Que des zones pavillonnaires disséminées dans la nature autour d'un centre ville trés commerçant.

medium_IMG_6382.JPG

-Campagne anglaise en pleine ville.

medium_IMG_6217.JPG
medium_IMG_6234.JPG

.

-Le canal qui borde Hemel Hempstead.
Ce canal servait à transporter à Londres le charbon extrait dans le Nord de l'Angleterre.

medium_IMG_6202.JPG
medium_IMG_6205.JPG
medium_IMG_6206.JPG
medium_IMG_6210.JPG
medium_IMG_6212.JPG
medium_IMG_6215.JPG
medium_IMG_6218.JPG

L'étroitesse des écluses a imposé le gabarit lilliputien  des péniches.

medium_IMG_6221.JPG
medium_IMG_6222.JPG
medium_IMG_6226.JPG

.

-La ville nouvelle.

medium_IMG_6285.JPG
medium_IMG_6377.JPG
medium_IMG_6379.JPG

.
-La ville ancienne.
En 1940 Madame De Gaulle vint se réfugier des bombardements de Londres avec ses enfants près d'Hemel Hempstead. Les Vieux habitants s'en souviennent.
 Je n'ais pas pu découvrir ce cottage devenu anonyme dans la campagne anglaise..

medium_IMG_6289.JPG
medium_IMG_6290.JPG
medium_IMG_6297.JPG
medium_IMG_6299.JPG

-Déja en uniforme à la maternelle....
Pour lui parler ,le vieux Gaulois Durocasse doit apprendre l'étrange idiome des Angles.....

medium_IMG_6197.JPG
medium_IMG_6247.JPG

 Home sweet home...

Dis donc la mère Mitchell du continent...Ton gazon laisse à désirer.. Sa longueur n'est pas trés "British"!!!!.

medium_IMG_6384.JPG

 

13/05/2008

POST-ART A DREUX-Fabienne RUAUT-LICHET.

Le courrier reçu peut se révéler art.


Une Drouaise, Fabienne RUAUT-LICHET,
 a eu l'idée géniale de demander à des artistes connus de lui envoyer par la postes des enveloppes décorées à leur fantaisie.

Un théme différent est choisi à chaque saison d'envoi.

medium_img6009_postart.jpg
medium_img6009_artpostal2.jpg
medium_img_6009artpostal_4.jpg


Ces enveloppes ont fait l'objet d'une superbe exposition.

medium_IMG_6049.JPG

Voici quelques échantillons par thèmes exposés : 

-Printemps : A toi de voir.....

medium_IMG_6010.JPG
medium_IMG_6015.JPG
medium_IMG_6016.JPG
medium_IMG_6025.JPG
medium_IMG_6027.JPG
medium_IMG_6035.JPG

-Ete : Envie de....

medium_IMG_6009.JPG
medium_IMG_6011.JPG
medium_IMG_6012.JPG
medium_IMG_6037.JPG
medium_IMG_6036.JPG
 
medium_IMG_6045.JPG
medium_IMG_6046.JPG
medium_IMG_6047.JPG
medium_IMG_6048.JPG
medium_IMG_6044.JPG

-Automne : Greffe et metamorphose....

medium_IMG_6018.JPG
medium_IMG_6019.JPG
medium_IMG_6024.JPG

-Hiver : Do not disturb...

medium_IMG_6022.JPG
.
.

A UNE PROCHAINE EXPO POUR D'AUTRES AVENTURES POSTALES........

MERCI A FABIENNE RUAUT-LICHET ET A TOUS SES CORRESPONDANTS TALENTUEUX....

SI VOUS DESIREZ PLUS AMPLES INFORMATIONS SUR L'ART POSTAL VOUS POUVEZ VISITER LES SITES SUIVANTS : 

Lettres d'ailleurs : http://mailartpostal.canalblog.com/archives/2008/04/23/89...

Complétement timbrées : http://www.completement-timbrees.com/actualite/2007_decem...

Insomnies et art postal : http://insomniesetartpostal.blogspot.com/2008/04/recu-de-...

LES SAINTS DE GLACE SONT PASSES....

C'EST L'ETE.
Je peux revenir auprés de mon ordinateur....

Le temps de faire le tour de la bloguerie et en route pour de nouvelles aventures.......
En respectant bien sur, le calendrier hebdomadaire prévu... 

.

 ,

Image Hosted by ImageShack.us

 

 

10/05/2008

HUMOUR TELEVISUEL CANADIEN -2-

INTERLUDE. PIERLOUIM EST ENCORE DE L'AUTRE CÖTE DE LA MANCHE...

MAIS TOUTE VACANCE AYANT UNE FIN . IL REPRENDRA LE MANCHE A BALAI MARDI  PROCHAIN.

.
.
EN ATTENDANT, UN PEU D'HUMOUR TELEVISE DE LA BELLE PROVINCE.

GERARD  D. LAFLAQUE :

medium_laflaque.jpg

 

 Et Dieu créa... Laflaque ! est une émission de télévision québécoise sarcastique qui commente l'actualité par le biais de son personnage principal, Gérard D. Laflaque, père de famille stéréotypé et annonceur de nouvelles irrévérencieux. Conçue par le caricaturiste Serge Chapleau, elle est diffusée sur une base hebdomadaire depuis 2004 par la Télévision de Radio-Canada..

 

Laflaque : Les gros impots :

Laflaque : Les journalistes :

 

Laflaque présente l'IPOD. Hilarant.

09/05/2008

RECLAME D'ANTAN-Les vedettes de 1960 font la pub pour :

PSCHITT !  AMER

medium_IMG_2125.JPG

 

.

medium_IMG_2126.2.JPG
medium_IMG_2128.JPG
medium_IMG_2129.JPG
medium_IMG_2131.JPG
medium_IMG_3207.JPG
Si Geneviève PAGE, Sophie DESMARET, Jeanne MOREAU et Daniele DELORME
48 ans aprés ces photos sont toujours parmi nous,
Ludmilla TCHERINA (en 2004) et Dany ROBIN  (en 1995 )nous ont malheureusement déjà quitté. 
.
(pubs relevées dans Paris match de 1960)

08/05/2008

HUMOUR EN BILLET DE BANQUE-2-

EN INTERLUDE, en attendant le retour de  Pierlouim.

Ayant évolué pas mal d'années dans le billet de banque...je collectionne maintenant les billets humoristiques ou publicitaires.

En voiçi quelques exemplaires :

 .

BILLETS DE BANQUES DETOURNES.

.
.
I-PUBLICITAIRES-B.D-FILMS .

1- Les Pieds Nickeles. (pour la vente d'un de leurs albums).
Recto et Verso.

medium_pieds_nickelés.jpg
medium_pieds_nickelés_2.jpg

2-Pour le film "Pour cent briques, t'as plus rien". d'Edouard Molinaro. (1982). Auteuil , Anémone, Jugnot.

medium_pour_100_briques_t_as_plus_rien._Auteuil_Jugnot_Anémone_Edouard_molinaro.jpg

3- La "Joconde".
Pour le salon des Indépendants - 1993-
"Triomphe du trompe-l'oeil", dessiné par le peintre Jean Monneret.

medium_joconde_1.jpg

4-Un extrait du film "Pour cent briques t'as plus rien ":

A SUIVRE POUR D'AUTRES BILLETS DE BANQUE DETOURNES.


 

07/05/2008

NAUFRAGE SUR UNE ILE DESERTE.

Théme souvent repris dans les années 60 par les dessinateurs humoristes.

"l'ile et son palmier" :

medium_IMG_5534.JPG

-"Non, merci beaucoup, la dernière fois que je suis monté sur un de ces machins là, il a sombré !".

.
.
 

medium_IMG_5535.JPG
-"Ils disent : "Veuillez nous renvoyer le pigeon avec votre situation exacte !"..
.
.
medium_IMG_5536.JPG
-"En tout cas, on peut dire que tu as astucieusement surmonté l'absence de téléphone!".
.
.
medium_IMG_5543.JPG
-"Alors, vous venez avec nous, oui ou non ?.
.
.

.
medium_IMG_5544.JPG
-"J'avance peut'être de quelques minutes, il est 4h21 !".
.
.
medium_homme_cet_inconnu.2.JPG
-"Je crains que nous ne soyons arrivés trop tard !".
,

 

 

06/05/2008

A DREUX LES JEUX FURENT ROIS..

-Comme chaque année Dreux a été envahi pendant un week end par le démon du jeu.

medium_jeu_d_esprit.jpg
medium_IMG_6005.JPG
medium_IMG_6075.JPG
medium_IMG_6076.JPG
medium_IMG_6007.JPG
medium_IMG_6008.JPG

.

-N'oublions pas qu'un des plus grands joueurs d'échec et le premier à écrire des livres sur ce jeu fut un Drouais. François André Danican "Philidor". (1726-1795).
- La médiatèque "l'Odyssée"' a exposé pour l'occasion, les originaux de ces traités sur le jeu d'échec.

medium_IMG_6059.JPG
medium_IMG_6057.JPG
medium_IMG_6054.JPG
medium_IMG_6056.JPG

-Entre autres manifestation une partie "simultanée" de 20 joueurs (contre un) fut organisée..

medium_IMG_6074.JPG
medium_IMG_6073.JPG
medium_IMG_6069.JPG
medium_IMG_6063.JPG

 

05/05/2008

A PARIS PREMIER JOUR DE CHALEUR ESTIVALE.

Dans ma petite escale d'une journée à Paris , j'ai pu profiter de ce dimanche  aprés-midi ensoleillé au Parc de la Villette....

Je vous fait profiter de quelques photos de parisiens et parisiennes prenant enfin le soleil de la capitale, après ce long hiver sans nom......

-A Aimée Césaire....

medium_IMG_6151.JPG

-Vélo,Pic-nic, Bronzing  : Tout y est... Paris Plage c'est dans 3 mois...

medium_IMG_6156.JPG
medium_IMG_6155.JPG
medium_IMG_6160.JPG
medium_IMG_6163.JPG
medium_IMG_6162.JPG
medium_IMG_6166.JPG

-Le cinéma de la Géode en perd la boule.....

medium_IMG_6167.JPG
medium_IMG_6170.JPG

-Un coin fleuri encore tranquille...

medium_IMG_6165.JPG

-La fraîcheur du canal......

medium_IMG_6173.JPG
medium_IMG_6174.JPG
medium_IMG_6175.JPG

 

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique