Chroniques parisiennes et drouaises https://analytics.google.com/analytics/web/?authuser=0#provision/CreateAccount/
logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

30/04/2008

GENDARMES ET VOLEURS

C'était au temps des "Hirondelles".

1960; Bernard Aldebert. Dubout.

medium_aldebertIMG_4830.JPG

 

medium_aldebertIMG_4831.JPG

 

medium_aldebertIMG_4832.JPG

 

medium_aldebertIMG_4834.JPG
medium_aldebert_IMG_4833.JPG
medium_aldebert_IMG_4835.JPG
medium_aldebert_stop_bagnard.JPG
medium_adebert_IMG_3387.JPG
-"Y paraît que si on est pris, il faut dire qu'on est kleptomanes, on nous fait des excuses !".
.
.
medium_dubout_hold_up.JPG

 

 

29/04/2008

LA OU PAISSAIENT LES VACHES...

Je parlais mardi dernier du chemin de ronde du château de Dreux.
Le voici vu d'assez loin.

1-Vers 1910: Une  vache broute  paisiblement dans un pré.

medium_dreux_place_evesham.jpg

.
.

2-Aujourd'hui, au méme endroit.


A la place du pré le long de la rivière Blaise :
Le rond point de la place d'Evesham (Ville Anglaise jumelée avec Dreux).,
le commissariat de Police, Mac do, l'académie de billard et la maison inter génération Godeau .
La vache n'y reconnaitrait plus ses brins d'herbes....

medium_IMG_5903.JPG

 

26/04/2008

GENERIQUES TELE 1960. 2.

INTERLUDE : EN ATTENDANT LE RETOUR DE PIERLOUIM.

GENERIQUE DE L'EMISSION "AGE TENDRE ET TETE DE BOIS" : (Abert Reisner) :

.
.En faisant ma recherche j'ai trouvé cette photo émouvante :

Claude François et Henry Salvador ne sont plus..
Albert Raisner est je pense encore avec nous (86 ans )

medium_age_tendre_tete_i1.jpg

24/04/2008

5-SOUVENIRS BANCAIRES-

UNE ERREUR DE CINQ CENT FRANCS.

.

Un soir comme un autre en 1971, à la succursale de Montmartre  du C.I.C.

Il est cinq heures, la succursale vient de fermer à la clientèle. Le travail n’est pas fini, Au contraire, malgré l’absence des clients, l’ambiance est très studieuse.. Les conseillers peaufinent  leurs dossiers, s’entretiennent avec les services centraux de la banque pour des problèmes administratifs. Le Directeur reçoit des clients importants. Les comptables s’activent pour arrêter la journée comptable.
Avec Riton j’arrête et je vérifie ma caisse….

Il faut faire vite car la voiture du siège va bientôt passer pour récupérer le surplus  de l’encaisse et les documents à traiter par les services centraux…

.

Image Hosted by ImageShack.us

 

Moi, j’ai un gros problème, je n’arrive pas à ajuster ma caisse  J’ai beau  compter et recompter, comparer les bordereaux de remises d’espèces, les chèques payés avec la bande journalière de la « Kingsley » cette machine enregistreuse qui comptabilise toutes les opérations de la journée(Selon les jours, de 150 à plus de 400 clients par caisse), Je ne retrouve pas mes 500 francs manquants.   .

Je commence à m’angoisser.

.

Bientôt six heures. Une voix forte clame :

-«  La voiture arrive ! ».
Cela signifie que la succursale de la rue Ordener vient de téléphoner pour signaler le passage imminent  de la voiture qui maintenant se dirige vers nous.

En catastrophe, je boucle les documents à envoyer au siège en signalant une erreur de 500Francs.

Le coursier surveille par la fenêtre la venue du camion.

-« La voiture est là! »

Il faut faire vite, sécurité oblige.. Le second de succursale ouvre la lourde porte grillagée.

.

Une scène qui semblera surréaliste dans les années à venir :

Deux gros bonhommes en blouse bleue descendent de l’arrière du camion qui vient de se garer sur le trottoir tout prés de la succursale Ils traînent à l’intérieur de la succursale une grande caisse métallique attachée au camion par une lourde chaîne en fer longue de prés de dix mêtres. Le coursier surveille la chaîne  posée sur le sol, afin de prévenir les piétons qui se risqueraient à vouloir passer sur le trottoir... Le second (sous-directeur) de succursale a ouvert la caisse. Il, récupère les documents envoyés par les services du siège. Il enfourne les sacs remplis des documents utilisés dans la journée (Dont les miens, avec mon erreur de caisse de 500F). puis il ferme la caisse avec un cadenas. Les deux gros messieurs prennent la caisse et rentrent dans le camion en ramenant vers eux  la lourde chaîne qui glisse sur le pavé en faisant un bruit d’enfer. Le camion démarre. Le second ferme les grilles et téléphone à la prochaine succursale pour lui annoncer l’arrivée de la voiture.

Ce camion anonyme lesté de sa caisse enchaînée ne circulera plus que quelques mois encore dans les rues de Paris. Il sera vite remplacé par les « Cow-boys » armés de la société Brink’s.

.

Image Hosted by ImageShack.us

.

Bon, il me manque toujours 500 francs dans ma caisse.

Les collègues commencent à rentrer chez eux.

Le Directeur, Monsieur Villette. Vient à de nombreuses reprises  me voir.

-« Alors cette différence ? Vous les trouvez ces 500 Francs ? »

. Mais curieusement. Il me demande :

 «Vous n’avez rien de prévu ce soir ? Pas de restaurant, pas de cinéma ? ».

Je n’ais rien prévu pour ce soir. Il est vrai que j’habite non loin de la succursale. Dix minutes à peine à pied.. Je ne peux pas appeler Françoise avec qui je suis marié depuis quelques mois. En effet le téléphone est un luxe rare en 1971.

Riton le caissier m’abandonne. Il a l’œil malicieux.
–« T’en fait pas, tu va la trouver ton erreur ! ».

La succursale se vide peu à peu de son personnel. Je reste seul avec ma misère. Le Directeur travaille dans son bureau.

Bientôt sept heures. Françoise doit s’inquiéter……

.

Soudain le Directeur sort de son bureau, un sac à la main.

Il le pose avec fracas sur le guichet.

-«Tenez les voilà vos cinq cents francs !».

Je suis complètement  ébahi, les yeux écarquillés devant ce sac en toile de jute. Et oui ; il s’agit bien d’un sac contenant cinq cent pièces de un francs soit, bien sûr cinq cent francs.. 

-« Maintenant, que nous sommes seuls dans la succursale. Je peux tout vous dire. »

Il passe le portillon à double battant et se retrouve derrière le guichet. Il me montre le petit coffre qui se trouve derrière la place du caissier, dans son dos.

-« Cet après-midi, vous êtes descendu à la salle des coffres pour vous ravitailler en billet.,

Vous avez bien sûr fermé votre caisse ».
(Cette caisse dissimulée par le guichet  et placée devant le caissier se bascule horizontalement pour se fermer. En cas de problème, le caissier peut fermer cette caisse en actionnant  une pédale au pied ou en appuyant  sur  un bouton placé sous son bureau .Le fond de la caisse s’ouvre et tous les billets tombent pêle-mêle par un conduit directement dans un coffre situé en dessous dans la salle des coffres).

-« Mais vous avez oublié de fermer votre petit coffre dans lequel sont stocké les pièces de monnaie. Je n’ai eu qu’à me servir. J’ai pris ce sac comme aurait pu le faire tout auteur de hold-up »

-« Je vous rends le sac. Demain je signerai une pièce pour annuler la déclaration d’erreur de caisse. L’incident sera clos. Que cela vous serve de leçon.. Il y va de votre sécurité.. ».

Il va sans dire que suis rentré à la maison en courant pour rassurer Françoise inquiète.

Le lendemain. Riton m’a sourit en me disant

-« Tu vois, tu les as retrouvé tes 500 francs ! »

.

.

 Image Hosted by ImageShack.us

.

.

Un peu plus tard je ferai une vraie erreur de caisse. Mais cette fois ci, dans l’autre sens.
Un soir je trouvais 1000 francs en trop dans ma caisse. Probablement 11 liasses de 10X100 passées inaperçues dans un paquet de 10 000 francs. J’ai contacté par téléphone les deux  ou trois personnes m’ayant déposé de telles sommes. Aucune ne m’a déclarée avoir un trou de 1000 f dans sa propre caisse.  Mais j’ai bien l’impression que ces mille francs en trop provenaient de la remise de la recette journalière d’une pharmacie. Comme j’avais en quelque sorte sans le vouloir escroqué un client, l’Inspection Générale est venue faire son enquête. Mais  personne n’ayant  réclamé cette somme, les 1000 f sont repartis à la caisse centrale.

 Ma carrière de caissier continuera, encore deux ans de façon sporadique  avant que je  rejoigne les services centraux.

.
.
.

PS : Je n’ai pas trouvé trace sur la toile des machines à calculer et enregistreuses « Kinsley » (Attention, j’écris de mémoire phonétique). Si un blogueur  peut me renseigner à ce sujet, je suis preneur.

23/04/2008

AU SPECTACLE

HUMOUR D'ANTAN- 1960. SINE, SEMPE, SHON DAY.
,
 
medium_IMG_5733.JPG

-"Quel âge peut-elle avoir ?."

.
.

medium_day_3.JPG

-"Je ne pardonnerai jamais le "bravo" quand le ténor est tombé dans la fosse d'orchestre...!".

.
.

medium_sempé_théatreIMG_3923.JPG

-"Pas terrible, la mise en scéne !".

.
.

medium_sempé.JPG

 

medium_beatlesIMG_3922.JPG

-"Et maintenant, une berceuse de Brahms !"..
.
.

medium_monde_du_spectacle.JPG

-"Quand je me suis fait chrétien, je ne savais pas que j'allais entrer dans le monde du spectacle !".

.
.

medium_zsine_pompiers_ballet.JPG
-"Faites comme les autres, improvisez un ballet, il ne faut pas que le public se doute de quelque chose".

22/04/2008

LE CHEMIN DE RONDE DU CHATEAU DE DREUX.

Voici ce que jécrivais dans ma note du 23 Mars 2007:

medium_medium_chemin_de_ronde_1.2.jpgVoici des photos anciennes  du chemin de ronde.medium_medium_chemin_de_ronde_2.4.jpg
Ce chemin était à l'origine le haut des murailles du chateau féodal détruit par Henri IV avant de se faire baptiser roi à Paris.
En effet, les Drouais supportaient le Duc de Guise,  autre  prétendant au trône de France. .
La révolution a continué le travail de destruction et l'érosion fait en ce moment le reste...
Ce chemin qui dans mon enfance était la promenade préférée des Drouais est malheureusement fermé au public.
Sa réhabilitation et sa réouverture seraient les bien venues.

.
.
Exceptionnellement, pour deux  jours ce chemin de ronde a été réouvert au public à l'occasion des Naturalies (Voir ma note de mardi dernier, 15 Avril). 
Ce chemin de ronde qui surplombe la ville est d'habitude interdit au "public" car certains énergumènes lancent pierres et autres objets divers dans les jardins, cours et sur les toits des maisons en contre bas....

.
.
-LE CHEMIN DE RONDE AUJOURD'HUI :

-l'Entrée, au bas du "Château".

medium_IMG_5815.JPG
medium_IMG_5816.JPG

.

.

-L'échauguette, qui m'impressionnait quand j'étais gamin. J'y grimpai pour y voir la ville mais aussi pour y lancer des flêches imaganaires sur un ennemi encore plus invisible.

medium_IMG_5818.2.JPG

-Maison "dite de l'évêque", qui reçoit la famille d'Orléans lors de cérémonies familliales (mariages princiers, enterrements, baptèmes... etc...)

medium_IMG_5821.2.JPG
medium_IMG_5824.2.JPG
medium_IMG_5825.JPG
medium_IMG_5826.JPG
medium_IMG_5888.JPG

.

;
- Chemin de ronde :

medium_IMG_5885.2.JPG
medium_IMG_5882.JPG
medium_IMG_5827.JPG

-Vues sur la ville.

medium_IMG_5834.JPG
medium_IMG_5835.JPG

-Arrivée sur la chapelle royale (Qui, entre autres, contient les sépultures du Roi Louis Philippe, de sa femme, et du Comte de Paris, mort il ya peu...) 

medium_IMG_5840.JPG
medium_IMG_5847.2.JPG
medium_IMG_5848.JPG

 

19/04/2008

PIERLOUIM AUX "ABONNES ABSENTS." POUR TROIS SEMAINES

Je m'éloigne pour trois semaines de mon ordinateur..

 

Image Hosted by ImageShack.us

Blog 50 a pour mission d'envoyer les mardi, mercredi, jeudi et samedi à 18 heures les notes  habituelles :

sur Dreux, l'Humour d'antan et les souvenirs bancaires.....

Image Hosted by ImageShack.us
 

Je viendrai probablement faire un petit coucou vers le 4 ou 5 mai .

Retour prévu le 12 Mai 2008.

18/04/2008

PIERRE DESPROGES AURAIT 20 ANS DE PLUS.

Il y a juste 20 ans, le 18 Avril 1986, la pendule de Mr Cyclopéde arrétait son tic-tac . Pierre Desproges était mort. Etonnant, Non ?...

medium_desproges.jpg

Pierre Desproges  né le 9 mai 1939 à Pantin. Il part pour 24 mois en Algérie, dont il garde un souvenir exécrable. Ne medium_desproges4.jpgsachant que faire de sa vie, il fait  des comptes-rendus de courses hippiques à Paris Turf.

Il devient journaliste à l'Aurore. Son chef de service,  apprécie ses brèves insolites à l'humour acide, et il devient rédacteur de ce qu'il appelle la rubrique des Chats écrasés. Jugé un peu trop caustique, il évite son licenciement grâce à Françoise Sagan qui n'achètemedium_desproges_3.jpg l'Aurore que pour la rubrique de Desproges. Il devient chroniqueur dans l'émission télévisée Le petit rapporteur. Sa prestation dans cette émission dominicale de Jacques Martin, au côté de son complice Daniel Prévost demeure gravée dans l'esprit des amateurs dhumour noir et de cynisme

.
.
.
.

Il participe ensuite à plusieurs émissions de radio sur France Inter :

  • En1978/79, il anime en compagnie de Thierry Le Lurron l'émission hebdomadaire les Parasites sur l'antenne.

  • En 1980 et 1981, il participe à Charlie Hebdo avec une petite chronique intitulée Les étrangers sont nuls.
  • 1980/1983, il est le procureur du Tribunal des Fagrants délires en compagnie de Claude Villers et de Luis Rego.. Ses féroces réquisitoires commencent invariablement par son célèbre : « Françaises, Français, Belges, Belges, public chéri, mon amour » pour se terminer par une sentence sans appel : « Donc l'accusé est coupable, mais son avocat vous en convaincra mieux que moi ».


Pierre Desproges - Réquisitoire
envoyé par GrOuMe

    • Il anime en 1986 une chronique quotidienne intitulée Chronique de la haine ordinaire, où il s'en prend aux sujets le faisant bouillir, à travers des coups de gueule d'une ou deux minutes environ.

    Il assure également sur FR3, entre 1982 et 1984 (100 émissions), une chronique intitulée La minute nécessaire de Monsieur Cyclopéde.

  • Sur les conseils de Guy Bedos, il est également monté sur scène en 1984/86..

    Il est mort d'un cancer le 18 avril 1988 et est enterré au cimetière du Pére Lachaise à Paris,  juste en face de Michel Petrucciani  et non loin de Frédéric Chopin..

  • « On peut rire de tout, mais pas avec tout le monde. »
  • medium_desprogesIMG_5717.JPG

 FAISONS UN RËVE : Et si les trois grands comiques des années 80: Thierry Le Luron, Coluche et Pierre Desproges nous revenaient du Paradis ?...
Ils ne seraient pas si vieux cette année 2008 , Thierry Le Luron (56 ans), Coluche (64 ans) et  Pierre Desproges (69 ans).
Cela ferait un trio de choc : Leur humour ne manquerait pas de sujets actuellement.......

.
.
Aller, vous prendrez-bien un peu de rab......

LE LURON -DESPROGES :

 

17/04/2008

-4-SOUVENIRS BANCAIRES.

LE CAISSIER "RITON".

Dans ma note sur jacques Fabbri je racontais mes débuts en 1971 comme guichetier à la succursale bancaire  de Montmartre et évoquais le caissier «Riton ».

«Riton « un personnage « hors norme » que je ne rencontrerai plus jamais dans ma carrière bancaire.

 La fin d’une époque… ;

 

Gendarme à la retraite, Riton, fait donc une seconde carrière à la banque, qui d’ailleurs se termine. Il partira dans quelques mois à la retraite. Il n’est pas le seul ancien militaire à avoir une fonction  dans la banque. Mais peut être le seul comme caissier. Les autres officient plutôt au service du personnel ou dans les grandes entités du siège pour encadrer les nombreux employés souvent très jeunes (entrés à 15 ans après le certificat d’études), nécessaires pour le traitement des chèques, des effets de commerce ou des titres. Car tous ces travaux exigent encore de très nombreuses manipulations manuelles. Le siège de la banque présente dans beaucoup d’endroits, encore, des aspects d’usine travaillant à la chaîne. Avec une discipline presque militaire exercée  par de nombreux  petits chefaillons. Heureusement, avec mon BTS de gestion, il m’a été proposé d’apprendre le métier sur le tas en agence avant de suivre la formation interne.

.

 

 

medium_moretti_oeuvre20.2.jpg

.

.

Bon revenons à notre « Riton ».
C’est un homme de près de soixante ans, légèrement  grassouillet, très soigné sur lui cheveux blancs coupés court. Vêtu d’une large blouse blanche. Il porte des lunettes en écaille, qu’il en lève pour en mâchouiller les branches quand il  discute avec quelqu’un.

Je suis en quelque sorte son « apprenti », je  le seconde, et le remplace au moment du déjeuner…C’est un bon instructeur, de bon conseil. Mais il garde jalousement certaines prérogatives. .Comme par exemple, en se réservant les clients qui donnent de bons pourboires ou avec lesquels il a des affinités. Comme le peintre Moretti ou le réalisateur Marcel Carné et son ami Roland Lesaffre.

Riton  va déjeuner le midi à la cantine des studios de cinéma et de télé Pathé, rue Frankeur, juste au –dessus de la succursale. Mais, il n’a jamais voulu y emmener qui que soit de la succursale…

Je vais déjeuner avec les autres jeunes dans un petit bistrot de la Rue de la fontaine du but. Il m’arrive aussi  de fréquenter la cantine des postiers de la centrale de tri de la poste de la rue Duc…Il m’en restera de bons souvenirs.

Riton habite Sarcelles. Il y est d’ailleurs, je crois, Conseiller municipal.. Il habite le vieux Sarcelles. La cave de sa maison, nous dit-il, date du temps des templiers….Un énorme contraste avec les grands ensembles que l’on vient juste de construire à Sarcelles « ville nouvelle ».

.

medium_moretti_oeuvre50.3.jpg

.
------------------------------------------------------------------
.

Deux anecdotes sur Riton :

.
.
-1-Un jour, Riton et moi étions en froid avec la Direction
de l’agence.
Je ne me rappelle plus le motif exact : .Une histoire de procédure, d’horaire, de remplacement le midi  ou de dates de congés…

-« Attends voir, j’ai un moyen pour les embêter »

Me dit Riton en mâchouillant sa branche de lunette.

-« Passe moi le règlement de sécurité caisse. »

Je lui donne le bouquin qu’il ouvre et étale sur le guichet devant lui.

-«A partir de maintenant on applique le règlement à la lettre »

Les clients habituels connus et reconnus, se voient réclamer leur pièce d’identité comme le règlement l’exige, Nous prenons le temps de noter les numéros des cartes, de téléphoner aux autres succursales pour avoir leur accord de payer  un chèque hors place, comme le règlement le prévoit ,et bien d’autres tracasseries sécuritaires.

Devant les clients interloqués, Riton réponds en montrant le bouquin :

-« Moi je suis un ancien militaire, je ne  pense pas, je n’applique que  le règlement, rien que le règlement »..

Au bout de quelques minutes, une queue d’une bonne trentaine de personnes commençant à s’énerver et bruyantes s’est formée devant notre guichet et le livre du règlement ouvert à leur attention. Les protestations commencent à fuser de toutes parts.

D’un coup, la porte de la Direction s’ouvre, et de loin le Directeur nous fait signe.

-« D’accord, j’accepte votre demande, Monsieur Henri mais arrêtez votre zèle intempestif ».

Je verrai toute ma vie le sourire en coin de victoire que m’adresse Riton en refermant et en le rangeant dans son tiroir le fameux règlement. Très, vite en reprenant nos habitudes de  petites infractions au règlement, la queue d’attente se résorbe et tout rentre dans l’ordre….
.
.

medium_morettioeuvre32.2.jpg

.
.

 

-----------------------------------------------------.
.

-2- Lorsqu'il descend l'escalier qui mène à la salle des coffres, j'entends souvent râler Riton : 

- « Ces marches sont glissantes, un jour quelqu’un va s’y casser la binette. J’ai téléphoné plus d’une fois au service du matériel pour qu’ils  y  installent  un tapis. Ils n’en n’ont rien à faire ; Ils ne  sont toujours pas venus !  ».

Il continue en disant :

-« Un jour un de nos vieux client s’y fracassera le col du fémur, y verront ce que cela leur coûtera ! »

 

Un soir la journée terminée, Riton, sa caisse sous le bras, avec un ou deux sacs de pièces de monnaie descends à la salle des coffres pour mettre à l’abris pour la nuit son encaisse du lendemain.

Resté au guichet, j’entends d’un coup, un grand bruit, un hurlement…
Riton est tombé dans l’escalier aux marches glissantes. Impossible de le lever. Appel aux pompiers qui l’emmènent à l’Hôpital. Genou abîmé, épanchement de synovie.

Je ne reverrai plus Riton. Il va prolonger son arrêt maladie et partira ainsi à la retraite sans tambour ni trompette.

.

Curieux. : Dés le lendemain de cette chute malencontreuse, le service du matériel fera installer un tapis anti-dérapant sur les marches de cet escalier dangereux...

 

.

* Oeuvres de Raymond Moretti, (1931-2005) client "privilégié de Riton.

medium_moretti_petit-journal.jpg

.
-----------------------------------------------.
.
.
medium_carne_1.jpg.P.S. Marcel Carné apparaît dans ces souvenirs :. Le grand réalisateur de nombreux  films inoubliables, comme « Quai des Brumes », « Hôtel du Nord », « le jour se lève » ou « les enfants du Paradis », Films souvent écrits avec Jacques Prévert.

.
.
.

 

 

medium_carne_antonioni.jpg
Marcel Carné John Ford, Roland Lesaffre 1973.

 

 

 

Marcel Carné est décédé en 1996. Il est enterré dans le tout petit cimetière Saint Vincent qui se trouve juste en face de la succursale bancaire, de l’autre côté du square Constantin Pecqueur .

 

16/04/2008

LES MEMOIRES DE GAZELLE.

Un petit coucou à notre charmante Gazelle  du blog :

 http://gazelle.hautetfort.com/

 

J'ai retrouvé dans mon fatras Drouais un vieux bouquinmedium_medium_sapeur.jpg
écrit et dessiné par Christophe.

Vous savez bien le papa du sapeur CAMENBER.

Je n'ais pas trouvé la date exacte de ce livre pour enfants.
Mais il doit dater des années 1900.....

L' histoire d'une dame porcine qui sauve un petit d'humain
et qui pour cela n'est pas transformée  en boudin... 

.
.

medium_gazelle_1.jpg
medium_gazelle_2.jpg
medium_gazelle_3.jpg
medium_gazelle_4.jpg
medium_gazelle_6.jpg
medium_gazelle_7.jpg
medium_gazelle_10.jpg
medium_gazelle_13.jpg
medium_gazelle_14a.jpg
medium_gazelle_14.jpg
medium_gazelle_16_fin.jpg

.
.
.
Un autre coucou :medium_gazelle_17.2.jpg
A Ellie la blogueuse castelroussine :

Ce bouquin appartenait
au Lycée de Chateauroux.
Etonnant non?.....

15/04/2008

LES TROISIEMES NATURALIES A LA CHAPELLE ROYALE DE DREUX.

Pour la troisième année consécutive, la ville de Dreux  organise  une exposition florale étonnante baptisée les Naturalies, qui s'est tenue les 12 et 13 avril à la Chapelle Royale de Dreux.

medium_IMG_5896.JPGL'occasion unique pour les visiteurs de revivre un moment d'histoire et de découvrir, grâce à cette manifestation champêtre, un parc romantique, ordinairement fermé au public, qui fut commandé par Louis-Philippe au moment de la construction de la nécropole royale.

Cette manifestation célébrant le début du printemps, sur le site de la chapelle royale qui domine la ville et ses alentours, réunit une quarantaine de professionnels du milieu horticole, rural et para-agricole, pour les amoureux de jardins
 
Au menu de ces deux journées, découvertes de fleurs et plantes singulières, d'essences rares, de produits biologiques et du terroir, de mobiliers de jardin, d'œuvres d'art,  sans oublier les astucieux conseils d'entretien et idées déco prodigués par les professionnels. Les Naturalies sont l'opportunité d'échanger avec de vrais connaisseurs et de repartir avec les mains vertes ! En bref, l'indispensable point de rencontre eurélien pour tous les amoureux des jardins.
.
.
.
- La chapelle Royale. 
medium_IMG_5851.JPG
medium_IMG_5858.JPG
medium_IMG_5852.JPG
medium_IMG_5853.JPG
 
-Les peintres amateurs du DAL (Dreux arts loisirs).
medium_IMG_5857.JPG
medium_IMG_5856.JPG
medium_IMG_5860.JPG
.
.
-Les plantes.
medium_IMG_5859.JPG
medium_IMG_5862.JPG
medium_IMG_5864.JPG
medium_IMG_5865.JPG
medium_IMG_5866.2.JPG
medium_IMG_5868.JPG
-Visite de la municipalité.
medium_IMG_5870.JPG
medium_IMG_5873.JPG
.
.
medium_IMG_5847.JPG
-Exceptionnellement, le chemin de ronde fermé depuis prés de vingt cinq ans,
était ouvert medium_IMG_5885.JPGpour permettre d'accéder , venant de la ville,
 directement à la chapelle Royale par ce chemin pittoresque...
.
Je vous montrerai cela mardi prochain....
dans ma chronique Drouaise....
 

12/04/2008

PARIS D'HIVER-9-PORT DE LA BASTILLE.

AU CONFLUENT DU CANAL ST MARTIN ET DE LA SEINE :

LE PORT DE PLAISANCE DE PARIS ARSENAL.
12ème arrondissement de Paris.

.
.

Dans des notes précédentes nous nous promenions sur le canal St Martin à "découvert." ...
Le voici arrivé aprés un long parcours en "tunnel" à sa rencontre avec la Seine. 

1- Vu du pont d'Austerlitz : la sortie du canal St Martin.

medium_bastilleIMG_5418.2.JPG

2 Vue du pont d'Austerlitz. Vers l'aval.

medium_bastIMG_5420.JPG

3-Vue du Pont Austerlitz vers l'amont : 

medium_bastIMG_5424.JPG
medium_morgueIMG_5425.JPG

4- Méfiez de ce vieux bâtiment en brique rouge.
 On y rentre souvent les pieds devants.
On voit souvent  cet endroit dans les feuilletons télé policiers parisiens .
S' y trouve de doctes praticiens  en blouse blanche qui récitent des poèmes ou racontent des blagues ,le bistouri à la main devant de braves macchabées qui essayent vainement de dire comment ils ont été occis.
Il s'agit bien sûr, de  "L'Institut médico-légal" plus connu sous le nom de "morgue".

medium_morgue_IMG_5423.JPG

5-Dernière écluse du canal St Martin avant la Seine.

medium_bastIMG_5430.JPG
medium_bastIMG_5433.JPG
medium_bastIMG_5434.JPG
medium_bastIMG_5436.JPG

6-Au dessus passe le métro.

medium_bastIMG_5426.JPG
medium_bastIMG_5432.JPG

7-Le Port de plaisance.  

medium_bastIMG_5427.JPG
medium_bastIMG_5429.JPG

 

8-La capitainerie.

medium_bastIMG_5437.JPG

9-Le bassin et les bateaux.

medium_bastIMG_5438.JPG
medium_bastIMG_5440.JPG
medium_bastIMG_5442.JPG
medium_bastIMG_5445.JPG

10-Le départ (plus exactement l'arrivée) du canal St martin pour un bon kilomêtre de tunnel.

medium_bastIMG_5446.JPG

11-Au dessus, veille le génie de la Bastille.

medium_bastIMG_5447.JPG

1

11/04/2008

Une cancatrice agenaise.

BEATRICE URIA-MONZON. 

Dans sa note de jeudi 3 avril notre sympathique Pimprenelle nous dit son admiration pour la talentueuse Beatrice Uria-Monzon.

http://hommageapimprenelle.blog50.com/archive/2008/03/16/...


 Venue à Agen en septembre 2007  cette lumineuse mezzo a laisser à Pimprenelle un souvenir inoubliable.....
-Je comprends Pimprenelle qui était deçue de ne pas pouvoir intégrer de musique à sa note.

 

-Voici une courte biographie :  

Née à Agen, fille de Antonio Uria-Monzon, peintre et portraitiste réputé , Béatrice Uria-Monzon étudie le Chant et l'Histoire de l'Art à Bordeaux avant d'entrer au CNIPAL de Marseille en 1984 ; elle perfectionne sa formation musicale à medium_uria-monzon.jpgl'Ecole d'Art Lyrique de l'Opéra National de Paris et débute rapidement sur les plus grandes scènes françaises 

Après ses débuts dans le rôle de Carmen à l'Opéra Bastille en 1993 (repris en 1994, 1997, 1998 et 1999), elle aborde très vite une carrière internationale. Elle travaille avec les plus grands chefs .. 

On a pu l'entendre dans de nombreux rôles tels que Chérubin (Les Noces de Figaro), Mignon , Béatrice (Béatrice et Bénédict), Dorabella (Cosi Fan Tutte), Léonore (La Favorite), Dulcinée (Don Quichotte)... Elle s'est surtout fait remarquer par ses interprétations de Marguerite (La Damnation de Faust), Charlotte (Werther) et Carmen bien sûr, mais aussi dans le répertoire italien avec Fenena (Nabucco) et Eboli (Don Carlos), rôle qu'elle reprendra à Houston et Genève. En octobre dernier, elle a abordé le rôle de Dalila (Samson et Dalila) à Zürich.

Parallèlement à l'opéra, Béatrice Uria-Monzon chante le répertoire de mélodies avec orchestre  ainsi que l'oratorio , la mélodie française , accompagnée en particulier par l'orchestre de chambre Carpe Diem.


 

-Voici une éblouissante  Carmen.

10/04/2008

3-SOUVENIRS BANCAIRES-

 JACQUES FABBRI.

1971. Succursale BP Montmartre du C.I.C. Avenue Junot. Paris XVIIIème arrobissement.

Un mardi matin comme les autres. Quelques minutes avant neuf heures. Je m’active derrière le guichet à préparer ma caisse. Je suis tout nouveau caissier de banque. A peine six mois d’ancienneté. Le caissier principal « Riton » un ancien gendarme, prés de la retraite m’aide et me prodigue donne encore quelques conseils.

Nous portons tous deux une blouse blanche car le métier de caissier est un métier manuel salissant. Un sac de 500 pièces de un franc pèse un peu plus de 4kg. Nous ne les comptons pas, nous les comparons avec un sac témoin. Et c’est juste. Ma belle blouse blanche le lundi matin  bleuit au fil des jours.. Car nous utilisons pour les reçus de caisse des imprimés en plusieurs exemplaires carbonés. Nous donnons l’original au client et gardons le double avec le carbone. Je ne sais pas comment il fait Riton mais  sa blouse reste étonnamment blanche, ce qui fait très vite un contraste saisissant avec  la mienne maculée. Le vendredi  je restitue à la laverie par le camion du soir, une blouse qui a viré ostensiblement au bleu violet. Notre seule coquetterie reste la cravate obligatoire.  Nous utilisons chacun une calculatrice électrique qui enregistre les retraits et dépôts en imprimant une bande de papiers, qui le soir venu mesure plusieurs mètres de long. Le résultat donné par ce ruban doit correspondre au contenu de la caisse…Mais je reparlerai de tout cela...

.

Ca y est, il est pile neuf heures. Le sous-directeur ouvre la lourde porte grillagée. Il y a une seconde porte. Mais ce mini sas n’est pas sécurisé. Les premiers clients entrent en trombe dans la succursale, comme un essaim d’abeilles qui s’égaille  dans toute les directions.. La succursale devient d’un coup bourdonnante. A la caisse, nous recevons les commerçants du quartier, qui viennent, pressés, avant d’ouvrir leur boutique, nous remettre la recette de la veille, espèces et chèques, et surtout pour se munir en rouleaux de pièces de monnaies.

.

Soudain, la porte est bousculée bruyamment. Une voix tonitruante éclabousse  le bourdonnement encore discret de ce début de matinée :

-«  Bonjour M’essieurs-Dames.! »

Une odeur chaude et  poivrée de tabac oriental envahit par volutes la succursale.

Un colosse ébouriffé à la moustache en balai brosse, une énorme pipe au bec, envahit l’espace et s’avance en grandes enjambées vers la caisse.

 

Il s’agit de Monsieur FABBRICOTTI, plus connu sous le nom de jacques  FABBRI, l’acteur, metteur en scène  ancien chef d’une troupe de théâtre..

medium_fabbri_jacques02.jpgNous le savons, nous l’attendons, chaque mardi matin, il passe nous voir avant de partir à la campagne. En effet, il joue en ce moment au théâtre Fontaine, une pièce de Jean CAU « Pauvre France ». Et comme le jour de relâche se trouve être le mardi soir, il part le mardi matin dans sa maison de campagne jusqu’au mercredi après midi. Il est accompagné de son épouse Claudine COLAS qui joue avec lui dans la même pièce.  

Nous l’aimons bien Monsieur Fabbricotti. Il raconte avec sa voix et sa verve inimitables  des histoires interminables ponctuées de rires énormes et de généreuses bouffées de ce tabac à l’odeur si forte et parfumée que je n’ai jamais connu ailleurs.

.Il faut dire aussi,: il lui arrive de laisser quelques pourboires généreux…

Le temps semble s’arrêter, tout le monde écoute ce conteur farceur, les collègues sortis de leur bureau, les medium_fabbri_pauvre_france_2.jpgclients devenus soudain patients et heureux de faire la queue.

Quand, monsieur Fabbri est reçu dans le bureau du Directeur, malgré la porte fermée on entend, fait extrêmement rare, le patron rire aux éclats.. . Le patron, sympa, s’il s’en souvient,  nous raconte les histoires après le départ de Jacques Fabbri.

.

Parmi d’autres, un exemple des fascéties de Jacques Fabbri :
Un mardi matin, donc, Jacques Fabbri, arrive avec sa femme et son extravagante bouffarde. Il passe difficilement la porte de l’agence car il porte trois cannes à pêche en bambous longues de plus de deux mètres. Sa femme porte avec précaution un énorme sac,  peu lourd mais dont le contenu semble être fragile. Voyant mon étonnement. Il me dit :
-« Voyez vous jeune homme, je viens d’acheter tout cela chez le marchand d’articles de pèche non loin d’ici  Dans ma maison à la campagne il y a des fenêtres velux haut perchées. Avec ces cannes en bambou je peux les ouvrir ou les fermer sans monter sur un escabeau »

Son épouse ayant posé délicatement l’énorme sac sur le guichet, il l’ouvre et me montre trois aquariums ronds de différentes tailles ;

-« Et  ces aquariums,  je m’en sers comme saladiers. »

Il empoigne sans ménagement le plus grand des ronds  bocaux devant sa femme effrayée, persuadée d’un bris imminent de verre. Il me démontre gestes à l’appui qu’il est très facile de touiller la salade à l’intérieur  sans faire tomber une feuille  à l’extérieur. Tout naturellement , cette démonstration digne d’un camelot de talent se termine en fou rire général….

medium_fabbri_jacques01.jpg

Jacques Fabbri, fut un des rares artistes sympathiques et naturels que j’ai connu dans mon parcours bancaire. Les autres avaient plutôt une méfiance congénitale devant le « banquier » et une totale insouciance voir un mépris obtus devant les dures réalités matérielles et  financières….

 

Désormais, voyant un brave poisson rouge tourner bêtement en rond dans son bocal, je ne peux m'empécher d'y voir à la place la salade remuée par Jacques Fabbri...

PETIT TOPO SUR :

JACQUES FABBRI :

Né le 4 juillet 1925 à Paris, Jacques Fabbricotti, fils de décorateur et petit-fils de sculpteur, envisage de poursuivre des études d’art décoratif ou de diriger un orchestre.
Il entreprend cependant des études de droit  avant de succomber à l’attrait des planches.
En 1947, il entre à l’école du Vieux Colombier, et débute sur cette même scène,  dans “Lucienne et le boucher” de Marcel Aymé.

medium_40045.jpgIl rejoint ensuite la compagnie Georges Vitaly  puis la compagnie Marcel Marceau, en 1952, avant de créer sa propre troupe en 1953 avec Raymond Devos et Claude Pieplu.
 Il y interprète de nombreuses pièces :les “Les Hussards” (1953), “La Famille Arlequin” (1955), “Jules” (1956), “Misère et noblesse” (1957), “Je veux voir Mioussov” (1965) et “Un Chapeau de paille d’Italie” (1970).
En outre, Jacques Fabbri diversifie ses activités théâtrales en dirigeant le Centre Dramatique du Sud-Est d’Aix-en-Provence de 1963 à 1964 ou en mettant en scène “Le Songe d’une nuit d’été” de Shakespeare à la Comédie Française 

 Après la dissolution de sa troupe, il participe à différentes pièces telles que “Pauvre France” (1971), “La Bande à Glouton” (1974), “Le Scénario” (1976), “Feu Toupinel” (1980), “Le Légataire universel” (1981), “L’Étiquette” (1983), “Le Malade imaginaire” (1990) et “La Nuit des rois” (1996).

Pour ses débuts au cinéma, il intègre la bande de copains évoluant dans le Saint-Germain-des-Prés d’après-guerre dans RENDEZ-medium_fabbri5628.jpgVOUS DE JUILLET. Dès lors, Jacques Fabbri prête sa bonhomie naturelle et son allure joviale à des personnages débonnaires, parfois forts en gueule mais serviables et fidèles en amitié.

Il s’adapte avec facilité aux professions et situations sociales les plus variées : homme d’affaires (LA BANQUIÈRE)
, commissaire (SIGNÉ FURAX), journaliste (BOBOSSE), il incarne également le frère de Jeanne d’Arc dans DESTINÉES. 
En 1981, sa prestation la plus nuancée, celle du policier ambigu et corrompu de DIVA.
Présent à la télévision dès 1952, Jacques Fabbri y interprète notamment “ “Schulmeister, espion de l’empereur” (1971) medium_fabbri_schulmeister.jpg
et “La Mort aux truffes” (1989).
Jacques Fabbri est également l’auteur, avec André Sallée, de “Clowns et farceurs”, ouvrage consacré au cirque et aux clowns (1982).
Marié à la comédienne Claudine Collas, il meurt le 24 décembre 1997 à Tourgeville (Calvados).

.
.
.
.
-Un téte à téte savoureux avec Micheline Dax dans la pièce "Interdit au public."

-Un gag trés court du fim "La Belle américaine ":

ppppppp




09/04/2008

EN NOIR ET BLANC

AVEC UN ZEST DE COULEUR.

AL.I., Bernard Aldebert, Bosc et Trez. (Match 1962).

medium_coual_1.JPG

-"Il a du avoir des débuts difficiles!."

.
.

medium_coualdebert_toreauxIMG_4002.JPG

 

medium_couIMG_4882.JPG

 

medium_coutrez_1.JPG

 

medium_coutrez_2.JPG
medium_coutrez_rouge_1.JPG
medium_coutrez_rouge_2_mariano.JPG
 -"Louis Mariano est encore passé à la télè !."
.
.
medium_coutrez_rouge_feu.JPG
-"Et dire que je n'ai plus de rouge !."

08/04/2008

BIENVENUE cheu nou... à Dreux..

A Dreux aussi, autrefois, il y eut un patois, un accent particulier.
Dans mon enfance, dans les années soixante, quelques vieux Drouais parlaient encore un français d'Ile de France....
Mon parain, par exemple prononçait Dreux un peu comme Dreuille.

Charles Maillier (1886-1970) fut l'historien et le conservateur de l'ancien Dreux dans la première partie du siècle passé.... 

Charles Mailler, outre de nombreux ouvrages sur l'histoire locale et des pièces de théatre écrivit quelques recueils de poèmes et contes en patois drouais...

Je vous propose un poème de son recueil "sous l"caloquier".. (Sous le noyer)

medium_sous_l_cal_1.jpg

Je pense que vous pourrez le lire sans difficulté.

.
.
Juste quelques précisions avant de lire cette histoire de salades sur le marché de Dreux.

La semaine dernière, je vous parlais du marché de dreux peint par Frank Will.
Il s'agissait du marché aux textiles, place Métézeau.
Le marché aux produits alimentaires se trouvait place Rotrou.

medium_dreux-marché_rotrou.jpg

Dans les rues autour de  cette place avait lieu le marché aux "petits paniers".
Des personnes modestes venaient vendre le produits de leur jardin (fruits et légumes de saison, oeufs, poulets, lapins etc).
Ces marchandises étaient présentées dans des paniers en osiers posés à Même le sol sur les trottoirs.(comme on le voit sur cette carte 1900)

medium_Dreux-marché_rotrou_2.jpg

Dans les années.cinquante, une des  tantes de ma mère habitant le petit village de Serville (12 kilométres de Dreux ) se rendait chaque lundi matin au marché de Dreux, par le train, pour vendre la modeste récolte de son jardin.
Elle été agée de plus de sointe-dix ans à lépoque.
Elle arrivait  Place Rotrou avec deux gros paniers à chaque bras remplis de salades, pommes, oeufs etc...
Le midi, ayant vendu le contenu de ses paniers elle venait chez mes parents pour déjeuner.
Moi je l'aimais bien la Tante Berthe, car elle me ramenait toujours quelques bonbons d'en ville.
Elle parlait avec un patois Drouais complêtement disparu maintenant.
Puis elle repartait chez elle par le train, toujours avec ses deux paniers qui, cette fois, contenaient de menus achats faits sur le marché.

Voici donc le texte de Charles Mailler. (J'ai l'impression d'entendre  la tante Berthe raconter son marché du matin) :

medium_sous_l_cal_2.jpg
medium_sous_l_cal_3.jpg
medium_sous_l_cal_4.jpg
medium_sous_l_cal_5.jpg

medium_sous_l_cal_6.jpg

La semaine prochaine je vous proposerai un autre poème "patoisant".....

05/04/2008

PARIS D HIVER. ENTRE DEUX PORTES.

SUR LES GRANDS BOULEVARDS DE PARIS.
- ENTRE LA PORTE SANT DENIS ET LA PORTE SAINT MARTIN
.

Dans le second Arrondissement à la lisière du 10ème arrondissement.

-La porte Saint-Denis fut érigée en 1672 par l'architecte François Blondel et le sculpteur Michel Anguier, qui ont puisé leur inspiration à la source des arcs romains, sur ordre de Louis XIV, en l'honneur de ses victoires sur le Rhin et en Franche-Comté.
C'est un vestige conformément au souhait de Colbert d'élever des portes, monumentales entre la ville et les faubourgs.

.

-La porte St Denis d’avant : 1850, 1900, 1920.

medium_porte_st_denis_19°siècle.jpg
medium_porte_st_denis_jean_bérard.jpg
medium_porte_st_denis_autobus.jpg

-La Porte St Denis  de maintenant :

medium_IMG_5161.JPG
medium_IMG_5162.JPG
medium_IMG_5168.JPG

.

-Passage Bonne nouvelle ;

 

medium_IMG_5153.JPG

 

 

-Rue de la Lune.

medium_IMG_5154.JPG
medium_IMG_5155.JPG
medium_IMG_5156.JPG

.
-La plus petite rue de Paris.
La rue des degrés, sans trottoir ni numéro.

medium_IMG_5158.JPG

 


.

-Le curieux immeuble dans le quel habitait le poète André Chénier avant de partir en prison puis à la guillotine.

medium_IMG_5160.JPG

.
-Boulevard du Faubourg St Denis.

-Saint Antoine et son cochon.

medium_IMG_5164.JPG

-Le temps des cerises.

medium_IMG_5170.JPG

-La Porte St Martin :
Placée à l'emplacement d'une porte de Paris de l'ancienne enceinte de Charles V fraîchement détruite, la porte Saint-Martin fut érigée en 1674  sur ordre de Louis XIV, en l'honneur de ses victoires sur le Rhin et en Franche comté.
La porte Saint-Martin est nommée en l'honneur de Martin de tours.

 - La Porte St Martin d'avant.

medium_gporte_st_matin.2.jpg
medium_porte_st_martin.jpg

 -La Porte St Martin de Maintenant..

medium_IMG_5185.JPG

 

-Le théâtre de la Renaissance.

medium_IMG_5188.JPG

.

-Le Boulevard St Martin.

medium_IMG_5190.JPG

 

 

 

  

04/04/2008

PARIS-RUE DES ENVIERGES.

Le Grillon me demandait l'autre jour l'origine du nom de la rue des Envierges à Paris dans le 20ème arrondissement.

medium_dico_nom_de_rue_paris.jpgN'ayant rien trouvé dans la toile je me suis penché sur un livre trés intéressant sur l'origine du nom des rues parisiennes.

Voici ce que ce dictionnaire raconte sur la rue des Envierges :

Cela est néamoins succinct mais donne un début de réponse....

.

.

medium_dico_envierges.jpg

CHARLOT RENTRE TARD.

Henry notre ami  "Boé si, Boé La" dans sa dernière note, nous raconte :

Antoine affectionne particulièrement « one a.m », court métrage de Charlie Chaplin. Il est capable de vous le raconter sans oublier une marche, une chute... Où que vous soyez dans la maison, vous l’entendez se marrer, tout seul, installé sur le canapé, devant la télé. Moi aussi, j’ai beaucoup ri avec Charlot, au cinéma...et je ris encore, avec Antoine.

.
.
Par curiosité je l'ai recherché et trouvé sur google : 
CHARLOT "ONE A.M."  en Français : "CHARLOT RENTRE TARD."

Voici un extrait youtube.

.
.
Un autre extrait de "Charlot a.m."sur le site suivant...

http://www.archive.org/details/CC_1916_08_07_One_A_M

.
.
Antoine a du goût.

Je vais montrer ces extraits au mien, d'Antoine (6 ans) et à son frère François (8 ans).
Je suis sûr qu'ils apprécieront ...

CHARLOT est éternel quoi que pouvaient  en dire certains dégénérés en 1978, un an aprés le décès de Sir Charles Spencer Chaplin .

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique