Chroniques parisiennes et drouaises https://analytics.google.com/analytics/web/?authuser=0#provision/CreateAccount/
logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

20/03/2008

COINCIDENCE : LE FRERE D'IVAN REBROFF SERAIT L'AVIATEUR QUI A ABATTU L'AVION D'ANTOINE DE SAINT EXUPERY.

Il ya peu, j'écoutais d'une oreille discréte la radio sur Europe 1.
Mais mon attention fut soudain accrochée :
Jacques PRADEL présentait son dernier livre "Saint exupéry l'ultime secret", coécrit avec le plongeur Luc VANRELL

Et la j'ai entendu une chose incroyable : 

 Le pilote Allemand, "tombeur" de St Exupéry etait le frére d'Yvan Rebroff.

medium_rippert_1.jpgSoixante-quatre ans après la disparition de Saint-Exupéry
- c'était le 31 juillet 1944, au-dessus de la Méditerranée -le mystère semble s'éclaircir.
Le pilote allemand qui l'aurait abattu ,serait un ancien as de la Luftwaffe,Horst RIPPERT, 88 ans aujourd'hui,
 frère du chanteur IVAN REBROFF dont le véritable nom était Hans-Rolf RIPPERT.

Horst Rippert a terminé la guerre avec 29 victoires en combats aériens. Ce 31 juillet 1944, il reçoit l'ordre de décoller car un radar a signalé la présence d'un avion ennemi au-dessus d'Annecy. Entre les Milles et Hyères, il aperçoit le Lightning P38 rentrant d'une mission de reconnaissance, 3000 mètres plus bas

Photo d'époque de Horst Rippert( 24 ans en 1944), frère d'Ivan REBROFF (13 ans à l'époque).

medium_Rippert1603_468x447.jpg



«Si j'avais su...»

«. J'ai plongé dans sa direction. Je l'ai touché. Le zinc s'est abîmé. Droit dans l'eau. Personne n'a sauté. Le pilote, je ne l'ai pas vu. J'ai appris quelques jours après que c'était Saint-Exupéry. 
Si j'avais su, je n'aurais pas tiré. J'aimais tous ses livres. C'est lui qui a donné le goût de voler à beaucoup de pilotes comme moi.»

Longtemps toutes les hypothèses ont circulé sur la disparition de l'auteur de Vol de nuit ou Pilote de guerre. En 1998, un pêcheur avait retrouvé dans ses filets, au large de Marseille, une gourmette portant le nom de l'écrivain. Deux ans après, le plongeur Luc Vanrell retrouvait les débris du Lightning près de l'île de Riou à Marseille.

.

Antoine de ST Exupéry ,auteur entre autres, du Petit prince :

medium_rippert_antoineL1603_468x317.jpg

Curieux cette coincidence entre la mort récente d'IVAN REBROFF et cette révélation sur la responsabilté de son frére dans la mort de ST EX. 




Commentaires

Coïncidence, peut-être, mais ce qui est possible, c'est que Horst n'a pas voulu révéler son secret pour ne pas nuire à la carrière de son frère, qui sait ?
En tout cas, la mort d'Yvan Rebroff est bien passée inaperçue, je ne l'ai pas su non plus !

Amicalement,
Gérard.

Écrit par : CHAP | 20/03/2008

C'est incroyable! Merci pour cette note, car je ne savais pas. Les journaux et les magazines, ce n'est pas mon fort! :)
A bientôt
Bonne soirée

Écrit par : Tatiana | 20/03/2008

oui, j'ai bien entendu celà aux info:
un peu surprenant ; mais le temps fait son oeuvre !

bon week-end

Écrit par : marie-the | 21/03/2008

Très étonnant.
Je vais transmettre cette nouvelle à un de mes amis américains, grand spécialiste de St-Ex... et voir ce qu'il en pense.

Écrit par : gazelle | 21/03/2008

Ha ah, j’ai bien rigolé…

Bon, il faut mettre les choses en place, Horst Rippert serait le pilote allemand qui a abattu St Ex., bon moi je veux bien mais pourquoi la carcasse de l’avion ne porte pas d’impacts de balles ???
Ha oui il a visé les ailes et pas le fuselage, pourquoi alors que tout les pilotes de la 2è guerre ont toujours tiré sur le fuselage des avions ennemis parce que les chances de faire mouche sont plus grandes, surtout sur un avion de chasse qui est une cible plutôt petite.
Soyons sérieux, l’avion allemand repère le P38 à 3000 mètre sous lui, à une vitesse de 450/500 km/h, il plonge et ce permet de visé les ailes alors que sa vitesse doit atteindre les 700 km/h, quel tireur le frère de Yvan Rebroff !!!
C’est tout de même étrange que les seules pièces manquantes de l’épave du P38 de St Ex soient justement les ailes.
De plus, pour tous ceux qui ont vu un tir de mitrailleuse la nuit avec des balles traçantes, savent que le tir est tout de même aléatoire à + de 50m.

Écrit par : martial | 26/03/2008

merci Martial pour toutes ces précisions.....
Jacques Pradel qui a écrit le livre, est-il au courant de ces contestations ?.

Écrit par : pierlouim | 26/03/2008

oh que si !!! j pareil j' étais scotché à ma radio lors de l' interview de Pradel. en général je ne l'aime pas trop car je le trouve gnan gnan. son bouquin est paru le 20 mars dernier, je l'ai acheté au tiers de son prix en occasion sur Price Minister le 25-3, comme quoi ça ne passionne pas les foules !!! mais j'ai dévoré ce livre, il est passionnant !!! en fin de compte c'est bourré de coïncidences, il y avait 2 épaves d' avion au même endroit, 2 énigmes que l' on a pu résoudre en même temps !!! avec de la chance, de la ténacité, les progrès de la science, les archives de Lockheed, celles de l'armée allemande ... reste un vieux monsieur de 87 ans peiné de ...

reste aussi que c'est un malheureux concours de circonstances, un St EX qui a pu piloter ce type d' appareil avec une dérogation, malgré son âge, ses anciennes blessures qui le handicapaient etc ... et un Lightning P38 beaucoup plus véloce que le Messerschmitt de Rippert, et que s' il l' avait vu à temps en remettant les gaz il le semait à l' aise !!! l' envie de faire un carton sur une proie facile etc ... mais on ne récrit pas l' histoire 60 ans après !!! qui va retrouver Mermoz ???

Écrit par : netchaiev | 11/04/2008

JE PENSE QUE LA VERITABLE RAISON DU SILENCE DE CE PILOTE PENDANT SI LONGTEMPS A PLUTOT ETE LA HONTE D'AVOIR "DESCENDU" St-Ex. ET DONC D'ETRE DIRECTEMENT LA CAUSE DE SA MORT.
N'oublions pas que St-Ex.était très lu à l'époque , et en particulier par des générations entières de pilotes de tous bords et de tous les pays , y compris allemands.
Avoir un CV comportant la mention d'avoir abattu St-Ex. ne devait pas être très reluisant et sans doute pas un élément de fierté à arborer comme une médaille.
Avec le temps , les regrets s'estompent et sans doute ce pilote qui ne devait pas ignorer les questions sans réponse que soulèvent encore aujourd'hui la mort de cet illustre écrivain , a t'il voulu lever le secret de sa mort et apporter enfin des éléments concrets pour expliquer ce qui s'est réellement passé en ce sombre jour de 1944.

Écrit par : schweitzer robert | 08/01/2010

merci PIERLOUIM
de toutes tes infos histoires etc......
c'est un plaisir de te lire , (né en 1948 à Versailles )originaire du Chesnay et installé à DREUX depuis 4 ans ,je découvre la richesse de cette région à laquelle je m'attache de plus en plus ,
j'envoie ton lien à des amis aussi interessés par tes blogs

Maurice LARCHER
31 rue christian VALENSI
28 500 Sainte Gemme Moronval
Tel : 02 37 43 42 21
Port : 06 09 68 02 47

maurice.larcher020@orange.fr
http://dmjets.wifeo.com/

Écrit par : LARCHER Maurice | 10/01/2010

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique