Chroniques parisiennes et drouaises https://analytics.google.com/analytics/web/?authuser=0#provision/CreateAccount/
logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

29/01/2008

FISCHER : ECHEC ET MAT.

Un an par case. Le plus mythique chevaucheur des 64 cases est mort, étrangement, forcément, à 64 ans. Bobby Fischer s’en est allé, hier, en Islande. Reclus sur son île. Perdu après avoir fait cavalier seul, désarçonné par une histoire qui l’a fait trop vite rentrer dans l’Histoire. Claquemuré dans son monde échiquéen après avoir explosé des horizons, artistique ou politique.
Les échecs perdent à la fois leur roi scintillant et leur fou vacillant. Les échecs se découvriront sans le poids symbolique d’un personnage qui naviguait entre Zweig et Nabokov. Sans l’ombre encombrante d’un homme emprisonnant les échecs dans le complot et la perdition. Fischer ou le destin d’un homme-jeu, d’un destin hors-jeu.

medium_fischer.jpg

.
.

Je n'oublie pas qu'un des plus grands joueur d'échec de tous les temps est Drouais.

François-André Danican Philidor (1726-1795)

medium_philidor_pajou.jpg

François-André Danican Philidor, connu sous le nom du " grand Philidor ", est né à Dreux le 7 septembre 1726. Il grandit dans la musique. Sa famille, d’origine écossaise  connue depuis le XVIIe siècle, compte quatorze instrumentistes dont neuf compositeurs. Son père, André Danican Philidor, cumule les charges auprès de Louis XIV.  

Dès l’âge de dix ans, François-André se fait remarquer chez les musiciens de la Chapelle du Roi où il est page. Chaque jour, en attendant son altesse, tous les musiciens jouent aux échecs. Un jour, Philidor bat le plus chevronné de tous et s’enfui en courant, de peur d’être fouetté !
Le jeune Philidor quitte Versailles pour Paris.  Pris en amitié par le fort joueur Legall, il fait de rapides progrès au point de dépasser son maître en trois ans. Plus tard, le jeu d’échecs le fait rencontré Jean-jacques Rousseau au café Maugis.
 C’est le début d’une amitié orageuse car avant d’être connu comme philosophe, Rousseau était compositeur..  

A vingt-trois ans, en 1749 Philidor publie à Londres son Analyse du jeu d’échecs . Il y explique les débuts et les fins de partie.  Philidor a inventé la partie commentée et à révolutionné sans le savoir la conception des livres d’échecs. 

En 1777, Philidor apporte des corrections et enrichit les fins de partie. 

Philidor continue de composer. Il est considéré comme l’un des fondateurs, avec deMonsigny, de l’Opéra Comique en France.
Mais son talent échiquéen le porte chaque années à Londres de février à juin. Il vit de son art en donnant des parties publiques à l’avantage ou à l’aveugle contre trois adversaire simultanément. 

Favorables aux idées de 1789 ; il repart à Londres en 1792, comme chaque année, mais tombe  plus tard sous le coup de la liste  de la Convention contre les émigrés. Il ne peut rentrer en France sous peine de mort.
 Il meurt le 31 août 1795 .

.
.

Je consacrerai plus tard d'autres notes sur cette grande famille Drouaise : Les Philidor.   

.
.
.
.
Pour les joueurs d'échecs.. Attention cela va trés vite.

.
.

Image Hosted by ImageShack.us

Commentaires

impossible à suivre trop vite effectivement,
j'ai le cerveau lent....

Écrit par : framboisine | 29/01/2008

bsr
rien que de penser echec j'ai mal au crane ;il faut une telle concentration pour ce jeux le cerveau doit tourner a 15 0000 tour minute
dsl pour le monde des echecs pour la perte d'un tenor

biz françoise

Écrit par : framboise | 29/01/2008

Cela va vite en effet, pas le temps de courir avec le cavalier que le fou s'en mêle , le roi est détronné et la reine couronnée.

Echec et mat
je ne serais pas championne ce soir
bises amicales

Écrit par : Marie | 29/01/2008

bonsoir
honte à moi j'ai jamais rien compris aux échecs !!!
bonne soirée
bernadette

Écrit par : bernadette | 29/01/2008

Trop vite pour moi aussi,il y a trop longtemps que je n'ai pas joué,de plus je n'ai pas assez de mémoire pour prévoir suffisament de coups à l'avance.Merci d'être passé chez moi en silence.Amitiés

Écrit par : heraime | 30/01/2008

Les échecs je connais juste un peu, je laisse un petit mot car "voisine" de Dreux je ne pouvais passer sans laisser une trace.

Écrit par : Marie Bland | 30/01/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique