Chroniques parisiennes et drouaises https://analytics.google.com/analytics/web/?authuser=0#provision/CreateAccount/
logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

09/06/2007

LE PERE QUEUILLE DEPUTE DE CORREZE EN 1956.

Je réponds à Framboisine qui, dans son commentaire vote pour le « père QUEUILLE » :

Effectivement Henry QUEUILLE a été élu député de la Corrèze lors de ces élections législatives de 1956.


Un petit topo :
Henri QUEUILLE
(1884-1970)

medium_150GHQueuilleHenri.jpg


Diplômé de la faculté de médecine
Conseiller municipal puis maire de Neuvic en 1912, Henri Queuille entre au Conseil général de la Corrèze en 1913 avant de siéger à la Chambre comme député radical en 1914. En 1924, il est élu comme tête de liste du Cartel des Gauches.
Durant les dernières années de la IIIème République, il remplit les charges de ministre de la Santé publique de 1930 à 1931, de ministre des Postes, Télégraphes et Téléphones en 1932, de ministre des Travaux publics de 1937 à 1938 et de ministre du Ravitaillement en 1940, dans le cabinet Paul Reynaud.
medium_150px-Queuille.jpgEn 1935, il est élu sénateur de la Corrèze. Il est inscrit au groupe de la Gauche Démocratique, Radicale et Radicale-Socialiste. Son expérience parlementaire et sa connaissance des problèmes agricoles lui valent d'occuper la fonction de ministre de l'Agriculture à 13 reprises.
Il refuse de voter les pleins pouvoirs au maréchal Pétain en 1940 et rejoint le général de Gaulle à Londres. Il se voit confier la présidence du débarquement et est nommé commissaire d'Etat chargé du comité de libération nationale.
En juin 1944, il devient ministre d'Etat du premier gouvernement provisoire de la République. Après avoir assuré l'interim de la Présidence du gouvernement provisoire pendant les absences du général de Gaulle, il rentre à Paris et se retire à Neuvic en septembre 1944.
Délégué à l'Assemblée consultative, il se consacre au relèvement du Parti Radical. Il est élu député en 1946 et est porté à la présidence par le groupe parlementaire radical-socialiste, l'année suivante.
En 1948, il entre comme ministre d'Etat dans le gouvernement André Marie puis comme ministre des Travaux publics dans le 2ème cabinet Schuman. En septembre, il est investi Président du Conseil et se charge des finances publiques.
Il est appelé au ministère de l'Intérieur en 1951. Réélu en Corrèze la même année, il siège dans les gouvernements jusqu'en 1954, soit comme vice-président du Conseil, soit comme ministre.
Ce sont des problèmes de santé qui ont pratiquement mis fin à sa carrière ministérielle au milieu des années 1950 ; mieux portant, il aurait facilement succédé à Vincent Auriol à la présidence de la République. En décembre 1953, alors qu'à Versailles l'élection du nouveau chef de l'État s'éternisait, beaucoup espéraient qu'il finirait par se présenter pour sortir l'Assemblée de l'impasse. Plus sage que les autres, il préféra s'abstenir et vécut encore plus de seize ans.

En 1956, en désaccord avec Pierre Mendès France, il quitte le Parti radical-socialiste et fonde, avec l'aile droite de ce dernier, le Centre républicain, dirigé par le maire de Nantes, André Morice.

Réélu en 1956 député de son département, il reste conseiller municipal jusqu'en 1970 après avoir décliné son mandat de maire en 1965.

CITATIONS : (Queuille est dans l'art de l'aphorisme en politique, le père spirituel d'Edgar Faure.)
« Il n'est aucun problème assez urgent en politique qu'une absence de décision ne puisse résoudre. »
Deux moutures de la même :
« Il n'est pas de problème dont une absence de solution ne finisse par venir à bout. »
« La politique n'est pas l'art de résoudre les problèmes, mais de faire taire ceux qui les posent. »
Repris par Charles Pasqua :
« Les promesses n'engagent que ceux qui les écoutent. »

18:00 Publié dans -HISTOIRE. | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Il en aura fait des Ministères ... il devait se consacrer sérieusement à sa mission. Bises de miche

Écrit par : miche | 12/06/2007

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique