Chroniques parisiennes et drouaises https://analytics.google.com/analytics/web/?authuser=0#provision/CreateAccount/
logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

12/03/2007

AN P A R AN : 1ère année : 1 9 4 6

J'ai fait le pari de raconter une vie, annèe par année.
Une année, chaque semaine sur le Blog. (En principe, chaque lundi soir, le temps du week end pour fignoler le récit.....)
Une aventure de plus d'un an : 60 années : 60 semaines, plus des semaines de vacances et d'autres indisponibilités fortuites...Bref, un roman feuilleton de longue haleine, comme une vie.

Ma vie d'accord, mais seule,elle n'est pas intéressante.
Je m'attacherai surtout à décrire tout ce que j'ai pu observer dans mon environnement :
Les personnages, les lieux, les us et coutumes de l'époque...la vie drouaise, les évênements importants en France comme dans le Monde de l'année décrite..... des portraits, des atmosphéres, des anecdotes, bref, tout ce qui fait le sel d'une vie et fournit la mémoire en souvenirs de toutes sortes....

Et bien, commençons, par le début, bien sûr par la naissance............


1 9 4 6

22 JUILLET.Il est 18 heures trente ce lundi soir. Je nai.

Deux ou trois milles bébés français en ont fait autant aujourd’hui. Parmi eux beaucoup de futurs inconnus célèbres, dont une petite Mireille (Mathieu) et un petit Paul lou (Sulitzer).

Je braille tellement que j’en effraie ce brave docteur Gauthier qui accouche maman….

Dans quelques décennies de doctes sociologues me nommeront moi et mes congénères : « les enfants du Baby Boum »
Mais pour l’instant, les adultes qui s’activent autour de moi me qualifieraient plutôt comme le fruit d’un « retour de prisonnier. ».
En effet, mon papa et ma maman se sont mariés il y a bien longtemps, en 1930. Ils ont voulus faire d’abord le nid avant l’oisillon. Mon papa, le menuisier a construit avec le papa de maman, le maçon, une belle maison en 1936 pour que je puisse arriver.

Mais il y a eut la guerre. Papa est parti en septembre 1939. Il n’est revenu qu’en mai 1945, après avoir séjourné cinq ans dans un stalag berlinois, comme prisonnier de guerre. Une des nièces de maman, Colette 5 ans, a dit pendant cette longue absence : « Tata, tu pourrais commander un petit cousin, il sera grand quand tonton va revenir… »

Maman n’a pas tenu compte de ce sage conseil….

Quand papa est revenu, pas de bébé. Ce qui n’était pas le cas pour certains de ses camarades qui ont retrouvé leur femme avec un ou plusieurs jeunes enfants, avec parfois un fort accent d’outre Rhin…

Il y avait urgence, pour faire un bébé. Papa et Maman ne sont plus tout jeunes. Comme Papa est revenu très maigre de captivité et craignant qu’il soit malade, maman lui a fait passer un examen médical, radio pulmonaire, et tout, et tout avant de me fabriquer. Il faut dire aussi que je nais 4 jours après le quarantième anniversaire de maman. Je suis son premier et probablement son dernier bébé. D’après le docteur Gauthier, elle m’a fabriqué en n’oubliant rien. Je suis en parfait état de marche (et de voix)
Je suis venu un peu en avance sur la date prévue. Maman travaillait encore hier, et ce matin elle a été sur le marché…Car aujourd’hui, c’est jour de marché….

Il n’y a pas de téléphone, pas de voiture. C’est un petit voisin de 14 ans qui a couru, à pieds, avertir le Docteur et ramener mon papa de l’atelier où il travaille.
Peu de naissances se font à la maternité. Je nais à la maison dans le lit familial. Maman a un peu souffert même si cela a été très vite, tant j’étais impatient de sortir et de tenter l’aventure de la vie.
Ma grand-mère, toujours traumatisée d’avoir eu beaucoup de frères et sœurs aurait dit à ma maman : « Pense à ta grand-mère, elle a accouché vingt et une fois, pense au mal qu’elle du avoir… ». Rassurant, n’est-ce pas pour ma Maman… ?..

Il faut dire que mon arrière grand-mère a eu 21 enfants (dont 17 ont vécus). Si le prix Cognac-Jay qui récompense depuis 1920 les familles nombreuses avait existé à son époque (entre 1875 et 1895) elle l’aurait certainement obtenu.
Mon grand père, agriculteur allait tout les lundi matin à Dreux distant de 5 Km de son petit village de Ouerre.
Il s’y rendait avec son petit cheval blanc pour vendre les produits de la ferme sur le marché. A midi il déjeunait à l’auberge du grand cerf et buvait beaucoup de pots cidre et de vin. Le petit cheval ramenait son maître dans un état incertain. Et au retour, il faisait les bébés. Tout cela aux dires de ma grand-mère qui reprochera toute sa vie à son papa d’avoir fait autant de bébés à sa maman…..

Mon papa est très content de mon arrivée, mais pour une autre raison il est très embêté : A la place de sa belle maison, il n’y a plus qu’un grand trou….
Lors du débarquement de 44, un aviateur américain bigleux visant l’usine qui travaillait pour les Boches a fait tomber ses bombes un kilomètre plus loin, c'est-à-dire sur le beau nid qui m’était destiné. Maman et sa maman s’étaient blotties à la cave et sont restées emmurées toutes une matinée, avant d’être secourues saines et sauves. Heureusement car je ne serais pas là aujourd’hui.
C’est pourquoi je ne nais pas dans la maison familiale mais dans un tout petit deux pièces, dans la même rue à quelques centaines de mètres. Il y a là mon Papa, ma Maman et sa maman et moi maintenant qui prend déjà beaucoup de place, ne serait-ce qu’en volume sonore.
Maman est très superstitieuse. Ne voulant pas heurter le sort avant mon arrivée, elle n’à rien préparé, ni petit lit, ni lange, rien….C’est pourquoi cette première nuit je la passe bien au chaud dans les bras de maman dans son lit. Papa, lui, dort par terre sur la descente de nuit. Il ira acheter tout le nécessaire pour mon petit confort dés demain matin.

Je représente la quatrième génération de la lignée à naître dans cette petite ville de Dreux. Une petite ville sans histoire, avec à peine 14 000 Drouais et le même Maire depuis 1902, le radical Maurice Viollette. C’est une ville encore très agricole, malgré quelques petites usines.

Je ne connaîtrai pas mes grands-pères. La guerre de 14-18 est passée par là…
-Le papa de mon papa a été déchiqueté par un obus devant le Fort de Douaumont, lors de la première offensive allemande à Verdun, le 26 février 1916, jour de ses quarante ans.
-Le papa de ma maman a fait toute la guerre, quatre fois blessé et gazé, quatre citations, des médailles... Bref un héros, que les suites de la guerre, la crise de 29 et peut être aussi le désespoir de l’alcoolisme ont fait mourir prématurément en 1938.

Mon arrière grand-père a fait la guerre de 1870, mes deux grands pères ont participé à la grande guerre, dont un y a été tué, et mon Papa a connu la captivité à Berlin.
J’espère que je ne serai jamais le quatrième du nom à se battre avec les Allemands et que même, j’en serai ami…Faire la guerre et y être tué n’est pas du tout ma raison de vivre au jour de ma naissance. Et la vie je l’aborde bras grands ouverts…….

Aujourd’hui dans le monde, une bonne et une mauvaise nouvelle :

La bonne : L'O.N.U, crée en juin 1945, fonde l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS), institution spécifique à vocation médicale et humanitaire qui a pour mission d'améliorer le niveau de santé des nations.
Je suis rassuré, je serai bien soigné pendant cette vie qui débute et qui j’espère sera agréable et longue.

La mauvaise : L’organisation sioniste Irgoun de Menahem Begin fait sauter l’hôtel du roi David à Jérusalem qui abrite le quartier général des forces britanniques, faisant 92 morts. La violence s’installe entre soldats britanniques et la population juive. Les Arabes, divisés, restent calmes. Le roi Abdallah propose un partage à l’amiable de la Palestine
C’est le début d’un furoncle qui va empester la paix du monde pendant trop longtemps. : Par exemple, le jour où je fêterai mon soixantième anniversaire, l’armée israélienne envahira le pauvre Liban…Une histoire sans fin….…

Bien d’autres événements en cette année 1946 :
Le procès de Nuremberg. La guerre fait encore beaucoup de remous…La fermeture des maisons closes et du bagne de Cayenne, la démission du général de Gaulle. La naissance de la 4CV et de la quatrième république…mais aussi le début de la guerre d’Indochine……Mais aussi, on le saura plus tard, le début des trente glorieuses…..

Bref, malgré quelques nuages noirs, elle se présente plutôt bien pour moi, cette entrée dans le bas monde…….…


A SUIVRE - A Lundi soir prochain pour l'année 1947. Si vous le voulez bien.

Commentaires

C'est une entrée en matière très prometteuse. Vite la suite !!!

Écrit par : Jack | 12/03/2007

Oh que oui nous le voulons...je suis déjà prise par l'histoire...un vrai régal pour moi.
Merci et à lundi prochain....
Bonne semaine

Écrit par : Anne-Marie | 12/03/2007

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique